Les Victoires de la musique chrétienne

La deuxième édition des Angels Music Awards [1] récompensera les meilleurs artistes de la scène musicale chrétienne le mardi 4 juillet, à l’Olympia. Entretien avec Jean- Baptiste Fourtané, co-fondateur de l’évènement, inspiré des Dove Awards de Nashville (États-Unis).

Paris Notre-Dame – Cette deuxième édition signe-t-elle l’intérêt renouvelé pour la musique chrétienne ?

JPEG - 63.8 ko
Jean-Baptiste Fourtané, fonda teur du Festival de Pâques à Chartres (Eure-et-Loir), est le co-fondateur des Angels Music Awards avec Antoine Clamagirand et Marc Brunet.
© D. R.

Jean-Baptiste Fourtané – Clairement, la production musicale chrétienne s’enrichit et se professionnalise depuis trois ou quatre ans. En face, le public commence à la découvrir et à s’y intéresser. Les Angels révèle et dynamise peut-être cette évolution, mais celle-ci, bien que certaine, n’est pas non plus phénoménale. Quand on pense qu’aux États-Unis, les artistes chrétiens remplissent des stades ! Mais passer de la salle Wagram – où s’est tenue, avec succès, la première édition en 2015 – à l’Olympia, est tout de même la preuve d’une montée en qualité et en puissance. L’est aussi la présence de Natasha Saint-Pier, une pointure internationale, qui a accepté d’animer le show.

P.N.-D. – Cet évènement a-t-il vocation à crédibiliser la musique de variété chrétienne, a priori éloignée de l’univers religieux ?

J.-B. F. – De la pop au reggae en passant par la soul ou le rock, tous les genres musicaux ont été investis par des artistes de qualité. La musique chrétienne non liturgique a vraiment atteint un bon niveau. Les Angels visent à faire connaître ces artistes auprès des médias, y compris généralistes, mais aussi à reconnaître et récompenser leur travail, leur talent et leur persévérance. C’est également l’occasion, pour les musiciens, de se rencontrer et d’entrer en contact avec les maisons de production.

P.N.-D. – Qu’est-ce qu’une musique d’inspiration chrétienne ?

J.-B. F. – Tout artiste évoque, d’une manière ou d’une autre, trois sujets : l’amour, la vie et la mort. L’artiste chrétien essaie de faire passer une certaine vision chrétienne de ces grands thèmes à travers ses textes, de manière explicite ou implicite. Les musiciens sélectionnés cette année sont tous inspirés par la culture chrétienne. Mais, pour certains, leur rapport à la religion est plus une adhésion à une culture qu’à l’Église.

P.N.-D. – Les Angels sont d’une grande diversité confessionnelle. En quoi est-ce une richesse ?

J.-B. F. – Parmi les nommés de la sélection et les dix groupes qui seront présents sur scène – dont Glorious, parrain de l’évènement –, il y a en effet des catholiques et des protestants. La musique est un lieu privilégié pour dépasser les chapelles et faire l’unité en regardant ce Christ, notre racine commune, que l’on veut faire connaître.

P. N.-D. – En quoi la musique est-elle un instrument de choix pour évangéliser ?

J.-B. F. – Elle est un élément culturel majeur. Si vous voulez rejoindre les jeunes dans le quotidien de leur vie, vous devez aller sur ce terrain-là. C’est un vecteur d’évangélisation simple et puissant à la fois !

Propos recueillis par Alexia Vidot

Plus d’infos : www.angelsmusicawards.fr

[1Projet soutenu par la Fondation Notre Dame.

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse