L’Église
Catholique
À Paris

“Une prière signée” : la chronique hebdo #31 de Mgr Jachiet

« Réfléchissons à ce que nous exprimons lorsque nous faisons, trop rapidement bien souvent, le signe de Croix. Nous élevons la main vers le haut du corps. Cela nous aide à orienter notre esprit vers la grandeur, la majesté de Dieu. » Mgr Denis Jachiet est évêque auxiliaire de Paris.

"Une prière signée ” : la chronique hebdo #31 de Mgr Jachiet

Réfléchissons à ce que nous exprimons lorsque nous faisons, trop rapidement bien souvent, le signe de Croix. Nous élevons la main vers le haut du corps. Cela nous aide à orienter notre esprit vers la grandeur, la majesté de Dieu. Nous évoquons celui qui est à l’origine de notre être et de toute la Création. Nous inspirons en pensant à celui qui nous donne le souffle qui nous fait vivre. En nous touchant le front, nous nommons Dieu comme tête et source de l’amour qui nous crée et de la miséricorde qui nous recrée. Nous le nommons Père.

Nous faisons ensuite descendre la main le long du corps. Cela nous aide à penser à ce que signifie l’Incarnation. Celui qui est le très-haut descend dans notre humanité et se fait le très-bas. Le Verbe prend toute la condition humaine. Il reçoit un corps pour vivre et mourir comme nous, un cœur pour nous apprendre à aimer comme lui. Il s’abaisse en se donnant, il se fait petit et serviteur. Nous expirons en pensant au Christ offrant son dernier souffle sur la croix pour nous délivrer de la mort. En nous touchant le nombril, nous pensons à la vie reçue de nos parents et à la vie éternelle communiquée par le Seigneur. Nous le nommons Fils.

Nous faisons enfin un mouvement transversal d’un bras à l’autre. Cela nous aide à penser à ce que signifie la Communion. Elle relie et unit les êtres dans la même pensée, la même prière, le même amour. C’est précisément l’œuvre de l’Esprit qui vient habiter les cœurs qui s’ouvrent à son souffle de Vie. Il traverse la diversité des mentalités, des charismes, des langues et des cultures et il établit l’unité entre les membres du corps du Christ. En nous touchant une épaule puis l’autre nous pensons à la charité venue d’en haut qui doit imprégner nos cœurs et s’exercer activement par nos mains. Nous le nommons Saint-Esprit.

Faisons du signe de Croix une prière de l’âme et du corps.

Chroniques « Annoncer l’Évangile au quotidien » de Mgr Denis Jachiet

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse