L’Église catholique à Paris

Contact

Commission diocésaine d’Art Sacré de Paris
10 rue du Cloître Notre-Dame
75004 Paris
Tél : 01 78 91 91 80

cmorizot@diocese-paris.net

  • Archevêché de Paris
  • Services diocésains
  • Annuaire ordo
  • Annuaire Étoile du Berger

  • Horaires de messes
  • Denier - Don en ligne

  • Le flux RSS du diocèse de Paris
  • Le diocèse de Paris sur Facebook
  • Le diocèse de Paris sur Twitter
  • Le diocèse de Paris sur Google +
  • Le diocèse de Paris sur YouTube

Louis Antoine de Noailles (1695-1729)

Né le 27 mai 1651 au château de Peynières, à Cros-de-Montvert, mort le 4 mai 1729, à Paris, inhumé à Notre-Dame de Paris.

Sa nomination, due à Madame de Maintenon, fut à certains égards regrettable ; il contraria successivement quatre papes, mit la division dans le clergé de France, embarrassa Louis XIV puis le Régent.

Il prit une grande part aux querelles religieuses de son temps (quiétisme, jansénisme) et fut attaqué par les jésuites. Ayant refusé d’accepter la bulle Unigenitus, il lui fut interdit par Louis XIV de paraître à la cour (1714).

Le Régent le rappela après la mort du roi. Quelques mois avant sa mort, le cardinal de Noailles accepta la Bulle. Était-il sincère ? On en doute encore.

Sous son épiscopat, des travaux importants furent effectués à Notre-Dame de Paris et il rebâtit à ses frais le palais archiépiscopal. Il fonda un petit séminaire pour les clercs (1696) et tint un synode diocésain en 1697. Il établit des conférences publiques de morale chaque semaine. Il bénit la première pierre du nouveau grand autel de Notre-­Dame de Paris, et il posa le 7 septembre 1702 la première pierre de l’église Saint-Louis ­en l’Île. II consacra 48 évêques (un record). Si sa politique fut contestable, ses œuvres furent celles d’un bon pasteur.

Album photos

  • Louis Antoine de Noailles
  • Louis Antoine de Noailles

Cet événement vous intéresse ? Vous souhaitez être tenu informé des événements du diocèse de Paris ?

Abonnez-vous à la lettre mensuelle d’information :

Voir aussi :