Dossier. Année de la miséricorde : Parcours dans les lieux jubilaires

Paris Notre-Dame du 7 janvier 2016

Parole d’Église : « Sainte Geneviève s’adresse à tous », avec le P. Jacques Ollier • Événement à venir : « Mettre les migrants au cœur de nos communautés » • Enquête : La Fondation Stanislas pour l’éducation • Décryptage : Dom Robert : voir l’extraordinaire dans l’ordinaire

Parole d’Église : « Sainte Geneviève s’adresse à tous »
P. Jacques Ollier, curé de St-Étienne du Mont (5e).

Événement à venir : « Mettre les migrants au cœur de nos communautés »
Dimanche 17 janvier, l’Église catholique célèbrera la 102e Journée mondiale du migrant et du réfugié. L’occasion, pour chacun, de porter un regard de miséricorde envers ceux qui quittent tout dans l’espoir d’une vie meilleure, comme l’explique Brigitte Staub, chargée de mission pour les migrants au Vicariat pour la solidarité.

Enquête : Fondation Stanislas pour l’éducation
Depuis 2013, le Collège Stanislas (6e) soutient financièrement, par l’intermédiaire de la Fondation Stanislas pour l’éducation, des projets éducatifs chrétiens. Une belle initiative d’entraide.

Décryptage : Dom Robert : voir l’extraordinaire dans l’ordinaire
Six tapisseries du bénédictin dom Robert (1907-1997) sont exposées dans la nef de la cathédrale Notre-Dame, jusqu’au 2 février. Ces œuvres originales invitent à porter un regard d’émerveillement sur la nature ordinaire.

Reportage : Notre-Dame de l’Assomption, cheminer avec Sr Faustine et Jean-Paul II
Encouragé par sainte Faustine et saint Jean-Paul II, le culte de la Miséricorde divine est cher aux Polonais. Il s’incarne donc avec un relief tout particulier à N.-D. de l’Assomption (1er), siège de la Mission catholique polonaise.

Dossier. Année de la miséricorde : Parcours dans les lieux jubilaires parisiens

Pour cette Année sainte de la miséricorde, ouverte le 8 décembre par le pape et le 13 décembre dans tous les diocèses, les cathédrales et certaines basiliques et églises paroissiales choisies par l’évêque du lieu, peuvent être des lieux jubilaires. À Paris, il s’agit, outre N.-D. de Paris (4e), de l’église de la Mission polonaise N.-D. de l’Assomption (1er), de N.-D. des Victoires (2e), St-Sulpice (6e), de la chapelle de la Médaille Miraculeuse (7e), de St-Louis d’Antin (9e), N.-D. du Perpétuel Secours (11e) et du Sacré-Cœur de Montmartre (18e). Mgr Éric de Moulins-Beaufort, évêque auxiliaire de Paris, décrypte ici les spécificités qui leur sont liées.

Notre-Dame des Victoires, une basilique refuge des pécheurs
Connu dans le monde entier, le sanctuaire marial N.-D. des Victoires (2e) est un lieu de (re)découverte de la tendresse de Dieu pour les pécheurs, de son regard de miséricorde qui à la fois console et ouvre un chemin de vie.

Notre-Dame de Paris, un sanctuaire pour se confesser
Choisie par le pape comme lieu jubilaire, N.-D. de Paris (4e) se révèle le sanctuaire idéal pour recevoir le sacrement de réconciliation à l’issue d’un parcours spécialement proposé à des pèlerins venus seuls ou en groupe. Décryptage.

À Saint-Sulpice, approfondir la miséricorde
À St-Sulpice (6e), les fidèles sont invités à prendre le temps, tout au long de l’année, de découvrir la miséricorde de Dieu.

À la Médaille Miraculeuse, Marie, porte de la miséricorde
À la chapelle de la Médaille Miraculeuse (7e) où la Vierge est apparue à sainte Catherine Labouré en 1830, l’Année de la miséricorde est confiée à la tendresse de Marie. En témoigne le chemin en huit étapes qu’elle a mis en place et que Paris Notre-Dame a testé.

Saint-Louis d’Antin, la réconciliatrice
Havre de paix dans un quartier bouillonnant, entre Saint-Lazare et le boulevard Haussmann, l’église accueille de toute la région des fidèles en quête du sacrement de réconciliation. Son expérience quotidienne de la miséricorde divine l’a préparée à accueillir les pèlerins du Jubilé.

Notre-Dame du Perpétuel Secours, l’intercession de la Vierge
À la basilique N.-D. du Perpétuel Secours (11e), c’est par l’intercession de la Vierge que les pèlerins peuvent vivre l’année jubilaire. L’histoire du quartier fournit, par ailleurs, une formidable matière pour y puiser des exemples de miséricorde.

Au Sacré-Cœur, puiser à la source de la miséricorde de Dieu
La basilique du Sacré-Cœur de Montmartre (18e) accueille des pèlerins venus de toute la France et de l’étranger pour l’année jubilaire. Dans l’adoration du Saint-Sacrement, elle propose une expérience de la miséricorde au plus près de sa source : le cœur du Christ.

S’abonner en ligne à Paris Notre-Dame.

Sommaires

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse