L’Église
Catholique
À Paris

La vie chrétienne : la charité

Extrait de Pain de Vie et Peuple de Dieu aux Éditions Critérion (1981).

Sermon prononcé le samedi 12 juin 1971 pour la Fête du Corps et du Sang du Christ.

p. 10

L’événement de la charité.

Vous me direz que la charité n’est pas visible, qu’on ne la voit pas, qu’on ne peut pas la mesurer. Pourtant, c’est bien l’irruption de la charité qui fait l’événement que nous sommes en train de vivre : la charité qui est l’amour répandu en nos coeurs ; la charité, qui est une puissance d’aimer ; la charité qui est le Père, le Fils, l’Esprit-Saint ; la charité qui est la vie d’amour, qui est Dieu lui-même puisque « Dieu est amour » ; la charité qui est l’amour tel que Dieu le donne. Et nous qui sommes aimés de lui, nous pour qui le Verbe se fait chair et prend « forme humaine », semblable à nous, nous qui sommes conformés au Christ, rendus semblables au Fils, nous - un événement se passe en nous : l’amour du Fils fait irruption au milieu de nous, pour notre liberté, et il nous saisit.

Vous me direz : cet événement-là, il ne se produit pas en cet instant, en cette seconde, à cet endroit déterminé. Chacun de nous, au long d’une journée, peut se retourner vers Dieu. Certes, c’est vrai. Mais, ici, nous célébrons sous la forme du signe, le Mémorial de la Passion du Seigneur ressuscité. Par ce Mémorial, monument de rappel, donc aussi acte de réalisation, la puissance d’aimer du Christ nous saisit, nous tous qui lui ressemblons, qui formons le signe du Christ. C’est pourquoi, selon le mot de l’Apôtre, chaque fois que nous mangeons ce pain et que nous buvons à cette coupe, nous proclamons la mort du Seigneur.

+Jean-Marie cardinal Lustiger
Archevêque de Paris

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse