Jan Steyn, nouveau pasteur pour la Scots Kirk à Paris

Un pasteur de Fife, en Écosse, descendant d’huguenots sud-africains, suit les traces d’un héros légendaire de la Seconde Guerre mondiale et prend un nouveau rôle en France. Le révérend Jan Steyn a été intronisé à l’église écossaise (Scots Kirk) à Paris, qui était autrefois dirigée par le révérend Donald Caskie. Le Dr Caskie a aidé environ 2000 soldats alliés à échapper aux Allemands

Un pasteur de Fife, en Écosse, suit les traces d’un héros légendaire de la Seconde Guerre mondiale et prend un nouveau rôle en France. Le révérend Jan Steyn a été intronisé à l’église écossaise (Scots Kirk) à Paris, qui était autrefois dirigée par le révérend Donald Caskie. Le Dr Caskie a aidé environ 2000 soldats alliés à échapper aux Allemands en mettant en place une série d’itinéraires sûrs pour sortir de la France occupée, avec l’aide d’un réseau de contacts.

Les bénéfices de ses mémoires, The Tartan Pimpernel, ont deux fois aidé à reconstruire l’église écossaise, près des Champs-Élysées, dans le 8e arrondissement.

M. Steyn, âgé de 56 ans, a déclaré que sa nomination ressemblait à un retour spirituel, car il descend d’une famille de Huguenots, membres de l’Église protestante française qui ont fui les persécutions aux XVIIe et XVIIIe siècles. Né en l’Afrique du Sud, M. Steyn a officiellement pris son nouveau rôle à Paris le 31 mars. Il a été intronisé en présence de dignitaires français et internationaux et de membres du presbytère international de l’Église d’Écosse. Des amis de Fife en Écosse et d’Afrique du Sud ont également assisté au service.

M. Steyn a déclaré : « En tant que congrégation et disciples du Christ, nous continuerons d’être la lumière de Dieu dans la City of Lights. Avec mon ascendance huguenote, cette vocation à servir à Paris est presque comme un retour spirituel. Vivre et travailler dans une ville sera très différent du milieu rural de Cupar et Dairsie dans le comté de Fife. Non seulement je devrai améliorer mon français, mais j’apprendrai aussi ce que veut dire suivre le Christ dans une ville cosmopolite comme Paris. »

M. Steyn a déclaré qu’il était très encouragé de constater que la congrégation avait le soutien d’autres églises et dénominations à Paris. Le pasteur, qui a été ordonné en Afrique du Sud en 1985 et fait partie de l’Église d’Écosse depuis 2009, a dit que la Scots Kirk se considère comme un « foyer spirituel » pour les Parisiens et les visiteurs.

Le presbytère international de l’Église d’Écosse compte 16 églises dans 14 pays sur trois continents. L’Église a des paroisses et des missions à travers le monde dans des pays comme le Kenya, le Pakistan, les États-Unis, le Canada, la Nouvelle-Zélande et la Jamaïque.
Source : l’Église d’Écosse – mai 2017

Ndlr : L’église écossaise (Scots Kirk) de Paris date des années 1850 en tant que communauté. Elle était d’abord hébergée dans l’Oratoire du Louvre, avant de reprendre l’église épiscopale américaine, rue Bayard, en 1885. Depuis elle a été reconstruite plusieurs fois sur le même site.

En bref

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse