Mars - La pêche miraculeuse

Jésus, après sa mort et sa résurrection, se rend visible pendant 40 jours, jusqu’à son Ascension. Au bord du lac Tibériade, il se manifeste auprès de ses disciples. Le service de la catéchèse du diocèse de Paris vous propose de préparer une rencontre pour des petits, des enfants, des familles, une assemblée paroissiale…sur le thème : « Sachons accueillir les dons que Dieu nous fait et lui rendre grâce »

A partir du récit de la pêche miraculeuse et de l’invitation de Jésus à venir déjeuner (Jean 21, 1-14) nous aiderons petits et grands à découvrir quelque chose de Dieu : quand Dieu donne, il donne en abondance et il ne fait rien sans notre contribution, même minime. Nous retrouvons ce sens à l’offertoire, au cours de la messe. Sachons lui rendre grâce ! Cet évangile est lu le vendredi de Pâques (1 avril 2016) et le 3ème Dimanche de Pâques C (10 avril 2016).

Sommaire

Évangile de la pêche miraculeuse - Comprendre pour transmettre - Proposition de célébration - Outils pour les activités

Évangile de la Pêche miraculeuse

Jésus se manifeste par une pêche miraculeuse et prend un repas avec ses disciples.

Saint Jean 21, 1-14 - Traduction officielle liturgique
Jésus se manifesta encore aux disciples sur le bord de la mer de Tibériade, et voici comment.
Il y avait là, ensemble, Simon-Pierre, avec Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau), Nathanaël, de Cana de Galilée, les fils de Zébédée, et deux autres de ses disciples.
Simon-Pierre leur dit : « Je m’en vais à la pêche. » Ils lui répondent : « Nous aussi, nous allons avec toi. » Ils partirent et montèrent dans la barque ; or, cette nuit-là, ils ne prirent rien.
Au lever du jour, Jésus se tenait sur le rivage, mais les disciples ne savaient pas que c’était lui.
Jésus leur dit : « Les enfants, auriez-vous quelque chose à manger ? » Ils lui répondirent : « Non. »
Il leur dit : « Jetez le filet à droite de la barque, et vous trouverez. » Ils jetèrent donc le filet, et cette fois ils n’arrivaient pas à le tirer, tellement il y avait de poissons.
Alors, le disciple que Jésus aimait dit à Pierre : « C’est le Seigneur ! » Quand Simon-Pierre entendit que c’était le Seigneur, il passa un vêtement, car il n’avait rien sur lui, et il se jeta à l’eau.
Les autres disciples arrivèrent en barque, traînant le filet plein de poissons ; la terre n’était qu’à une centaine de mètres.
Une fois descendus à terre, ils aperçoivent, disposé là, un feu de braise avec du poisson posé dessus, et du pain.
Jésus leur dit : « Apportez donc de ces poissons que vous venez de prendre. »
Simon-Pierre remonta et tira jusqu’à terre le filet plein de gros poissons : il y en avait cent cinquante-trois. Et, malgré cette quantité, le filet ne s’était pas déchiré.
Jésus leur dit alors : « Venez manger. » Aucun des disciples n’osait lui demander : « Qui es-tu ? » Ils savaient que c’était le Seigneur.
Jésus s’approche ; il prend le pain et le leur donne ; et de même pour le poisson.
C’était la troisième fois que Jésus ressuscité d’entre les morts se manifestait à ses disciples.

PDF - 153.3 ko
Télécharger cet évangile

Comprendre pour transmettre

Evangile - Proposition de célébration - Outils pour les activités

Ce texte de l’Evangile de Jean se situe après la mort et la Résurrection du Christ.
Dans ce même évangile, Jésus se montre ressuscité à Marie-Madeleine puis aux disciples et à Thomas avant de se manifester au bord du lac. Après tous les évènements que les disciples viennent de vivre, ils retournent à leur métier qui est la pêche. Pourtant, Jésus est vivant, mais ce n’est pas la fin du monde ; c’est sur leur lieu de vie que le Seigneur vient à leur rencontre.

Les pêcheurs
Les disciples sont sept à partir à la pêche. Symbole de la perfection ce chiffre représente l’ensemble des disciples de Jésus.
Ils partent la nuit et ne pêchent rien. Le Seigneur les attend au lever du jour et la pêche est miraculeuse. La nuit est symbole de ténèbres, d’échec et le jour symbole d’espérance, de projet. Avec le psalmiste nous pouvons dire : « Avec le soir viennent les larmes, mais au matin, les cris de joie. » PS 29 (30), 6 ; et avec le Seigneur : « Moi, je suis venue pour que les hommes aient la vie, pour qu’ils l’aient en abondance. »(Jean 10,10).

Jésus
Jésus se tient sur le rivage, symbole de vie alors que la mer est symbole de mort. Le christ nous invite, en le suivant, à choisir la vie.
Pour l’heure, les disciples n’ont pas encore reconnu Jésus.
Il est ressuscité, donc vivant autrement. Un signe et la foi sont nécessaires pour le reconnaitre. C’est le disciple que Jésus aimait qui reconnait le premier Jésus : « C’est le Seigneur ! »

La pêche
Le texte nous dit qu’il y avait cent cinquante-trois poissons et que le filet ne s’est pas déchiré. Ces poissons symbolisent tous ceux qui sont ‘pris’ par l’annonce de la Bonne Nouvelle. Le filet non déchiré montre la réussite de la pêche et par là le salut réalisé par Jésus venu nous sauver.

Le repas
Jésus demande d’apporter du poisson aux disciples alors qu’il y en a déjà sur les braises. En nous demandant notre participation, il nous demande de nous engager avec lui et à sa suite à la construction du Royaume : « Suis-moi ! »(Jean 21, 19), en nous promettant qu’il sera toujours avec nous. C’est un acte de confiance, de liberté qu’il nous donne. A la messe, au moment de l’offertoire, le pain et le vin sont signes des dons du Seigneur et du travail des hommes. Nous apportons aussi notre vie au Seigneur, notre participation à l’avènement du Royaume.

Jésus nous invite à son repas, le Repas de Seigneur !
Ce repas constitue comme un relais entre la Cène, le dernier repas du Seigneur, et la pratique de l’eucharistie des chrétiens.
Quelle richesse que ce texte qui nous parle d’amitié, de passage de la disette à l’abondance, de Jésus avant et après la Pâque, d’invitation, de repas… !
Dieu dit à chacun quelque chose de l’homme et quelque chose de lui.

Pour une réflexion plus complète sur le texte voir : « Pour aller plus loin ».

Proposition de célébration

Evangile - Comprendre pour transmettre - Outils pour les activités

Téléchargez le PDF de la célébration proposée, qui comprend :
- Indication sur la préparation en amont
- Une proposition de chant gestué
- Le déroulement : accueil, temps d’écoute de la Parole, questions/réponses avec les enfants, un envoi.
- Une proposition de dialogue avec les parents
- Des activités possibles avec les enfants

PDF - 87.4 ko

Outils pour les activités

Evangile - Comprendre pour transmettre - Proposition de célébration

Dessins de Catherine Ansaldo pour le Service de la catéchèse du diocèse de Paris

Attention, pour paramétrer correctement vos imprimantes, nous vous conseillons d’enregistrer sur votre ordinateur les documents PDF avant de les imprimer. Évitez de les imprimer directement après les avoir ouverts ici !
- Personnages et décors pour une présentation en 3D de la pêche miraculeuse
(voir les photos tout en bas de l’article)
- Des poissons pour une procession des offrandes ou une pêche à la ligne
Vous trouverez 11 modèles de poissons coussins et trois modèles de poissons en trois dimensions à monter et décorer. Pour les poissons coussins : avant d’imprimer, sélectionnez les pages dont vous aurez besoin, selon que vous imprimerez en couleur ou en noir et blanc.
Cliquez pour ouvrir et télécharger :

PDF - 1.4 Mo
PDF - 1.4 Mo
PDF - 9.1 Mo
PDF - 581.4 ko

- Coloriage

PDF - 51.1 ko
Dessin à colorier

- Le chant gestué
Dessin de Savine Pied pour le Service de la catéchèse du diocèse de Paris

PDF - 280.3 ko

Séances et activités pour toute l’année

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse