Unité des chrétiens - Protestants et Catholiques

Unité des chrétiens, N° 186 ; Les révoltés de l’Evangile- Balthasar Hubmaier et les origines de l’anabaptisme de Neal Blough ;
et Protestants et Catholiques : ce qui nous sépare encore, de François Clavairoly et Michel Kubler avec Loup Besmond de Senneville

Le dossier de ce numéro reprend les contributions que trois chercheurs - catholique, protestant, orthodoxe – ont apportées sur la question de l’identité chrétienne lors de l’assemblée du Conseil d’Églises chrétiennes en France.

Éditorial : Qui suis-je ? (Emmanuel Gougaud)
Essentiel : Deux semaines de prière au mois de janvier en ignorance mutuelle, en échange de dons ou en compétition ? (Jane Stranz)
Dossier : Identité chrétienne
Incertitudes ultramodernes et responsabilité des Églises (Jean-Paul Willaime)
Face au défi de l’heure (Jean-François Colosimo)
Imaginer la mission de l’Église dans la société actuelle (Henri-Jérôme Gagey)
Rendez-vous avec Dagmar Heller

Neal Blough, Les révoltés de l’Évangile – Balthasar Hubmaier et les origines de l’anabaptisme, Cerf, 2017.
Neal Blough, chrétien de tradition mennonite, est historien, spécialiste de l’anabaptisme, ou de ce qu’on appelle la Réforme radicale pour la distinguer de la Réforme magistrale, celles de Luther et de Calvin. Cette radicalité se caractérise par la volonté d’une prise en charge locale des affaires de la communauté villageoise et donc de celle de l’Église plutôt que de s’en remettre au prince où au conseil des notables. Sur le plan doctrinal, c’est le refus du baptême des petits enfants, pour une foi consciente et conséquente, et d’un rapport à l’Ecriture sainte plus direct que dans les courants majoritaires de la Réforme, où ce sont des docteurs et pasteurs qualifiés qui interprètent avec autorité la Bible. En nous présentant la figure de Balthasar Hubmaier, prêtre catholique, proche de Zwingli, qui préside à la réforme dans la petite ville de Waldshut, aux confins de l’Autriche et de la Confédération helvétique, l’auteur nous montre les distinctions qui s’opèrent entre les différents courants réformateurs, luthériens, zwingliens d’une part, le mouvement des paysans et l’anabaptisme d’autre part. Le mouvement paysan est-il seulement social et non religieux ? Les mouvements anabaptistes ont-ils une dimension sociale ? Neal Blough, nous plonge dans le contexte des débuts de la Réforme dans l’empire germanique il nous donne des clefs pour nous y retrouver dans les historiographies antagonistes. Ce travail présenté, avec des documents, des cartes, une importante bibliographie et un index, est une brique importante pour édifier à frais nouveau, dans une perspective œcuménique, l’histoire écrite en commun, non seulement entre luthériens et catholiques mais entre catholiques et tous les autres courants de la Réformation. J.B.

Protestants et Catholiques : ce qui nous sépare encore
Un ouvrage co-signé par François Clavairoly et Michel Kubler, avec Loup Besmond de Senneville. Parution aux éditions Bayard, le 1er mars 2017.
Quels désaccords, quelles différences entre catholiques et protestants ?
Pour fêter le cinq centième anniversaire de la Réforme, événement fondateur du protestantisme, deux personnalités du monde chrétien engagées dans le dialogue œcuménique « s’affrontent » et mettent en lumière les fondements historiques et théologiques de leur propre Église.
François Clavairoly, pasteur, président de la Fédération protestante de France, et Michel Kubler, prêtre catholique, assomptionniste, ancien rédacteur en chef de La Croix, discutent de thèmes variés et fondamentaux qui renvoient aussi bien à la foi qu’au dogme et à l’actualité.

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse