L’édito de la quinzaine

"ÉCOUTEZ-LE"

L’évangile de ce deuxième dimanche du carême commence par l’invitation de Jésus faite à Pierre, Jacques et Jean de venir avec lui sur la montagne, c’est-à-dire pour rencontrer Dieu. Cette invitation s’adresse à chacun de nous. Mais comme pour Abraham dans la première lecture, comme les apôtres, il faut toujours partir, quitter quelque chose si nous voulons aller avec Jésus, découvrir cette présence aimante de Dieu en nous, et en même temps découvrir qui nous sommes en vérité.

L’évangile nous dit que ce récit de la transfiguration de Jésus est une manifestation de sa Gloire. N’est-ce pas le même Jean, témoin de la transfiguration de son Maître, qui écrira par la plume d’un disciple au début de son évangile : “Et nous avons vu sa gloire, cette gloire que, Fils unique plein de grâce et de vérité, il tient du Père” (Jn 1, 14).

Mais qu’est-ce que la Gloire ? Il me semble que la Gloire est l’expression d’une vie réussie. Si nous regardons Jésus, quelle est la réussite de sa vie ? C’est le parfait accord entre ce qu’il fait, ce qu’il dit et ce qu’il est. Ou encore c’est l’accomplissement d’un amour qui l’habite et dont Dieu son Père est la source.

Tout l’amour divin emplit le cœur de Jésus, qui accueille l’amour du Père avec toute la force de son amour d’homme.
Cet amour infini de Dieu lui révèle toute sa beauté : “Son visage devint brillant comme le soleil et ses vêtements blancs comme la lumière”. C’est la beauté intérieure de Jésus, révélée "dans" et "par" l’amour du Père qui transparaît jusqu’à l’extérieur, sur son visage et son vêtement.

Mais chacun de nous est également habité par cet amour de Dieu qui nous révèle notre beauté, cette beauté de "fille et fils de Dieu", révélation qui nous est faite à travers notre baptême.
Cette deuxième semaine du temps de Carême pourrait être accompagnée de cette question : "Il les emmena à l’écart…" Prendre le temps de l’écoute de la Parole de Dieu, du silence et de la prière et comment laisser transparaître cette beauté intérieure qui nous vient de l’amour de Dieu ?
"Oui, Seigneur, il est bon que nous soyons ici !"

Si tu veux rencontrer Dieu, quitte ton "chez toi", va sur la montagne et redescends ! Nous voici Seigneur sur la montagne où tu nous donnes rendez-vous ; nous voici à cette table où tu te donnes pour nous.

Père Frédéric LANTHONIE.

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse