L’Église
Catholique
À Paris

« Rendre compte de l’espérance qui est en soi »

Les inscriptions à la Formation des responsables sont ouvertes ! Entretien avec le P. Thibaut de Rincquesen, vicaire à St-Ambroise (11e) et l’un des douze enseignants de ce parcours qui permet de se mettre au service de la transmission de la foi.

JPEG - 233.2 ko
P. Thibaut de Rincquesen, vicaire à St-Ambroise (11e), enseignant de la Formation des responsables.
© Marie-Laurence de Framond

Paris Notre-Dame – À qui s’adresse la Formation des responsables ?

P. Thibaut de Rincquesen – À tout chrétien qui désire être en mission au service de la transmission de la foi. Cette formation théologique et spirituelle ne suppose aucun prérequis – en termes, par exemple, de connaissances théologiques – si ce n’est un vrai désir d’approfondir et sa foi et sa capacité à en rendre compte pour servir l’Évangile. Parce que l’investissement demandé est intensif et exigeant – au moins cinq heures par semaine pendant deux ans –, il implique une décision résolue de se former. Les adultes qui s’y engagent sont, la plupart du temps, déjà en responsabilité ecclésiale – un responsable du catéchuménat, du catéchisme, d’un mouvement caritatif, etc. – et envoyés par leur curé ou aumônier pour se former plus avant. Quant au parcours Bartimée, les jeunes (de 18 à 30 ans) qui le rejoignent ont souvent déjà trempé dans des groupes de catéchèse style EVEN et veulent compléter leur formation pour se préparer à des responsabilités d’Église.

P.N.D. – Quelle est la pédagogie de ce parcours ?

T. R. – L’idée est de donner les clés de lecture de la Bible pour en permettre une lecture autonome et de faire entrer dans l’intelligence de la Tradition. Une fois par semaine, les étudiants se retrouvent en petits groupes pour travailler ensemble les textes et les problématiques donnés en amont par leurs deux professeurs, un prêtre et un laïc. Une fois par semaine également, au Collège des Bernardins, ce binôme d’enseignants fait une reprise interactive du compte rendu préparé par l’un des étudiants du groupe. Un samedi par mois, tous se retrouvent autour de Mgr Jérôme Beau, chargé de la formation, pour une messe puis un enseignement. Le parcours est donc à la fois personnel – d’autant que chacun est encouragé à se faire accompagner spirituellement – en groupe et en Église.

P.N.D. – Quels sont, selon vous, les fruits d’une telle formation ?

T. R. – J’en vois trois principaux. Parce que le groupe chemine ensemble et fait des découvertes intellectuelles et spirituelles importantes, voire bouleversantes, il s’agit d’une très belle expérience fraternelle. L’expérience est aussi ecclésiale par le simple fait, déjà, que les cours ont lieu au Collège des Bernardins. La présence de Mgr Jérôme Beau, qui suit personnellement le parcours de chaque inscrit, place la formation au cœur de l’Église diocésaine. L’évêque investit des forces vives dans le parcours estimant qu’une telle formation peut changer les cœurs. Troisième fruit : une certaine maturité dans la foi et, par là-même, dans l’annonce de cette foi. On ne fait pas la Formation des responsables pour accumuler des connaissances, mais pour apprendre « à rendre compte de l’espérance qui est en [soi] » (1 P 3, 15).

Propos recueillis par Alexia Vidot

Informations :
collegedesbernardins.fr
Début des cours : semaine du 18 septembre.
Inscription possible jusque-là, après un entretien préalable avec le P. Dominique Catta, directeur de la Formation des responsables.

Focus

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse