Carême 2015, trouver un événement

Du 18 février au 5 avril 2015 – Église catholique à Paris

3ème Dimanche de Carême : recevoir son esprit

23 mars 2014

« L’eau que je lui donnerai deviendra en celui qui la boira source jaillissante pour la vie éternelle »
Évangile selon Saint Jean, chapitre 4, verset 14.

Premier scrutin des catéchumènes :
Pour que les baptisés puissent vivre la dimension de conversion avec les catéchumènes, « ... On a rétabli pour l’année A, les Évangiles traditionnels de l’initiation chrétienne : Samaritaine, Aveugle né, Lazare ressuscité ; en raison de leur importance, on peut les utiliser aussi pour les années B et C, en particulier là où il y a des catéchumènes. » (Présentation générale du Lectionnaire romain n°21)

Le troisième dimanche de Carême est lu l’évangile de la Samaritaine à qui le Christ donne l’eau vive. « La soif torture les hommes en ce monde, et ils ne comprennent pas qu’ils se trouvent dans un désert où c’est de Dieu que leur âme a soif. Disons donc, nous : “Mon âme a soif de toi.” Que ce soit le cri de nous tous, car unis au Christ nous ne faisons plus qu’une seule âme. Puisse notre âme être altérée de Dieu. Les yeux fixés sur la résurrection du Christ dont Dieu nous donne l’espérance, au milieu de toutes les carences qui nous accablent, monte en nous la soif de la vie incorruptible. Notre chair a soif de Dieu. » (St Augustin) (Source : www.liturgiecatholique.fr)

Évangile selon Saint Jean chapitre 4, versets 5 à 42
Jésus rencontre la Samaritaine

Jésus arrivait à une ville de Samarie appelée Sykar, près du terrain que Jacob avait donné à son fils Joseph, et où se trouve le puits de Jacob. Jésus, fatigué par la route, s’était assis là, au bord du puits. Il était environ midi.
Arrive une femme de Samarie, qui venait puiser de l’eau. Jésus lui dit : « Donne-moi à boire. » (En effet, ses disciples étaient partis à la ville pour acheter de quoi manger.)
La Samaritaine lui dit : « Comment ! Toi qui es Juif, tu me demandes à boire, à moi, une Samaritaine ? » (En effet, les Juifs ne veulent rien avoir en commun avec les Samaritains.)
Jésus lui répondit : « Si tu savais le don de Dieu, si tu connaissais celui qui te dit : ’Donne-moi à boire’, c’est toi qui lui aurais demandé, et il t’aurait donné de l’eau vive. »
Elle lui dit : « Seigneur, tu n’as rien pour puiser, et le puits est profond ; avec quoi prendrais-tu l’eau vive ?
Serais-tu plus grand que notre père Jacob qui nous a donné ce puits, et qui en a bu lui-même, avec ses fils et ses bêtes ? »
Jésus lui répondit : « Tout homme qui boit de cette eau aura encore soif ; mais celui qui boira de l’eau que moi je lui donnerai n’aura plus jamais soif ; et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui source jaillissante pour la vie éternelle. »
La femme lui dit : « Seigneur, donne-la-moi, cette eau : que je n’aie plus soif, et que je n’aie plus à venir ici pour puiser. »
Jésus lui dit : « Va, appelle ton mari, et reviens. »
La femme répliqua : « Je n’ai pas de mari. » Jésus reprit : « Tu as raison de dire que tu n’as pas de mari, car tu en as eu cinq, et celui que tu as maintenant n’est pas ton mari : là, tu dis vrai. »
La femme lui dit : « Seigneur, je le vois, tu es un prophète. Alors, explique-moi : nos pères ont adoré Dieu sur la montagne qui est là, et vous, les Juifs, vous dites que le lieu où il faut l’adorer est à Jérusalem. »
Jésus lui dit : « Femme, crois-moi : l’heure vient où vous n’irez plus ni sur cette montagne ni à Jérusalem pour adorer le Père. Vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous adorons, nous, celui que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. Mais l’heure vient - et c’est maintenant - où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et vérité : tels sont les adorateurs que recherche le Père. Dieu est esprit, et ceux qui l’adorent, c’est en esprit et vérité qu’ils doivent l’adorer. »
La femme lui dit : « Je sais qu’il vient, le Messie, celui qu’on appelle Christ. Quand il viendra, c’est lui qui nous fera connaître toutes choses. »
Jésus lui dit : « Moi qui te parle, je le suis. »
Là-dessus, ses disciples arrivèrent ; ils étaient surpris de le voir parler avec une femme. Pourtant, aucun ne lui dit : « Que demandes-tu ? » ou : « Pourquoi parles-tu avec elle ? »
La femme, laissant là sa cruche, revint à la ville et dit aux gens : « Venez voir un homme qui m’a dit tout ce que j’ai fait. Ne serait-il pas le Messie ? »
Ils sortirent de la ville, et ils se dirigeaient vers Jésus.
Pendant ce temps, les disciples l’appelaient : « Rabbi, viens manger. »
Mais il répondit : « Pour moi, j’ai de quoi manger : c’est une nourriture que vous ne connaissez pas. »
Les disciples se demandaient : « Quelqu’un lui aurait-il apporté à manger ? »
Jésus leur dit : « Ma nourriture, c’est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé et d’accomplir son oeuvre.
Ne dites-vous pas : ’Encore quatre mois et ce sera la moisson’ ? Et moi je vous dis : Levez les yeux et regardez les champs qui se dorent pour la moisson.
Dès maintenant, le moissonneur reçoit son salaire : il récolte du fruit pour la vie éternelle, si bien que le semeur se réjouit avec le moissonneur.
Il est bien vrai, le proverbe : ’L’un sème, l’autre moissonne.’
Je vous ai envoyés moissonner là où vous n’avez pas pris de peine, d’autres ont pris de la peine, et vous, vous profitez de leurs travaux. »
Beaucoup de Samaritains de cette ville crurent en Jésus, à cause des paroles de la femme qui avait rendu ce témoignage : « Il m’a dit tout ce que j’ai fait. »
Lorsqu’ils arrivèrent auprès de lui, ils l’invitèrent à demeurer chez eux. Il y resta deux jours.
Ils furent encore beaucoup plus nombreux à croire à cause de ses propres paroles, et ils disaient à la femme : « Ce n’est plus à cause de ce que tu nous as dit que nous croyons maintenant ; nous l’avons entendu par nous-mêmes, et nous savons que c’est vraiment lui le Sauveur du monde. »

Célébrations, conférences, journées du Pardon... tout pour vivre le Carême à Paris et cheminer vers Pâques

Textes liturgiques © AELF.

Cet événement vous intéresse ? Vous souhaitez être tenu informé des événements du diocèse de Paris ?

Abonnez-vous à la lettre mensuelle d’information :

Série de Carême sur l’homme et la création : Le Jeûne (2/5)

Durant le Carême, retrouvez chaque semaine quelques textes sur l’écologie et la place de l’homme dans la création ainsi que des pistes pour agir.
En raison de la Conférence Climat qui aura lieu à Paris en décembre 2015, le cardinal André Vingt-Trois a invité, en début de carême, les catholiques à réfléchir sur l’attitude et l’usage qu’ils font des biens offerts par Dieu dans la création.

Lire la suite

Série de Carême sur l’homme et la création : La Prière (1/5)

Dans l’avion vers Manille, le 15 janvier, le Pape François a annoncé que son encyclique sur l’écologie paraîtra en juin ou juillet, quelques mois avant la Conférence Climat qui aura lieu à Paris en décembre 2015. Les catholiques sont invités à réfléchir et à être témoin du don de Dieu dans la création.
Durant le Carême, retrouvez chaque semaine quelques textes sur l’écologie et la place de l’homme dans la création ainsi que des pistes pour agir.

Lire la suite

À Pâques, des adultes reçoivent le baptême

A Pâques, Jésus-Christ, par sa mort et sa résurrection ouvre les croyants à une nouvelle naissance. La tradition chrétienne veut donc qu’on célèbre les baptêmes d’adulte au cours de la vigile Pascale. Cette année, à Paris, plus de 400 catéchumènes seront baptisés dans les paroisses et communautés. Les nouveaux baptisés recevront également la communion pour la première fois et seront confirmés.

Lire la suite
Semaine sainte

La bonne nouvelle de Pâques : un journal pour découvrir le carême et Pâques

Un journal pour découvrir ce que les chrétiens fêtent à Pâques : la résurrection du Christ et comment s’y préparer pendant le carême.

Lire la suite
Carême 2015

Conférences de carême à Notre-Dame de Paris - Demandez le programme !

Comme chaque année, les six dimanches précédant Pâques, à partir de 16h30, Notre-Dame de Paris accueille les conférences de carême. Voici le programme de cette année, autour du thème de la vie consacrée.

Lire la suite

Deux minutes à la foi - Comment devient-on chrétien ?

On ne naît pas chrétien, c’est-à-dire disciple de Jésus-Christ, on le devient. Mais comment ? Éléments de réponse avec le P. Jean Laverton, vicaire épiscopal pour le catéchuménat au diocèse de Paris.

Lire la suite

Message du Pape François pour le Carême 2015 « Tenez ferme »

Le Carême est un temps de renouveau pour l’Église, pour les communautés et pour chaque fidèle. Mais c’est surtout un « temps de grâce » (2 Cor 6, 2).

Lire la suite

Message du cardinal André Vingt-Trois pour le Carême 2015

Le 25 janvier 2015, le cardinal André Vingt-Trois a écrit une lettre intitulée “La joie du partage” destinée aux catholiques de Paris.

Lire la suite
Deux minutes à la foi

Deux minutes à la foi - En quoi la crucifixion peut-elle nous interpeller ?

Pourquoi la crucifixion nous concerne-t-elle ? Comment la comprendre ?

Lire la suite

“J’ai soif !” : inscrivez-vous au parcours de Carême proposé par mavocation.org

Du Mercredi des Cendres jusqu’à Pâques, recevez trois fois par semaine un mail vous invitant à écouter des méditations de Mgr Jérôme Beau, Évêque auxiliaire de Paris, accompagnées du chant des “Dei Amoris Cantores”, de la chorale “Celebratio” et de séminaristes de Paris.

Lire la suite
Deux minutes à la foi

La Résurrection, qu’est-ce que ça change ?

Inscrite au cœur de la foi chrétienne, la Résurrection du Christ a des répercussions infinies sur la façon de concevoir l’existence humaine. Quelques explications en seulement deux minutes avec le P. Roger Tardy, curé de St-Denys du Saint-Sacrement.

Lire la suite
Série sacrements

La Réconciliation en trois questions

On l’appelle confession, sacrement de réconciliation ou encore de la Miséricorde mais que signifie cette démarche essentielle de la vie chrétienne ? Comment faire ? Qui est-ce que cela concerne ? Éléments de réponse avec le P. Xavier Lefebvre, curé de la paroisse Saint-Louis d’Antin.

Lire la suite
Carême

Deux minutes à la foi - Pourquoi jeûner ?

Pourquoi le jeûne est-il recommandé par l’Église, particulièrement pendant le carême ? Sr Clémence, des Fraternités monastiques de Jérusalem, nous donne des éléments de réponse en seulement deux minutes.

Lire la suite