Ecole Diocésaine des Educateurs en Pastorale

L’Ecole Diocésaine des Éducateurs en Pastorale permet à des responsables de pastorale, en un an, d’approfondir leur mission en fortifiant leurs aptitudes à construire une relation éducative avec les jeunes.

« Il le regarda et se prit à l’aimer » Mc 10,21

Jésus de Nazareth révèle la dignité et la grandeur de la vocation de chacun, non par un message mais toujours dans une rencontre personnelle. De même, la bonne nouvelle de sa résurrection se propagera par la rencontre avec Marie-Madeleine, puis de proche en proche avec tous les hommes dans une rencontre personnelle.

Quel est le secret de cette rencontre ? Quelles sont les lois de la relation ? Quel est l’art de l’amour vrai ?

Voilà ce à quoi il nous faut pouvoir répondre pour imiter notre maître et en Lui accomplir notre vocation à transmettre le trésor de la foi. La foi se transmet aux jeunes à l’intérieur d’une authentique relation éducative fondée sur la confiance et l’amour.

Ainsi, à l’école de l’Évangile vécue dans différents mouvements d’Église et dans les paroisses, nous vous proposons un chemin d’apprentissage et d’approfondissement de l’art d’éduquer, pour permettre au jeune une libre rencontre avec Celui qui veut vraiment son bonheur : Jésus de Nazareth !

Père Arnaud GAUTIER – Directeur de l’EDEP

PDF - 4.3 Mo
Téléchargez la plaquette de présentation de l’EDEP
PDF - 1.5 Mo
Téléchargez le programme détaillé

OBJECTIF DE L’EDEP

Par la conjonction d’un enseignement fondamental et d’une analyse de pratiques, l’école leur permettra de trouver la loi qui pilote la juste attitude devant une situation donnée : il ne s’agit pas de donner aux éducateurs en pastorale des recettes éducatives théoriques.

Ainsi, l’éducateur grandira en liberté personnelle et sera plus à même de faire grandir les jeunes dans cette liberté.

LA TRANSMISSION DE LA FOI

Comme le dit Saint Paul, ce n’est pas avec la sagesse du monde et la subtilité rhétorique que l’on transmet la foi (1,Co 1-17).

C’est la Parole vivante reçue qui convertit et devient opérante dans la vie chrétienne, mais l’Évangélisation requiert de parler le langage de ceux à qui on s’adresse.

Ce langage facilite leur "fréquentation".
Connaître le langage de ceux à qui on s’adresse, leur manière d’être et de vivre, leur état de développement humain est absolument nécessaire pour annoncer la Parole. Cela s’est confirmé dans toute l’histoire de l’Eglise. Les missionnaires entrent dans la culture des populations qu’ils veulent rejoindre.

Mais cette fréquentation ne suffit pas, elle n’est que le cadre d’une entrée en relation.
Il faut savoir ce qu’est un jeune, ce qu’il porte en lui-même, dans son coeur, dans ses peurs et ses hésitations. Il s’agit également de connaître ses comportements en groupe.

Favoriser la relation, voilà la clef.
En effet, il existe un certain nombre de lois simples pour entrer en relation avec quelqu’un qui peuvent éviter de tomber dans des écueils grossiers. Ces lois issues de la connaissance de l’homme et de l’Évangile peuvent aider, rassurer et permettre d’adapter ses méthodes éducatives.

"Il y a dans le cœur de celui qui se destine à l’éducation, un profond désir de transmettre et d’aider à la croissance intellectuelle et spirituelle pour faire parvenir le jeune à sa maturité, signe de sa liberté intérieure.

Mais le désir ne suffit pas ! Il faut une formation fondamentale s’appuyant à la fois sur une bonne anthropologie et en même temps sur un accompagnement qui permet une réflexion à partir de la pratique. …

L’Église a eu au cours des siècles, des éducateurs qui furent des maîtres et des fondateurs ; il ne s’agit pas de refaire ce qu’ils ont fait, mais d’emprunter leur audace créatrice pour répondre aux besoins des jeunes de notre temps.

Tel est le défi de cette nouvelle école !"

Mgr Patrick CHAUVET
Curé de St-François Xavier

OBJECTIF DE L’EDEP

Par la conjonction d’un enseignement fondamental et d’une analyse de pratiques, l’école leur permettra de trouver la loi qui pilote la juste attitude devant une situation donnée : il ne s’agit pas de donner aux éducateurs en pastorale des recettes éducatives théoriques.

Ainsi, l’éducateur grandira en liberté personnelle et sera plus à même de faire grandir les jeunes dans cette liberté.

LA TRANSMISSION DE LA FOI

Comme le dit Saint Paul, ce n’est pas avec la sagesse du monde et la subtilité rhétorique que l’on transmet la foi (1,Co 1-17).

C’est la Parole vivante reçue qui convertit et devient opérante dans la vie chrétienne, mais l’Évangélisation requiert de parler le langage de ceux à qui on s’adresse.

Ce langage facilite leur "fréquentation".
Connaître le langage de ceux à qui on s’adresse, leur manière d’être et de vivre, leur état de développement humain est absolument nécessaire pour annoncer la Parole. Cela s’est confirmé dans toute l’histoire de l’Eglise. Les missionnaires entrent dans la culture des populations qu’ils veulent rejoindre.

Mais cette fréquentation ne suffit pas, elle n’est que le cadre d’une entrée en relation.
Il faut savoir ce qu’est un jeune, ce qu’il porte en lui-même, dans son coeur, dans ses peurs et ses hésitations. Il s’agit également de connaître ses comportements en groupe.

Favoriser la relation, voilà la clef.
En effet, il existe un certain nombre de lois simples pour entrer en relation avec quelqu’un qui peuvent éviter de tomber dans des écueils grossiers. Ces lois issues de la connaissance de l’homme et de l’Évangile peuvent aider, rassurer et permettre d’adapter ses méthodes éducatives.

"Il y a dans le cœur de celui qui se destine à l’éducation, un profond désir de transmettre et d’aider à la croissance intellectuelle et spirituelle pour faire parvenir le jeune à sa maturité, signe de sa liberté intérieure.

Mais le désir ne suffit pas ! Il faut une formation fondamentale s’appuyant à la fois sur une bonne anthropologie et en même temps sur un accompagnement qui permet une réflexion à partir de la pratique. …

L’Église a eu au cours des siècles, des éducateurs qui furent des maîtres et des fondateurs ; il ne s’agit pas de refaire ce qu’ils ont fait, mais d’emprunter leur audace créatrice pour répondre aux besoins des jeunes de notre temps.

Tel est le défi de cette nouvelle école !"

Mgr Patrick CHAUVET
Curé de St-François Xavier

Cette formation se déroule sur une année, hors vacances scolaires, le mardi et le vendredi 9h30-11h30.

- formation fondamentale en anthropologie, ecclésiologie et surtout pédagogie, incluant des travaux en petits groupes et en plénière.

- reprise avec la méthode des études de cas, jeux de rôle, alternant grand et petits groupes sur des questions pastorales vécues sur le terrain

- formation complémentaire suggérée : l’animation en milieu associatif (acquisition du BAFA) avec une session fondamentale générale sur 8 jours proposée aux vacances de la Toussaint, Noël ou fin juin début juillet et un stage pratique d’une semaine.

Un enseignement qui sollicite chacun en le rendant acteur de sa formation

Les méthodes pédagogiques forment le cœur des éducateurs à une pédagogie de la subsidiarité, de la liberté, de l’ouverture et ce, tout autant que le contenu des cours ou des analyses de pratiques. L’idée est moins de transmettre un contenu sur la science de l’éducation que de former le cœur des personnes en les rendant au maximum participantes, actrices de leur formation.

Ce qui compte c’est ce qu’est l’éducateur et non ce qu’il dit. Il doit être inspiré par l’Esprit Saint en fonction de ce qui est donné sur le moment, il doit apprendre à accepter le risque de se tromper par rapport aux adolescents. Il doit apprendre à conduire la réflexion plus que la précéder, à mettre en situation les adolescents et les laisser faire, apprendre à susciter créativité et autonomie.

La méthode se veut très pratique pour permettre de mieux appréhender les situations et leurs spécificités.

|Elle s’appuie sur le terrain par des stages, dans et hors milieu scolaire, des reprises en groupe, des études de cas sur des sujets très actuels (ex : addictions, vie familiale, vie à l’école, réseaux sociaux, …) et des jeux de rôle. Par ailleurs, elle laisse une large place au partage en sous-groupes.

Suivi personnel et régulier de chaque stagiaire.

L’Ecole souhaite également valoriser la responsabilité personnelle de chaque étudiant par un suivi adapté de chacun, confié à un "observateur" de grande expérience. Celui-ci se rendra disponible auprès de chacun pour l’aider à comprendre la finalité de l’éducation des jeunes, à intégrer par sa propre intelligence et sa conscience éclairée la loi intérieure qui pilote le "bon agir" lui offrant ainsi la capacité d’une vraie liberté d’action.

Il n’est pas envisageable de traiter de façon approfondie chaque axe pédagogique ci-dessous, mais à travers les matières abordées, il faut que se dégagent quelques lignes de force qui s’appuient sur les points fondamentaux du Concile Vatican II et les points de progrès pastoraux et d’église que l’on voit sur le terrain, afin d’éviter des erreurs majeures dans la relation éducative.

PROGRAMME DES COURS

I. ANTHROPOLOGIE : qui est l’homme social ?
- Éducation à la liberté
- Personne et société
- Psychologie et sociologie des jeunes
- Comprendre l’amour avec le pape Jean-Paul II
- Une nouvelle génération : la génération Y

II. ECCLÉSIOLOGIE : le rôle du responsable pastoral dans la communauté éducative
- Étude de la Parole comme fondement de la communion des personnes
- Engagement des prêtres et des laïcs en pastorale
- La vie consacrée

III. PÉDAGOGIE : comment le faire grandir ?

- Pédagogie de la rencontre et de la relation :

  • l’Évangile comme école de l’éducation
  • la médiation pluriculturelle
  • la pédagogie de la vulnérabilité
  • la communication
  • l’inter culturel et l’inter religieux
  • la relation et la posture éducative

- Pédagogie de l’engagement et de la responsabilité :

  • l’éveil au sens du service et à la compétence
  • l’engagement
  • la pédagogie de la réussite et de la confiance
  • Pédagogie de la continuité et des étapes dans le développement spirituel et humain du jeune

- Pédagogie de l’intériorité
- Pédagogie sacramentelle

Cette formation se déroule sur une année, hors vacances scolaires, le mardi et le vendredi 9h30-11h30.

- formation fondamentale en anthropologie, ecclésiologie et surtout pédagogie, incluant des travaux en petits groupes et en plénière.

- reprise avec la méthode des études de cas, jeux de rôle, alternant grand et petits groupes sur des questions pastorales vécues sur le terrain

- formation complémentaire suggérée : l’animation en milieu associatif (acquisition du BAFA) avec une session fondamentale générale sur 8 jours proposée aux vacances de la Toussaint, Noël ou fin juin début juillet et un stage pratique d’une semaine.

Un enseignement qui sollicite chacun en le rendant acteur de sa formation

Les méthodes pédagogiques forment le cœur des éducateurs à une pédagogie de la subsidiarité, de la liberté, de l’ouverture et ce, tout autant que le contenu des cours ou des analyses de pratiques. L’idée est moins de transmettre un contenu sur la science de l’éducation que de former le cœur des personnes en les rendant au maximum participantes, actrices de leur formation.

Ce qui compte c’est ce qu’est l’éducateur et non ce qu’il dit. Il doit être inspiré par l’Esprit Saint en fonction de ce qui est donné sur le moment, il doit apprendre à accepter le risque de se tromper par rapport aux adolescents. Il doit apprendre à conduire la réflexion plus que la précéder, à mettre en situation les adolescents et les laisser faire, apprendre à susciter créativité et autonomie.

La méthode se veut très pratique pour permettre de mieux appréhender les situations et leurs spécificités.

|Elle s’appuie sur le terrain par des stages, dans et hors milieu scolaire, des reprises en groupe, des études de cas sur des sujets très actuels (ex : addictions, vie familiale, vie à l’école, réseaux sociaux, …) et des jeux de rôle. Par ailleurs, elle laisse une large place au partage en sous-groupes.

Suivi personnel et régulier de chaque stagiaire.

L’Ecole souhaite également valoriser la responsabilité personnelle de chaque étudiant par un suivi adapté de chacun, confié à un "observateur" de grande expérience. Celui-ci se rendra disponible auprès de chacun pour l’aider à comprendre la finalité de l’éducation des jeunes, à intégrer par sa propre intelligence et sa conscience éclairée la loi intérieure qui pilote le "bon agir" lui offrant ainsi la capacité d’une vraie liberté d’action.

Il n’est pas envisageable de traiter de façon approfondie chaque axe pédagogique ci-dessous, mais à travers les matières abordées, il faut que se dégagent quelques lignes de force qui s’appuient sur les points fondamentaux du Concile Vatican II et les points de progrès pastoraux et d’église que l’on voit sur le terrain, afin d’éviter des erreurs majeures dans la relation éducative.

PROGRAMME DES COURS

I. ANTHROPOLOGIE : qui est l’homme social ?
- Éducation à la liberté
- Personne et société
- Psychologie et sociologie des jeunes
- Comprendre l’amour avec le pape Jean-Paul II
- Une nouvelle génération : la génération Y

II. ECCLÉSIOLOGIE : le rôle du responsable pastoral dans la communauté éducative
- Étude de la Parole comme fondement de la communion des personnes
- Engagement des prêtres et des laïcs en pastorale
- La vie consacrée

III. PÉDAGOGIE : comment le faire grandir ?

- Pédagogie de la rencontre et de la relation :

  • l’Évangile comme école de l’éducation
  • la médiation pluriculturelle
  • la pédagogie de la vulnérabilité
  • la communication
  • l’inter culturel et l’inter religieux
  • la relation et la posture éducative

- Pédagogie de l’engagement et de la responsabilité :

  • l’éveil au sens du service et à la compétence
  • l’engagement
  • la pédagogie de la réussite et de la confiance
  • Pédagogie de la continuité et des étapes dans le développement spirituel et humain du jeune

- Pédagogie de l’intériorité
- Pédagogie sacramentelle

L’Ecole Diocésaine des Éducateurs en Pastorale permet à des responsables de pastorale, en un an, d’approfondir leur mission en fortifiant leurs aptitudes à construire une relation éducative avec les jeunes.

- Rentrée, début des cours : 16 septembre 2016
Il faut être inscrit au préalable pour venir.

- Fin des cours : juin 2017

Coût : 1200€/an (hors formation BAFA)
Ce coût peut être pris en charge par l’employeur dans le cadre de la formation continue des salariés.

Les cours se déroulent au 24 rue Saint Roch 75001 Paris

Métro : Tuileries, Pyramides, Opéra

Bus : 72, 68, 81.

Informations et inscriptions :
01 78 91 91 30 - edep@diocese-paris.net

- Personne en fonction de responsabilité et d’animation pastorale : Adjoint en Pastorale Scolaire dans un établissement catholique / Responsable d’aumônerie publique / Responsable de Pôle Jeunes paroissial / Coordinateur de catéchèse / Aumônier / Directeur de Centre de Loisirs / ...

- Personne en mission pastorale auprès des jeunes : catéchiste / animateur / ancien élève de la Formation des Responsables / …

Modalités d’inscription

- Un dossier d’inscription doit être demandé à : edep@diocese-paris.net

- Ensuite il faut envoyer ce dossier accompagné d’un CV, d’une photo numérisée et d’une lettre de motivation à l’EDEP - 24 rue St Roch 75001 Paris

L’Ecole Diocésaine des Éducateurs en Pastorale permet à des responsables de pastorale, en un an, d’approfondir leur mission en fortifiant leurs aptitudes à construire une relation éducative avec les jeunes.

- Rentrée, début des cours : 16 septembre 2016
Il faut être inscrit au préalable pour venir.

- Fin des cours : juin 2017

Coût : 1200€/an (hors formation BAFA)
Ce coût peut être pris en charge par l’employeur dans le cadre de la formation continue des salariés.

Les cours se déroulent au 24 rue Saint Roch 75001 Paris

Métro : Tuileries, Pyramides, Opéra

Bus : 72, 68, 81.

Informations et inscriptions :
01 78 91 91 30 - edep@diocese-paris.net

- Personne en fonction de responsabilité et d’animation pastorale : Adjoint en Pastorale Scolaire dans un établissement catholique / Responsable d’aumônerie publique / Responsable de Pôle Jeunes paroissial / Coordinateur de catéchèse / Aumônier / Directeur de Centre de Loisirs / ...

- Personne en mission pastorale auprès des jeunes : catéchiste / animateur / ancien élève de la Formation des Responsables / …

Modalités d’inscription

- Un dossier d’inscription doit être demandé à : edep@diocese-paris.net

- Ensuite il faut envoyer ce dossier accompagné d’un CV, d’une photo numérisée et d’une lettre de motivation à l’EDEP - 24 rue St Roch 75001 Paris

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse