Août - Célébrer l’Alliance avec Noé

Le Service de la catéchèse vous propose le texte du récit du déluge à raconter aux enfants (Genèse chapitres 6 à 9), des pistes de réflexion, des prières et des chants, des activités manuelles et un déroulé de célébration.

« Jésus parlait à ses disciples de sa venue : “ L’avènement du Fils de l’homme ressemblera à ce qui s’est passé à l’époque de Noé. A cette époque, avant le déluge, on mangeait, on buvait, on se mariait, jusqu’au jour où Noé entra dans l’Arche. Les gens ne se sont doutés de rien, jusqu’au déluge qui les a tous engloutis.“ »

Ce texte de l’Evangile de Matthieu (24,37-39) fait mémoire de ce récit de Noé bien connu, du premier livre de la Bible. Pierre en parle dans sa première lettre en 1 P 3,20 et l’épître aux Hébreux en 11, 7.

Sommaire

Le récit du Déluge dans la Bible - Comprendre pour transmettre - Proposition de célébration - Outils pour les activités

(Tous droits réservés sur ce dossier)

Récit du déluge : Genèse chapitre 6 à 9


Avertissement : la traduction prise est celle de la Traduction Officielle de la Liturgie.
Pour les parties non traduites par la traduction Officielle de la Liturgie c’est celle de la Bible de Jérusalem qui a été retenue (BJ).

Genèse 6, 5-8
Le Seigneur vit que la méchanceté de l’homme était grande sur la terre, et que toutes les pensées de son cœur se portaient uniquement vers le mal à longueur de journée. Le Seigneur regretta d’avoir fait l’homme, et de l’avoir mis sur la terre ; il s’en affligea et il dit : « Je vais effacer de la surface du sol les hommes que j’ai créés. – et, avec les hommes, les bestiaux, les bestioles et les oiseaux du ciel, -
car je regrette de les avoir faits. » Mais Noé trouva grâce aux yeux du Seigneur.
Dieu dit à Noé : « Fais-toi une arche en bois résineux, tu la feras en roseaux et tu l’enduiras de bitume en dedans et en dehors. Tu feras un toit à l’arche et tu feras un premier, un second et un troisième étage.
Je vais amener le déluge, les eaux, sur la terre pour exterminer de dessous le ciel toute chair ayant souffle de vie : tout ce qui est sur la terre doit périr.
Mais j’établirai mon alliance avec toi et tu entreras dans l’arche, toi et tes fils, ta femme et les femmes de tes fils avec toi. De chaque espèce d’oiseaux, de chaque espèce de bestiaux, de chaque espèce de toutes les bestioles du sol, un couple viendra avec toi pour que tu les gardes en vie. De ton côté, procure-toi de tout ce qui se mange et fais-en provision : cela te servira de nourriture pour toi et pour eux. »
Noé agit ainsi ; tout ce que Dieu lui avait commandé, il le fit.
Le Seigneur dit à Noé : « Entre dans l’arche, toi et toute ta famille, car tu es le seul juste que je vois dans cette génération. Car il ne reste que sept jours, et je vais faire tomber la pluie sur la terre, pendant quarante jours et quarante nuits, pour effacer de la surface du sol tous les êtres que j’ai faits. »
Ce jour là même, Noé et ses fils, Sem, Cham et Japhet, avec la femme de Noé et les trois femmes de ses fils, entrèrent dans l’arche, et avec eux les bêtes sauvages de toute espèce, les bestioles de toute espèce qui rampent sur la terre, les volatiles de toute espèce, tous les oiseaux et tout ce qui a des ailes, comme Dieu le lui avait commandé. Et le Seigneur ferma la porte de l’arche.
Il y eu le déluge pendant quarante jours sur la terre ; les eaux grossirent et soulevèrent l’arche, qui fut élevée au-dessus de la terre. Les eaux montèrent et grossirent beaucoup sur la terre et l’arche s’en alla à la surface des eaux. Les eaux montèrent de plus en plus sur la terre et toutes les plus hautes montagnes qui sont sous le ciel furent couvertes. Ainsi disparurent tous les êtres qui étaient à la surface du sol. La crue des eaux dura cent cinquante jours.
Alors Dieu se souvint de Noé et de toutes les bêtes sauvages et de tous les bestiaux qui étaient avec lui dans l’arche ; Dieu fit passer un vent sur la terre et les eaux désenflèrent ; la pluie fut retenue de tomber du ciel et les eaux se retirèrent petit à petit de la terre.

Au bout de quarante jours, Noé ouvrit la fenêtre de l’arche.
Noé lâcha une colombe pour savoir si les eaux avaient baissé à la surface du sol. La colombe ne trouva pas où se poser et elle revint.
Noé attendit encore sept jours, et il lâcha de nouveau la colombe hors de l’arche. Sur le soir, la colombe revint, et dans son bec il y avait un morceau d’olivier tout frais ! Noé sut ainsi que les eaux avaient baissé à la surface de la terre.
Il attendit encore sept autre jours et lâcha la colombe, qui ne revint plus.
Noé enleva le toit de l’arche, et regarda : la surface de la terre était sèche.

Alors Dieu parla ainsi à Noé : « Sors de l’arche, toi et ta femme, tes fils et les femmes de tes fils avec toi. Tous les animaux qui sont avec toi, tout ce qui est chair, oiseaux, bestiaux et tout ce qui rampe sur la terre, qu’ils soient féconds et multiplient sur la terre. » Noé sortit avec ses fils, sa femme et les femmes de ses fils ; et toutes les bêtes sortirent de l’arche, une espèce après l’autre.

Genèse 8, 20-22
Noé dressa un autel au Seigneur. Le Seigneur se dit en lui-même : « Je ne maudirais plus jamais le sol à cause de l’homme. Les pensées de son cœur sont mauvaises dès sa jeunesse ; mais plus jamais je ne frappera tous les vivants comme je l’ai fait. Tant que la terre durera, semailles et moissons, froidure et chaleur, été et hiver, jour et nuit, ne cesseront, jamais. »

Genèse 9,1 ; 8-15
Dieu bénit Noé et ses fils. Il dit : « Soyez féconds, multipliez-vous, remplissez la terre.
Dieu dit encore à Noé et à ses fils : « Voici que moi, j’établis mon alliance avec vous, avec tous vos descendants, et avec tous les êtres vivants qui sont autour de vous : les oiseaux et les animaux domestiques, toutes les bêtes sauvages, tout ce qui est sorti de l’arche pour repeupler la terre. Oui, j’établis mon alliance avec vous : aucun être ne sera plus détruit par les eaux du déluge, il n’y aura plus de déluge pour ravager la terre. »
Dieu dit encore :
« Voici le signe de l’alliance que j’établis entre moi et vous, et avec tous les êtres vivants qui sont autour de vous, pour toutes les générations à venir : Je mets mon arc au milieu des nuages, pour qu’il soit le signe de l’alliance entre moi et la terre. Lorsque je rassemblerai les nuages au-dessus de la terre, et que l’arc-en-ciel paraîtra au milieu des nuages, je me souviendrai de mon alliance avec vous et avec tous les êtres vivants, et les eaux ne produiront plus le déluge, qui détruit tout être vivant. »

Comprendre pour mieux transmettre

Introduction au récit de Noé

Reprenons le récit : Genèse 6-9

Le Seigneur vit que la méchanceté de l’homme était grande sur la terre, et que toutes les pensées de son cœur se portaient uniquement vers le mal à longueur de journée. Le Seigneur regretta d’avoir fait l’homme, et de l’avoir mis sur la terre ; il s’en affligea et il dit : « Je vais effacer de la surface du sol les hommes que j’ai créés. – et, avec les hommes, les bestiaux, les bestioles et les oiseaux du ciel, - car je regrette de les avoir faits. » Mais Noé trouva grâce aux yeux de Seigneur.

Que veut nous dire ce récit ? Dans quel contexte est-il écrit ?

Comme tout écrit de la Bible, ce récit doit se lire dans la logique des autres récits bibliques, car la Bible, avec tous ses livres de la Genèse à l’Apocalypse, est inspirée par Dieu.
La Bible révèle l’identité de Dieu, créateur et source de toute vie. Il veut que l’homme, créé par amour, vive.
Toute la Bible nous raconte cette histoire entre ce Dieu amour qui va à la recherche de l’homme et attend sa réponse d’amour et l’homme qui bien souvent s’éloigne de Dieu.
Dès le commencement, Dieu est bien déterminé à sauver l’humanité tout entière qui s’est séparée de lui.

Ce récit de Noé nous dit quelque chose de cela.

On sait que plusieurs récits babyloniens sur le déluge présentent des ressemblances avec le récit biblique : le souvenir d’une ou plusieurs inondations désastreuses dans la vallée du Tigre et de l’Euphrate que la tradition avait grossi aux dimensions d’un cataclysme universel.

De ce souvenir, l’auteur de ce récit biblique en a fait un enseignement, toujours actuel, à travers l’expérience humaine de l’affrontement de l’homme avec les catastrophes naturelles :
- Dénonciation de la violence, de la malice de l’homme, de la jouissance immédiate qui entraîne la violence, entre les hommes et entre l’homme et le reste de la création.
- Justice et miséricorde de Dieu et le salut accordé à un juste pour que tous en bénéficient.
- Respect de la création : tout doit être sauvé.
- Valorisation de l’environnement : tous les animaux doivent être sauvés (biodiversité).

Le jugement de Dieu préfigure celui des temps derniers, comme le salut accordé à Noé annonce le salut par les eaux du baptême.

Le repentir de Dieu exprime, sous un mode humain, l’exigence de la sainteté de Dieu qui ne peut supporter le péché.

Le salut accordé à Noé montre qu’en dépit du péché, Dieu veut une histoire qui ne s’arrête pas. Ce salut préfigure celui dont le Christ sera artisan.
Dieu n’abandonne jamais les hommes. Il choisit Noé le juste pour sauver et permettre à l’humanité un nouveau départ, parce que Dieu aime la vie !
Les prophètes d’Israël et, plus tard, le Nouveau Testament montreront que Dieu ne détruit pas le pécheur mais le péché.

Il est important de ne pas se mettre à la place de Dieu, mais de voir son intention : le Salut et l’Alliance pour tous.

Dieu bénit Noé le juste.

A travers lui, il établit avec l’humanité une Alliance éternelle : « il n’y aura plus de déluge pour ravager la terre » (Genèse 9,11). Il sauve l’univers entier.

Le signe est l’arc-en-ciel : « lorsque je rassemblerai les nuages au-dessus de la terre, et que l’arc-en-ciel paraîtra au milieu des nuages, je me souviendrai de mon alliance avec vous et avec tous les êtres vivants. » (Genèse 9, 14-15)

L’arc-en-ciel est le signe de la paix après l’orage. Il est tourné vers le haut.

La colombe qui revient avec un rameau d’olivier (Genèse 8, 11), comme l’arc-en-ciel sont des signes universels.

L’environnement est rendu accueillant, la paix est rendue possible. Il y a rétablissement des conditions normales de vie.

Il faut retenir l’image d’un Dieu bon qui sauve. Le moment de l’épreuve est au service de la bienveillance de Dieu.

N.B. : Saint François d’Assise est le patron de l’écologie, il est un digne descendant de Noé.

Pour aller plus loin : une méditation sur le psaume 35 ’En toi la source de vie’

Proposition de célébration

(dessins Catherine Ansaldo, Tous droits réservés - Service de la Catéchèse du Diocèse de Paris)

PDF - 94.3 ko
Word - 36.8 ko

Outils pour les activités

Le chant

Nous pouvons prier avec ce chant
(Anne Mayol “Les enfants chantent par tous les temps“ Le Sénevé/Cerp)
adapté du cantique des créatures :

Refrain : Loué sois-tu mon Seigneur
Avec toutes les créatures

1- Spécialement frère Soleil
Qui a fait le jour, par lui tu nous éclaires.
Il est beau, rayonnant, splendide
Comme un reflet de ta lumière.

2- Pour sœur lune, et les étoiles
Que tu créas, claires, précieuses et belles
Pour frère vent, l’air et le nuage<
Pour le ciel pur et tous les temps.

3- Pour sœur eau, humble et utile
Pour frère feu, joyeux, robuste et fort
Pour la terre notre sœur et mère
Qui nous soutient et nous nourrit.

4- Sois loué Seigneur pour ceux
Qui pardonnent par amour de ton nom
Qui supportent les épreuves en paix
Ils recevront en toi la vie.

La prière

Merci Seigneur de me redire, avec le récit de Noé
Que tu aimes tous les hommes et que c’est le mal que tu n’aimes pas.
Aide-moi et apprends-moi à combattre le mal !

Merci Seigneur de me redire, avec le récit de Noé
Que tu aimes TOUTE ta création.
Aide-moi à la respecter !

Merci Seigneur de me redire, avec le récit de Noé
Que l’arc-en-ciel est signe de ton alliance.
Moi aussi je sais que tu m’aimes.
Aide-moi à te faire confiance !



Panneau réalisé par des catéchistes au cours d’une journée de formation.

Comment ça marche : Jouez à reconstituer un arc-en-ciel

Voir la vidéo Un dispositif pour reconstituer un arc-en-ciel sur http://www.cea.fr/multimedia/pages/videos/culture-scientifique/experiences/dispositif-arc-en-ciel.aspx


Le panneau animé en images

Dessins de Catherine Ansaldo
Tous droits réservés, SDC Paris


l’arche est construite

les animaux rentrent dans l’arche

Dieu ferme la porte

le déluge

la mer se calme

la décrue

Noé envoie une colombe

la deuxième fois elle revient avec
un rameaux d’olivier

les animaux sortent de l’arche

Noé construit un autel au Seigneur

Dieu donne l’arc-en-ciel signe de son alliance avec les hommes

Les fiches techniques

PDF - 7 ko


l’arche et
la montagne

PDF - 530.7 ko


animation du panneau
mer et ciel

Tous les éléments à télécharger pour confectionner le panneau animé

L’arc en ciel

PDF - 775.9 ko
PDF - 796.8 ko

La mer

PDF - 199.6 ko
PDF - 192.3 ko
PDF - 531.1 ko
PDF - 523.3 ko
PDF - 30.5 ko
PDF - 30.3 ko
PDF - 239.2 ko
PDF - 224.7 ko

Les nuages et les mains de Dieu

PDF - 29.6 ko
PDF - 45.9 ko
PDF - 28.6 ko

L’arche

PDF - 49.2 ko
PDF - 50.4 ko
PDF - 83.5 ko
PDF - 83.4 ko

La montagne

PDF - 160.6 ko
PDF - 171.3 ko

Les animaux

PDF - 65.3 ko
PDF - 43.4 ko
PDF - 52.9 ko
PDF - 47.7 ko
PDF - 51.7 ko
PDF - 41.2 ko

La famille de Noé dans l’arche

PDF - 491.8 ko

L’objet mémoire : chaque enfant emporte son arche.

PDF - 73.9 ko
Téléchargez, imprimez et coloriez l’arche

Avec un cutter un adulte ouvre la porte et les fenêtres

On colle l’arche sur une autre feuille (ne mettre de la colle que sur les bords)

L’arche est prête à accueillir les animaux

Les animaux remplissent l’arche

Le jeu de cartes :
- Pour jouer au mémory habituel avec les cartes animaux et nourritures.
- Pour jouer à un mémory coopératif avec toutes les cartes (règles du jeu)

Word - 710.5 ko


les cartes arche

PDF - 416.9 ko


Les cartes animaux

PDF - 34.5 ko


Les cartes gros nuages

PDF - 33.5 ko


Les cartes nourriture

PDF - 30 ko


Les cartes petits nuages


Le coloriage : Colorie un arc-en ciel et ajoute les animaux de ton choix.

PDF - 63.6 ko

A gestuer :

Word - 416.5 ko
Signe trinitaire
PDF - 689.1 ko
Quand 2 ou 3

Séances et activités pour toute l’année

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse