Enfance, catéchisme, Église Catholique à Paris
  • Archevêché de Paris
  • Services diocésains
  • Annuaire ordo
  • Annuaire Étoile du Berger

  • Horaires de messes
  • Denier - Don en ligne

  • Le flux RSS du diocèse de Paris
  • Le diocèse de Paris sur Facebook
  • Le diocèse de Paris sur Twitter
  • Le diocèse de Paris sur Google +
  • Le diocèse de Paris sur YouTube

Fête de la Présentation du Seigneur : "Jésus, Lumière pour tous"

2 février

Chaque année en plein hiver, le 2 février, soit 40 jours après Noël où l’Église célèbre la nativité de Jésus sauveur, l’Église célèbre la Présentation du Seigneur.
On donne à cette fête plusieurs noms : Fête des lumières, chandeleur, fête de la Présentation du Seigneur au temple, et, en Orient : fête de la rencontre.

Cette fête rappelle que Jésus, suivant la loi de Moïse (Ex 13, 11-13), a été présenté au Temple de Jérusalem quarante jours après sa naissance et offert à Dieu. Marie se soumet au rite de purification des jeunes accouchées (Lv 12, 6-8).

Vous trouverez ici des pistes de réflexion, une proposition de célébration, des activités pour les enfants de 3 à 7 ans (adaptable aux plus grands).

Jésus, Lumière pour tous

Le 2 février est la journée mondiale de la vie consacrée.
Le pape François a annoncé que l’année 2015 serait l’année de la vie consacrée, c’est-à-dire des religieux et religieuses, et de toutes les personnes consacrées à Dieu.
Cette année a commencé le 30 novembre 2014, 1er dimanche de l’Avent et se clôturera le 2 février 2016.
C’est l’occasion de découvrir ou de redécouvrir ce qu’est la vie consacrée et son importance pour l’Église et pour le monde.

 

 


Évangile de Luc 2, 22-34a, 39-40 - Traduction officielle liturgique


Quand fut accompli le temps prescrit par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus l’amenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, selon ce qui est écrit dans la Loi : Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur. Ils venaient aussi offrir le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur : un couple de tourterelles ou deux petites colombes.


Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon. C’était un homme juste et religieux, qui attendait la Consolation d’Israël, et l’Esprit Saint était sur lui. Il avait reçu de l’Esprit Saint l’annonce qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Christ, le Messie du Seigneur.
Sous l’action de l’Esprit, Syméon vint au Temple. Au moment où les parents présentaient l’enfant Jésus pour se conformer aux rites de la Loi qui le concernait, Syméon reçu l’enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant :



« Maintenant, ô Maître souverain,
tu peux laisser ton serviteur s’en aller dans la paix,
selon ta parole.

Car mes yeux ont vu ton salut
que tu préparais à la face des peuples :

lumière qui se révèle nations
et donne gloire à ton peuple Israël. »


Le père et la mère de l’enfant s’étonnaient de ce qu’on disait de lui.


Syméon les bénit.

Lorsqu’ils eurent achevé tout ce que prescrivait la loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, dans leur ville de Nazareth.


L’enfant, lui, grandissait et se fortifiait, rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui.

 

 

Pour aller plus loin

‘Quand arriva le jour fixé par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus l’amenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, selon ce qui est écrit dans la Loi : Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur. Ils venaient aussi offrir le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur : un couple de tourterelles ou deux petites colombes.’ (Luc 2, 22-24)

Marie et Joseph viennent au Temple respectant la tradition juive et la loi de Moïse.
Selon la loi juive, la jeune accouchée vient offrir, 40 jours après la naissance, un sacrifice pour sa purification : un agneau ou, si elle n’en a pas les moyens, un couple de tourterelles.
C’est la raison pour laquelle l’Église fête la Présentation du Seigneur le 2 février, soit 40 jours après Noël.
Un autre rite est associé : ‘Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur’.
Cela fait référence à Exode 13, 1-2 : « Le Seigneur adressa la Parole à Moïse : ‘Consacre-moi tout premier-né, ouvrant le sein maternel, parmi les fils d’Israël, parmi les hommes comme parmi le bétail. C’est à moi. »
Toute vie vient de Dieu. Tout premier-né appartient à Dieu. Pour remercier Dieu de cette naissance tout fils premier-né est consacré au Seigneur.
Il est racheté symboliquement en offrant une certaine somme aux prêtres du Temple.

Nous sommes à Jérusalem, au Temple, lieu de la présence de Dieu.
Jésus, Fils de Dieu, est le nouveau Temple. Plus tard il dira : ‘« Détruisez ce Temple, et en trois jours je le relèverai. »…Le Temple dont il parlait étai son corps.’ (Jn 2, 19 et 21).
Jésus prendra ‘la place du Temple’. Pour l’heure, le père et la mère accomplissent les rites de la loi juive en venant présenter l’enfant. Ce jour-là, le Messie est présenté et offert au Père. Il est reconnu par Syméon qui voit en Lui le salut attendu.

‘Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon. C’était un homme juste et religieux, qui attendait la Consolation d’Israël, et l’Esprit Saint était sur lui. Il avait reçu de l’Esprit Saint l’annonce qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Christ, le Messie du Seigneur. Sous l’action de l’Esprit, Syméon vint au Temple.’ (Lc 2, 25-27)
Syméon est un dérivé du verbe hébreu shama qui signifie ‘entendre’. Syméon est celui qui entend.
Syméon est un homme juste, comme Joseph l’époux de Marie.
L’homme juste, selon la Bible, est celui qui est ajusté à la volonté de Dieu.
Il attendait la Consolation d’Israël. Aujourd’hui on utiliserait le mot miséricorde.
L’Esprit Saint était sur lui. Trois fois l’Esprit Saint intervient auprès de lui. Syméon n’agit pas de lui-même. Sa présence et ses paroles sont guidées par l’Esprit. Il lui fait confiance.

« Syméon reçu l’enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant : Maintenant, Ô maître souverain,…Car mes yeux ont vu ton salut…lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israël. » (Lc 2, 28…32)
Syméon voit réaliser l’annonce de l’Esprit Saint : ’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Christ’.
Alors, immédiatement, il bénit Dieu par ce cantique dans lequel il dit : « …Car mes yeux ont vu ton salut… »  : Il voit et il croit. Témoin oculaire, il devient serviteur de la Parole, en vertu de la foi.
Syméon n’est pas un prêtre du Temple, ni un Lévite. C’est un homme du peuple, attaché à Dieu.
Dieu lui révèle quelque chose de caché aux yeux des hommes. Il rend grâce, il loue Dieu.
Cette rencontre avec le Christ le rend joyeux et par sa prière spontanée à Dieu il partage à ceux qui sont là cette bonne nouvelle. Syméon est témoin privilégié de la venue du Christ et il nous invite, par son cantique, à croire en la venue du Sauveur, lumière du monde.

Le Christ est « lumière » (Lc 2, 32). Comment accéder à ce symbole ?
Comment voir ce qu’on ne voit pas ?
La lumière rassure, console, guide, sauve (phare) celui qui est dans le noir.
La lumière éclaire et réchauffe. Celle du soleil est nécessaire à la vie. Elle met des couleurs.
La lumière donne du sens pour nommer les choses.
La lumière, la vie s’opposent aux ténèbres, à la peur et à l’angoisse.
Jésus Lumière nous éclaire, nous rassure, nous guide à l’image d’une petite flamme la nuit dans une grande maison. Jésus dira plus tard « Je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marche pas dans les ténèbres, il aura la lumière de la vie. » (Jn 8, 12)
Cette lumière est pour tous.

L’Église chante le Cantique de Syméon chaque soir au cours de sa prière avant le repos de la nuit.

« Syméon bénit Dieu » (Lc 2, 28) : il dit du bien de Dieu.
Louer et bénir sont deux termes très proches.
« Syméon les bénit » (Lc 2, 34a). Il bénit aussi les parents. Il appelle tout le bien qu’il y a en Dieu sur eux.
Nous même, nous pouvons bénir nos enfants au nom de Dieu, en traçant sur leur front un signe de croix. Ce geste peux être accompagné d’une parole comme ‘Que Dieu te bénisse et te garde’.
Ce rituel peut se faire au moment du coucher ou encore quand un enfant part pour la journée.

« Lorsqu’ils eurent achevé tout ce que prescrivait la loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, dans leur ville de Nazareth.
L’enfant, lui, grandissait et se fortifiait, rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui. »

(Lc 2, 39 - 40)
Jésus est venu au cœur d’une famille humaine. Les évangiles ne disent rien du quotidien de la
Sainte famille, sinon qu’elle était fidèle aux prescriptions de la Loi. Jésus, comme tout enfant, attend
tout de ces parents : nourriture, protection, affection…car il partage tout de la vie humaine.
Sa vie cachée à Nazareth va durer environ trente ans. Puis commencera sa vie publique avec
le baptême par Jean-Baptiste dans les eaux du Jourdain.


Téléchargez la proposition de célébration pour les 3-7 ans—> ICI


Exemples de réalisations : (Voir les annexes en bas de la page)


Propositions de chants


- “JE SUIS LA LUMIÈRE DU MONDE” Jn 8, 12
Chant gestué (voir la gestuation en annexe)
“ je suis la lumière du monde
celui qui vient avec moi
ne marchera pas dans les ténèbres
mais il aura la lumière de la vie. “


- “UNE FLAMME EN MOI”
CD “Quand j’aime , j’le dis ” Chantons !
A. Nussbaumer
Organisation et production : “laisse-moi te raconter”

- “QUE VIVE MON ÂME À TE LOUER”
B. Ducatel, Ed de l’Emmanuel, cahier n° 946.

- “LA LUMIÈRE A BRILLÉ POUR SYMÉON”
CD “mes fêtes”, Mannick et jo Akepsimas, Arc-en-ciel.

- “A LA CHANDELEUR”
CD “mes fêtes”, Mannick et jo Akepsimas, Arc-en-ciel.

Prière :


Seigneur, par ton esprit tu m’as appelé. Prions ensemble !
Ta lumière a guidé mes pas, je viens vers toi.
Mes yeux ont vu ta clarté et mon visage rayonne de joie.
Tu es comme un soleil qui illumine ma vie.
Alléluia !

C’est le jour de faire des crêpes et de les partager au goûter ! ! !
Il est de tradition de faire des crêpes à la Chandeleur. Cela remonterait au V° siècle. Le pape Gélase 1er aurait fait faire de petites gaufres rondes pour des pèlerins venus à Rome.


Téléchargez les éléments de la célébration :

La proposition de célébration pour les 3-8 ans

PDF - 332.4 ko
Proposition de célébration : Présentation du Seigneur
PDF - 178.3 ko
L’Évangile de Luc 2, 22-34a ;39-40

La lanterne :

PDF - 732.1 ko
Fabrique ta lanterne

Le vitrail

PDF - 69.3 ko
Fiche technique du vitrail
PDF - 2.3 Mo
Vitrail Jésus Couleur
PDF - 2.3 Mo
Vitrail Jésus Noir et Blanc

La bougie en onduline

PDF - 64.2 ko
Fiche technique bougie onduline

Le bougeoir en terre

PDF - 462.9 ko
Fiche technique du bougeoir en terre

Le coloriage :

PDF - 5.2 Mo
Illustration du coloriage pouvant servir de visuel (à télécharger en grand format)
PDF - 1 Mo
Le dessin à colorier

Les prières gestuées :

PDF - 593.1 ko
Chant gestué

Télécharger le décor :

- Réalisation 3D pour la mise en scène du décor

PDF - 98.2 ko
Fiche de la réalisation 3D du décor

- Les personnages :

PDF - 714.4 ko
Joseph
PDF - 458.3 ko
Marie
PDF - 180.2 ko
Anne
PDF - 221.5 ko
Syméon
PDF - 48.5 ko
Jésus

- Les éléments du décor :

PDF - 1.5 Mo
Dallage du temple
PDF - 360.7 ko
Colonne du temple
PDF - 266.3 ko
Cage à colombes
PDF - 1.2 Mo
Le saint des saints
PDF - 1.2 Mo
Le saint des saints
PDF - 1.2 Mo
Les portes de Jérusalem
PDF - 1.2 Mo
Les portes de Jérusalem
PDF - 1.2 Mo
Remparts de Jérusalem
PDF - 1.2 Mo
Le rempart de Jérusalem

- Les animaux et la végétation

PDF - 873.4 ko
L’âne
PDF - 1.2 Mo
Cyprès
PDF - 163.8 ko
Herbes en couleur (recto)
PDF - 144.7 ko
Herbes en couleur vert (verso)
PDF - 138.7 ko
Herbe à colorier
PDF - 232.3 ko
Palmier en couleur recto
PDF - 228.8 ko
Palmier en couleur verso
PDF - 142.9 ko
Palmier à colorier
PDF - 710.5 ko
Olivier en couleur (recto)
PDF - 687.8 ko
Olivier en couleur (verso)
PDF - 298.8 ko
Olivier à colorier
PDF - 305.2 ko
Arbre en couleur recto
PDF - 314.4 ko
Arbre en couleur verso
PDF - 162.6 ko
Arbre à colorier
PDF - 158.9 ko
Herbes en couleur marron rouge (recto)
PDF - 160.5 ko
Herbes en couleur marron rouge (verso)

Autres animaux du décor à télécharger, cliquer ici :

Zip - 4.5 Mo
Animaux du décor à télécharger

© Tous droits réservés au Diocèse de Paris - Dessins Catherine Ansaldo

Voir aussi :