Enfance, catéchisme, Église Catholique à Paris
  • Archevêché de Paris
  • Services diocésains
  • Annuaire ordo
  • Annuaire Étoile du Berger

  • Horaires de messes
  • Denier - Don en ligne

  • Le flux RSS du diocèse de Paris
  • Le diocèse de Paris sur Facebook
  • Le diocèse de Paris sur Twitter
  • Le diocèse de Paris sur Google +
  • Le diocèse de Paris sur YouTube

Fête de la Présentation du Seigneur : Jésus, Lumière du monde.

Chaque année, en plein hiver, le 2 février, l’Église célèbre la Présentation du Seigneur. Cette fête rappelle que Jésus, suivant la loi de Moïse (Ex 13,11-13), a été présenté au Temple de Jérusalem quarante jours après sa naissance et offert à Dieu. Marie se soumet au rite de purification des jeunes accouchées (Lv 12, 6-8). Le Service de la Catéchèse vous propose des pistes de réflexion et des activités pour des enfants de l’âge de l’éveil, CP/CE1.

Jésus, Lumière du monde


Un vieillard nommé Syméon prend l’enfant dans se bras et salue en lui : " la lumière pour éclairer les nations ".
La liturgie de ce jour prévoit une procession des lumières ce qui a donné le nom de chandeleur.
C’est cette date qu’a choisi l’Église pour fêter la vie consacrée.
En redécouvrant l’origine et la signification de cette fête nous pouvons nous laisser illuminer par cette venue du Christ dans nos vies.

Ecoutons la parole de Dieu !
Evangile du 2 février : Présentation de Jésus au temple
Évangile de Luc 2, 22-34a, 39-40
Quand arriva le jour fixé par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus le portèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, selon ce qui est écrit dans la Loi : Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur. Ils venaient aussi présenter en offrande le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur : un couple de tourterelles ou deux petites colombes.

Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon. C’était un homme juste et religieux, qui attendait la Consolation d’Israël, et l’Esprit Saint était sur lui. L’Esprit lui avait révélé qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Messie du Seigneur. Poussé par l’Esprit, Syméon vint au Temple. Les parents y entraient avec l’enfant Jésus pour accomplir les rites de la Loi qui le concernaient. Syméon prit l’enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant :
« Maintenant, ô Maître, tu peux laisser ton serviteur s’en aller dans la paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu ton salut, que tu as préparé à la face de tous les peuples : lumière pour éclairer les nations païennes, et gloire d’Israël ton peuple. »
Le père et la mère de l’enfant s’étonnaient de ce qu’on disait de lui.

Syméon les bénit.

Lorsqu’ils eurent accompli tout ce que prescrivait la loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, dans leur ville de Nazareth.

L’enfant grandissait et se fortifiait, tout rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui.

Quelques pistes pour approfondir :

- Où se situe la scène ?
Nous sommes à Jérusalem, au Temple, lieu de la présence de Dieu.
Jésus, Fils de Dieu, est le nouveau Temple. Il va prendre “la place du Temple“.
Pour l’heure, le père et la mère accomplissent les rites de la loi juive en venant présenter leur enfant.

- Qui sont les personnages ?
Joseph : homme juste, c’est-à-dire ajusté au cœur de Dieu, (Matthieu 1, 19) il a reçu la mission d’accueillir le fils de Marie.
Il vient avec Marie porter l’enfant au Temple pour le présenter au Seigneur selon la loi de Moïse : tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur.
Marie : mère de Jésus, se soumet au rite de purification. Le sang, c’est la vie et la vie appartient à Dieu.
Syméon :
Il est un homme juste, comme Joseph.
Il attendait la consolation d’Isarël. Aujourd’hui on utiliserait le mot : miséricorde.
L’esprit Saint était sur lui. Trois fois l’Esprit Saint intervient auprès de Syméon.
Sa présence et ses paroles sont guidées par l’Esprit. Il n’agit pas de lui-même.
Il annonce quelque chose de prophétique, de la part du Seigneur.

Syméon bénit Dieu : il dit du bien de Dieu.
Louer et bénir sont deux termes proches.
Il bénit aussi les parents. Il appelle tout le bien qu’il y a en Dieu sur eux.
Nous même, nous pouvons bénir nos enfants au nom de Dieu, en traçant sur leur front un signe de croix. Ce rituel peut se faire au moment du coucher ou encore quand un enfant part pour la journée…
Jésus :
Il est l’envoyé du Père comme Syméon l’annonce, poussé par l’Esprit.
Syméon reconnaît le Seigneur en ce petit enfant, celui que le peuple attendait pour le salut, lumière pour éclairer les nations païennes.
Au cours de la dernière prière du soir l’Église redit les paroles que Syméon a dites en tenant l’enfant dans ses bras.
La lumière
Le christ est la lumière qui éclaire. Comment accéder à ce symbole qu’est la lumière ?
Comment voir ce que l’on ne voit pas ?
La lumière rassure, elle console, guide, sauve (phare) celui qui est dans le noir.
Elle donne la vie, met des couleurs, donne du sens pour nommer les choses.
La lumière, la vie s’opposent aux ténèbres, à la peur peur et à l’angoisse.

Jésus lumière
Il nous guide, nous rassure ; à l’image d’une petite flamme, la nuit, dans une grande maison.
Cette lumière est pour tous.


Téléchargez la proposition de célébration pour les 3-8 ans—> ICI



Exemples de réalisations : (Voir les annexes en bas de la page)

poisson Jésus Lumière du monde lanterne
bougies calice


Chantons ! Propositions de chants

“JE SUIS LA LUMIÈRE DU MONDE” Jn 8, 12
Chant gestué (voir la gestuation en annexe)
“ je suis la lumière du monde celui qui vient avec moi ne marchera pas dans les ténèbres mais il aura la lumière de la vie. “

“UNE FLAMME EN MOI”
CD “Quand j’aime , j’le dis ”
A. Nussbaumer
Organisation et production : “laisse-moi te raconter”

“QUE VIVE MON ÂME À TE LOUER”
B. Ducatel, Ed de l’Emmanuel, cahier n° 946.

“LA LUMIÈRE A BRILLÉ POUR SYMÉON”
CD “mes fêtes”, Mannick et jo Akepsimas, Arc-en-ciel.

“A LA CHANDELEUR”
CD “mes fêtes”, Mannick et jo Akepsimas, Arc-en-ciel.


Prière : Prions ensemble !

Seigneur, par ton esprit tu m’as appelé.
Ta lumière a guidé mes pas, je viens vers toi.
Mes yeux ont vu ta clarté et mon visage rayonne de joie.
Tu es comme un soleil qui illumine ma vie.
Alléluia !



C’est le jour de faire des crêpes et de les partager au goûter ! ! !
Il est de tradition de faire des crêpes à la Chandeleur. Cela remonterait au V° siècle. Le pape Gélase 1er aurait fait faire de petites gaufres rondes pour des pèlerins venus à Rome.


Téléchargez les éléments de la célébration :


La proposition de célébration pour les 3-8 ans

PDF - 356 ko
Proposition de célébration : Présentation du Seigneur


La lanterne :

PDF - 734.7 ko
Fabrique ta lanterne


Les vitraux

Word - 20.5 ko
Fiche technique du vitrail
PDF - 149 ko
Vitraux bougies flammes
PDF - 391.6 ko
PDF - 271.1 ko
Vitraux Jésus poisson


La bougie en onduline

PDF - 95.8 ko
Fiche technique bougie onduline
PDF - 53.2 ko
Fiche technique bougeoir


Le coloriage :

PDF - 846.1 ko
le vitrail à colorier


Les prières gestuées :

PDF - 765.5 ko
Gestuation de Jean 8-12
PDF - 859.2 ko
le signe trinitaire

Voir aussi :