L’Église
Catholique
À Paris

Qui a envie d’être aimé ?

Anne Giafferi

Antoine a quarante ans. Heureux avec sa femme, père de deux beaux enfants, brillant avocat, on peut dire qu’il a réussi sa vie ! Mais un jour Antoine va faire une rencontre inattendue, irrationnelle, bouleversante… un peu honteuse aussi. Antoine va rencontrer Dieu et il ne s’y attendait pas. Mais alors pas du tout !… Sa femme non plus. Critique de Sébastien Delprat.

Le film Qui a envie d’être aimé ? est tiré du roman autobiographique Catholique anonyme de Thierry Bizot. On y découvre l’irruption de Dieu dans une vie, et ses conséquences. Pourtant rien ne prédisposait Antoine à cette rencontre. Son action est d’ailleurs très limitée : il s’ouvre et se laisse toucher, petit à petit… rien de plus. Croire n’est ni une volonté de sa part, ni un idéal qu’il souhaite suivre, ni un combat qu’il veut mener, c’est une rencontre. Les polémiques vis-à-vis de l’Église, la médiocrité de ses membres, les contraintes, les interdits, rien ne peut altérer cette rencontre, cette relation :

« Avoir la foi, c’est facile, c’est comme d’être amoureux ! La foi, c’est un vent de jeunesse, c’est de la joie, de la fantaisie, du plaisir ! C’est donné gratuitement et ça rend heureux... Mais pour cela il faut accepter de tout lâcher, de s’abandonner, se donner, se livrer, corps et âme, et laisser Dieu s’emparer de tout. Et puis, contrairement à ce qu’on nous enseigne, faire confiance à nos désirs... C’est adopter l’attitude contraire à celle de l’effort, de la maîtrise, du contrôle des pulsions, qu’on voudrait cadenassées, claquemurées par la morale. » [1]

Pour son film, Anne Giafferi – scénariste et épouse de Thierry Bizot – a beaucoup développé les relations humaines d’Antoine et de ses proches. Avec la découverte de Dieu, Antoine va percevoir des changements dans son propre regard, dans son comportement… Ses relations ne seront pas plus faciles, mais la découverte de Jésus va lui permettre de mieux comprendre ses proches, de savoir leur pardonner, de les faire grandir et de grandir avec eux. La présence du Christ dans sa vie, comme un guide, l’aide à avancer :

« Jésus est désormais pour moi un homme qui a croisé mon chemin. Un homme qui me connaît, qui a plongé son regard dans le mien, un homme qui a serré mon cœur dans le creux de ses mains pour le transformer à jamais ; il en exsude à présent une joie pure et précieuse. J’étouffe un sanglot de gratitude en pensant à lui. C’est comme si je le connaissais personnellement et qu’il m’eût aidé à grandir, à sortir de mon ornière, comme l’aurait fait un père, un grand frère, un ami. Voilà ce qu’est Jésus pour moi. Je suis peut-être fou... mais qu’importe, si je suis heureux ? » [2]

Qui a envie d’être aimé ? tel est le titre qu’Anne Giafferi a donné à son film : « Comme les personnages du film, nous avons tous, petits et grands, cet insatiable besoin d’amour et malheureusement, nous avons tous le sentiment à un moment ou l’autre de notre vie, de ne pas être assez aimé. Dieu peut être une réponse à ce besoin d’amour. »

… Très certainement parce qu’il est Amour !

Un film à aller voir avec ses amis croyants, “un peu” croyants, en recherche ou en questionnement !

Sortie le 9 février au cinéma.

[1Thierry Bizot, Catholique anonyme, Seuil 2008

[2Thierry Bizot, Catholique anonyme, Seuil 2008

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse