L’Église
Catholique
À Paris

Son action pastorale à Paris - Une dynamique missionnaire continue

La construction de nouvelles églises, la Fraternité Missionnaire des Prêtres pour la Ville, la Marche de l’évangile, le Synode diocésain, les JMJ de 1997, le Grand jubilé de l’an 2000, l’Assemblée diocésaine, Paris Toussaint 2004.

Livre du Cardinal Lustiger

La construction de nouvelles églises

Paris est une capitale qui bouge et évolue constamment. Le Cardinal Lustiger a ouvré pour que de nouvelles églises soient construites ou reconstruites pour répondre à l’évolution des quartiers et aux besoins de nouvelles populations. L’implantation d’une église au sein d’un quartier étant à la fois un lieu de rassemblement et de prière, un lieu d’échange et d’accueil, un soutien des activités associatives de la jeunesse, des ouvres caritatives et de solidarité.

Dans cet esprit, ont été construites ou reconstruites : Sainte Colette des Buttes Chaumont (1992), Notre-Dame des Foyers (1995), Notre-Dame d’Espérance (1997), L’Agneau de Dieu (1997), Notre-Dame de l’Arche d’Alliance (1998), Saint-Luc (1998), Notre-Dame de la Sagesse (2000), Saint François de Molitor (ouverture prévue en avril 2005).

Fraternité Missionnaire des Prêtres pour la Ville (septembre 1990)

La Fraternité Missionnaire des Prêtres pour la Ville créée en 1990 par le Cardinal Lustiger se veut un outil pastoral au service de la mission de l’église dans la province de l’Ile de France, permettant un échange et une collaboration entre les différents diocèses concernés par la mise à la disposition, pour un temps donné, de prêtres diocésains volontaires, en vue de former des équipes sacerdotales, vivant une fraternité visible qui s’enracine dans une prière commune, dans la coopération pour le travail apostolique et dans la vie quotidienne.

Aujourd’hui la FMPV compte 38 prêtres dans 12 équipes présentes dans six diocèses d’Ile de France Paris (5), Pontoise (2), Créteil (1), St Denis (2), Evry (1) Meaux (1).

1990-1993 : La Marche de l’évangile

Lancement d’initiatives préparatoires à la session synodale : Service, Prière, Formation

Octobre 1993 - octobre 1994 : Synode diocésain

"Dieu nous ouvre la porte de la Foi »

A partir de fin 1994 : Mise en œuvre des conclusions du Synode

  • 1994 - 1995 : le synode dans les paroisses, aumôneries,...
  • 1995-1997 : « L’annonce de la Bonne Nouvelle aux jeunes »

Août 1997 : JMJ Paris

  • 1997-2000 : En vue du nouveau millénaire (Session synodale annoncée au début du 3e millénaire)
  • 1998-2000 : Charité 2000

Grand Jubilé de l’an 2000

  • Messe Chrismale à Bercy : 20 000 personnes le 19 avril 2000
  • Les parvis de l’Espérance : multiples initiatives missionnaires lancées par les paroisses (repas avec les pauvres, crèches sur les parvis,...)

2001- 2002 : Assemblée diocésaine

« Des communautés chrétiennes qui annoncent l’évangile, avec les jeunes et pour eux »

Cf. texte du Cardinal Lustiger : appel à la mission (janvier 2001)

Paris Toussaint 2004 (23 octobre - 1er novembre 2004)

Organisée à l’initiative des cardinaux Lustiger, Schönborn, Danneels et Policarpo, Paris Toussaint 2004 a permis aux catholiques et à tous les parisiens qui le souhaitaient de participer à cette célébration exceptionnelle de la fête de la Toussaint dans le cadre du Congrès International pour la Nouvelle Evangélisation.

A cette occasion, la cathédrale Notre-Dame, le Sacré-Coeur et les 150 églises de Paris sont restées ouvertes et proposaient des rencontres, des débats sur le sens de la vie et du bonheur, des concerts de chorale et d’orchestre, des moments de fête et des lieux et des moments de silence et de prière, au total 500 propositions différentes dans Paris.

Partout dans Paris, cette initiative a reçu un accueil exceptionnel :

  • Tout au long de la semaine, ce sont les veillées de prière qui ont eu le plus de succès. On estime que plus de 100 000 personnes ont assisté à ces veillées.
  • Les conférences débats ont rassemblé 15 000 personnes de toutes croyances autour de thème comme le pardon, la pauvreté, la sainteté
  • Dans chaque église, un Livre de Vie recueillait les demandes de prière pour des personnes vivantes ou décédées. On évalue à près de 300 000 le nombre de demandes qui ont déjà été déposées sur ces livres. Les paroisses estiment que la moitié des personnes qui ont participé à Paris Toussaint 2004 ne fréquentent pas habituellement leur église.

Au-delà des chiffres de fréquentation, c’est l’accueil très favorable des Parisiens qui a frappé tous les organisateurs de cette semaine.

Partout, les rencontres amicales et festives (du bol de soupe partagé avec les pauvres, aux divers concerts et aux temps de prière et de recueillement), les échanges et les débats ont permis de tisser des liens, de renforcer la cohésion dans les quartiers, de faire connaître les multiples actions des paroisses au service de leur entourage et de faire ainsi progresser la convivialité et le " bonheur dans la ville ".

Cf. textes du Cardinal Lustiger : Evangéliser Paris (juin 2003), Paris Toussaint 2004 - assemblée des évêques à Lourdes (novembre 2004).

Ces dernières années de nombreuses initiatives destinées à renforcer la visibilité des fêtes chrétiennes ont également été développées :

  • la mise en place de crèches exceptionnelles sur le parvis et dans la cathédrale Notre-Dame de Paris,
  • un parcours d’accompagnement de la démarche des catéchumènes pendant le Carême,
  • la multiplication des chemins de croix dans les rues à l’occasion du Vendredi Saint,
  • la célébration des ordinations presbytérales sur le parvis de Notre-Dame...

L’Archevêque est également très soucieux de

l’accueil des millions de touristes

qui visitent Paris chaque année et notamment la cathédrale Notre-Dame de Paris (12 millions de visiteurs par an), la basilique du Sacré-Coeur (7 millions) et les églises (Saint-Sulpice : 600 000 visiteurs par an, Notre-Dame des Victoires...).

Ainsi les travaux de réaménagement de Notre-Dame réalisés en 2004 à la demande du Cardinal Lustiger redonnent une place centrale à la prière et aux assemblées de croyants, vocation primordiale de la Cathédrale, en créant de meilleurs parcours de visite, plus riches et plus complets et une information plus accessible pour les visiteurs.

L’installation de circuits vidéo intégrés en automatisés permet en outre une participation facilitée pour les fidèles à l’intérieur et sur le parvis, grâce à des écrans en relais et un accès direct au patrimoine de la Cathédrale, donné au monde entier, via la télévision et Internet.

Sa vie, son action, ses voyages

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse