Devenir chrétien

Dieu et être chrétien

Être chrétien, c’est d’abord se savoir être enfant de Dieu et aimé de lui. Ensuite, c’est décider de choisir de suivre Jésus, Dieu fait homme. C’est trouver là le sens de notre vie, une confiance et une Espérance.

On peut prier partout. Prier, c’est parler à Dieu dans le secret de votre cœur en sachant qu’il vous écoute et qu’il vous aime. Pour approfondir votre prière, vous pouvez tout simplement entrer dans l’église la plus proche de votre domicile ou de votre lieu de travail et repérer les moments de prière communs auxquels vous pouvez vous associer. Ils sont indiqués sur les panneaux au fond de l’église ou sur les feuilles des présentoirs. Si vous souhaitez vous investir plus encore (formation, enseignement, action caritative), vous pouvez à ces occasions rencontrer une personne à l’accueil qui saura vous orienter en fonction de vos attentes.

Comme vous vous posez des questions sur Dieu, la lecture des Évangiles peut vous aider. C’est la deuxième partie de la Bible, dans le Nouveau Testament, présentant la vie de Jésus, fils de Dieu, qui s’est fait homme. D’autres lectures peuvent vous éclairer : des témoignages de croyants ou des vies de saints par exemple.

Oui, vous êtes chrétien, le baptême est un signe visible et permanent de l’amour de Dieu, qui est indélébile, qui ne s’efface pas, qui vous unit à Jésus pour toujours. Mais il vous manque la proximité avec la parole et la présence du Christ. Vous pouvez la trouver dans la prière et la rencontre avec d’autres chrétiens.

Même si vous n’êtes pas chrétien, vous pouvez toujours entrer dans une église. Vous pouvez aller à la messe, écouter la parole de Dieu, entendre les chrétiens prier, chanter. Vous pouvez aussi les rencontrer sur le parvis ou à diverses occasions de temps conviviaux proposés dans les églises.

Comment devient-on chrétien ?

Vigile pascale

En recevant le baptême durant la vigile pascale, dans la nuit du Samedi saint au dimanche de Pâques, les catéchumènes deviennent chrétiens.

Être appelé, demander le baptême

Devenir chrétien, c’est devenir disciple du Christ et pour cela, le mieux est de rencontrer la communauté de ses disciples : l’Église. Vous pouvez donc vous présenter dans l’église la plus proche de votre lieu de travail ou de votre lieu d’habitation. Renseignez-vous à l’accueil, la personne alors présente vous aiguillera vers un responsable de catéchuménat ou un prêtre.

Il vous faut alors mieux connaitre Celui qui est au cœur de la Foi, Jésus, et rencontrer la grande famille des chrétiens, l’Église. Pour voir des chrétiens qui prient, qui servent, qui aiment et peut-être les rejoindre ?
Rendez-vous dans l’église la plus poche de chez vous, une personne saura écouter votre demande et vous orienter vers le responsable le plus à même de vous répondre.

Oui, on peut être baptisé à tout âge. Après un temps d’accompagnement, de cheminement avec un accompagnateur, si vous en exprimez librement le désir, vous pourrez être baptisé.

Vous pouvez entrer dans une église proche de votre domicile, de votre lieu de travail. Essayer de repérer les horaires d’accueil ou vous renseigner auprès de la personne qui vous accueille ou du nom de la personne responsable du catéchuménat. Ne pas hésiter à téléphoner au service du catéchuménat du diocèse de Paris : 01 78 91 91 56, 57 ou envoyer un mail à catechumenat@diocese-paris.net ; une oreille attentive pourra vous guider.

Plus de 2 700 adultes seront baptisés dans la nuit de Pâques cette année 2008. Leur parcours intrigue.

Plus de 2 700 adultes seront baptisés dans la nuit de Pâques cette année. Leur parcours intrigue. Qui sont ces catéchumènes ? Pourquoi s’engagent-ils un jour sur le chemin long du baptême ? Il dure environ 2 ans. Même s’il est impossible de dresser le portrait type du catéchumène - chaque cheminement est unique - on peut dégager quelques constantes : 70% de futurs baptisés sont des femmes, la plupart ont entre 25 et 40 ans, et viennent de tous les milieux sociaux.

Témoignages

Évelyne : un souffle nouveau

Dans la nuit de Pâques 2013, Évelyne a reçu le baptême à St-Pierre de Montrouge (14e). Une conversion radicale et étonnante pour cette jeune femme qui était plus adepte de Nietzche, Zweig et Sartre que des Évangiles.

Le catéchuménat, une démarche qui interpelle

L’entrée en catéchuménat laisse rarement indifférent l’entourage de ceux qui s’y engagent. Mais, dans cette démarche par définition très personnelle, les questionnements des proches peuvent aussi être un réel enrichissement et une source de réflexion.

Se préparer au baptême : le catéchuménat

La préparation se fait en plusieurs temps :
- Prise de contact à l’accueil de l’église : rencontre avec une personne bénévole, un prêtre ou un diacre pour exprimer votre désir, votre demande, votre recherche.
- Si vous confirmez votre demande, rencontre avec le responsable du catéchuménat de la paroisse, qui définira le parcours approprié et vous fera rencontrer la personne qui vous accompagnera. Cette personne cheminera avec vous jusqu’au jour de votre baptême.
- Période de pré-catéchuménat : c’est le temps des premières rencontres, pour approfondir votre connaissance du Christ et votre désir libre de recevoir le baptême.
- Célébration de l’entrée en catéchuménat et catéchuménat : par l’accompagnement personnel et par des réunions communes, on entre peu à peu dans la vie de disciple du Christ.
- Vers la fin du parcours, appel décisif : le Cardinal André Vingt-Trois appelle à la cathédrale Notre-Dame de Paris, tous ceux qui recevront les sacrements de l’initiation chrétienne (baptême, confirmation et eucharistie).

Être catéchumène, cela veut dire commencer à suivre le Christ, mieux le connaître, essayer de conformer sa vie à la sienne par la prière et la charité et participer à la vie de son Église.

Le pré-catéchuménat est une période de connaissance, réflexion et discernement, pour demander librement les sacrements, et vouloir devenir chrétien et membre de l’Église.
Au terme de cette première étape, par la célébration de l’entrée en catéchuménat, le catéchumène est officiellement reçu dans l’Église, dont il fait dorénavant partie. Il continue à approfondir ses connaissances et son intimité avec le Christ.

L’Église voudrait partager avec tous le bonheur de connaître le Christ et la joie d’être des enfants de Dieu. En ce sens, elle propose aux personnes non-chrétiennes un accueil, une écoute et divers chemins pour les aider à rentrer dans la connaissance de la personne du Christ et de sa vie. A travers la vie des chrétiens et de ses communautés, elle essaie d’être auprès de tous un signe de l’amour de Dieu : actions caritatives ou sociales, services humbles de proximité peuvent permettre de découvrir le Christ à travers l’amour des autres.

L’appel décisif

A la cathédrale Notre-Dame de Paris, le Cardinal André Vingt-Trois appelle, par leur nom, tous ceux qui recevront les sacrements de l’initiation chrétienne (baptême, confirmation et eucharistie).

Repères sur la foi catholique

Dieu a parlé aux hommes. « Nous ne croyons pas en un Dieu aérosol », dirait le Pape François. Nous croyons en un Dieu révélé, dit et donné en Jésus-Christ.

« Celui qui m’a vu a vu le Père » (Jn 14,9), c’est pourquoi au cœur de la foi chrétienne est la Parole de Dieu qui nous dit et qui nous donne Dieu.

À cette parole entendue, nous répondons dans la prière. Toute notre vie de foi est une réponse à cette parole première de Dieu qui nous dit qu’Il nous aime. Nous entrons dans le dialogue de la foi.

- A lire Quelques repères sur la foi catholique

Le site www.jesus.catholique.fr propose aux internautes de comprendre qui est Jésus, de prendre conscience de ce qu’il peut changer dans leur vie. Il est une invitation à le rencontrer.

Construit autour de questions, le site propose des éléments de réponse sous différentes formes et facettes : éclairage, extrait de l’Évangile, œuvre d’art et son commentaire, vidéo, prière… Des témoignages vidéo dévoilent comment la rencontre avec Jésus peut changer et bouleverser une vie. Chacun est invité à une découverte progressive, à un parcours personnel selon la forme qui le touche : texte, vidéo, œuvre d’art, prière.

Sous la responsabilité de la Conférence des évêques de France, il a été élaboré par une trentaine de contributeurs et partenaires : congrégations, médias catholiques, centre de formation à distance…

« Nul ne peut dire : “Jésus est Seigneur”, que sous l’action de l’Esprit Saint. » (1 Corinthiens 12, 3).

Pour le chrétien, croire en Dieu, c’est aussi croire en Celui qu’Il a envoyé Jésus-Christ, le Fils unique de Dieu. Nous croyons au Père et au Fils grâce à l’Esprit Saint qui révèle aux hommes qui est Jésus. Les chrétiens croient en Dieu Trinité, un seul Dieu Père, Fils et Esprit Saint.