L’engagement des Chrétiens dans la Cité

La Doctrine Sociale de l’Église s’attaque à cette question depuis le XIXème siècle, pour nous accompagner vers un objectif : articuler engagement et foi chrétienne et mener une existence unifiée par le Christ.

L’engagement politique constitue un des thèmes majeurs de la Doctrine Sociale de l’Église, qui aborde la présence du chrétien dans la Cité comme la réflexion qui accompagne nos choix d’engagement : faire cohabiter nos ambitions personnelles, notre désir de changer le monde, et notre volonté de placer le Christ au cœur de nos vies.

Le week-end

Les 16 et 17 juin 2018, un week-end d’enseignement au Collège des Bernardins sur la Doctrine Sociale de l’Eglise, pour les jeunes qui souhaitent donner sens à leur engagement dans la Cité !

Quelle que soit votre engagement personnel, nous vous proposons de venir réfléchir à ces nombreuses questions. Construit autour d’ateliers, de témoignages et de temps de partage, cet événement s’adresse aux jeunes en fin d’études et aux jeunes actifs.

Au programme

Samedi

Matin

  • 9h : Accueil café/ viennoiserie
  • 9h45 : Mot d’accueil
  • 10h : Conférence « Discerner et servir le bien commun »
  • 11h15 : Pause
  • 11h45 : Table ronde : « Ancrer la politique dans la Cité »
  • 13h : Déjeuner

Après-midi

  • 14h15 : 1er atelier
  • 15h15 : 2ème atelier
  • 16h15 : Fin des ateliers
  • 16h30 : Temps d’échange
  • 17h30 : Conférence « Tout pouvoir vient de Dieu »
  • 18h45 : Vêpres + apéro

Dimanche :

  • 10h : Laudes dans la nef
  • 10h15 : Café & viennoiseries
  • 10h45-11h30 : Travail en équipe sur un texte
  • 11h45-12h30 : Brunch
  • 12h30-12h50 : Présentation des groupes
  • 13h : Conférence « La politique forme supérieure de la Charité »
  • 14h15 : Pause (café)
  • 14h45 : Table ronde « Témoins de l’engagement dans la cité »
  • 16h30 : Messe à Saint Louis en l’Ile

Interventions

Père Frédéric Louzeau, enseignant aux Bernardins

Le Père Frédéric Louzeau, directeur et fondateur de la Revue théologique des Bernardins, animera la conférence du samedi matin « Discerner et servir le bien commun ».

Jean-Noël Dumont, philosophe

Jean-Noël Dumont animera la conférence de samedi après-midi : “Tout pouvoir vient de Dieu”

Jean-Marc Ferry, philosophe

Jean-Marc Ferry animera l’enseignement du dimanche matin sur “la Politique, forme supérieure de la charité.”

Première table ronde

La première table ronde rassemblera Caroline Carmantrand, Conseillère Régionale LR Sens Commun, Atanase Périfan, entrepreneur social et conseiller de Paris et Eric Mestrallet, président fondateur d’Espérance banlieues. Elle sera animée par Pierre Jova, journaliste, spécialisé dans l’actualité politique, internationale et religieuse.

Pierre Jova animera la première table ronde du samedi matin : “Ancrer la politique dans la cité”

Titulaire d’un master en Affaires publiques à Sciences Po Paris, Pierre Jova est journaliste, spécialisé dans l’actualité politique, internationale et religieuse.
Actuellement employé de l’hebdomadaire Pèlerin, il a collaboré à La Vie, au Figaro, à Famille Chrétienne et au Catholic Herald. Il a également contribué au lancement de la revue d’écologie intégrale Limite.

Pierre Jova prépare un ouvrage sur comment les chrétiens de France vivent la crise migratoire.

Caroline Carmantrand interviendra lors de la première table ronde du samedi matin : “Ancrer la politique dans la cité”

Caroline Carmantrand, 46 ans, est mariée, mère de 4 enfants, Conseillère Régionale LR Sens Commun et Adjointe au Maire d’Asnières-sur-Seine, en charge de la petite enfance depuis 2014. En février 2016, elle est élue au poste de Présidente de la Commission Famille et Action Sociale au Conseil Régional d’Ile-de-France.

Eric Mestrallet interviendra lors de la première table ronde du samedi matin : “Ancrer la politique dans la cité”

Diplômé de l’Ecole nationale des Arts et Métiers et d’un DEA de gestion, Eric Mestrallet choisit de s’engager au service de la Cité comme collaborateur d’un sénateur en 1995. Il crée ensuite une société de services aux entreprises et aux collectivités locales dédiée au patrimoine et à l’histoire en 1997. Son expérience l’oriente alors vers le métier du conseil où il développe des compétences en stratégie opérationnelle au sein du cabinet Altis (absorbé par Ernst & Young, puis Capgemini). En 2005, il fonde le groupe SPES, spécialisé dans le conseil en stratégie opérationnelle et "origination" de projet. Serial entrepreneur dans l’âme, il lance plusieurs sociétés dont le Groupe Arthur Straight, la Compagnie agricole, ...

En 2007, il co-fonde la Fondation pour l’école dans l’objectif plus tard de s’impliquer en faveur des banlieues. Dès 2012, il crée la Fondation Espérancebanlieues, sous l’égide de la Fondation pour l’école, mettant ainsi ses compétences entrepreneuriales et d’innovation au service des défis éducatifs propres aux cités sensibles. En 2017, une association de loi de 1901, l’AREB (Association Réseau Espérance banlieues) est créée afin de faciliter le fonctionnement et le déploiement opérationnel des équipes, la Fondation gardant pour mission la levée de fonds. Eric Mestrallet préside les deux structures.

Atanase Périfan interviendra lors de la première table ronde du samedi matin : “Ancrer la politique dans la cité”

Atanase Périfan est un entrepreneur social et conseiller de Paris qui a conduit une liste UMP-MoDem lors des élections municipales de 2014 dans le 20ème.
Il est le créateur de la Fête des Voisins et de l’association Voisins Solidaires. Au niveau européen, Atanase Périfan préside la Fédération européenne des solidarités de proximité.

Ateliers

Les ateliers réuniront une trentaine de jeunes par session autour d’un intervenant et permettront de creuser différentes facettes du thème du week-end. Ces ateliers se déroulent sur deux tranches horaires durant l’après-midi du samedi.

Ateliers proposés :

    • Médias et opinion publique
    • Politique, une profession ?
    • Les enjeux politiques de l’éducation
    • Comment concilier ambition politique et exigence d’une écologie intégrale
    • Les migrations, un défi pour l’Europe [COMPLET]
    • Transparence, vérité et moralisation
    • Chrétien dans un parti ou parti Chrétien ?
    • Politique, lobbying et moyens de pression
    • Laïcité et espace public
    • Prudence et discernement (action, sens et devoir du vote).

La moitié des jeunes participe à ces ateliers durant une tranche horaire pendant que l’autre prend part à une discussion autour d’un documentaire. La deuxième tranche horaire permet d’intervertir les deux groupes pour permettre à tous les jeunes de participer aux ateliers.

Les inscriptions aux ateliers sont sous réserve de la place restante disponible.

Le choix des ateliers se fait au moment de l’inscription au week-end.

Loup Besmond de Senneville, 32 ans, est journaliste, chef de la rubrique « Bioéthique » à La Croix, depuis septembre 2017. Entré au service d’informations religieuses du journal en 2011, il est diplômé du Centre universitaire d’enseignement du journalisme (Cuej, Strasbourg), où il enseigne depuis 2015. Il a notamment travaillé pour le journal en ligne EurActiv.fr, destiné aux professionnels des politiques européennes en France. Il est l’auteur d’un livre d’entretiens avec le théologien Xavier Lacroix, Chercher Dieu et veiller sur l’homme - Repères pour une éthique chrétienne (Ed. Bayard 2014), ainsi que d’un livre d’entretiens croisés entre le pasteur François Calaviroly et le P. Michel Kubler : Protestants, catholiques, ce qui nous sépare encore (Ed. Bayard, 2017)

Loup Besmond de Senneville animera l’atelier “Médias et opinion publique”

PNG - 42.3 ko
© Ariane Rollier

Monseigneur Benoist de Sinety

Ordonné prêtre en juin 1997 pour l’archidiocèse de Paris, Monseigneur de Sinety est Vicaire Général du diocèse de Paris depuis septembre 2016. Après avoir notamment été secrétaire particulier du Cardinal Jean-Marie Lustiger et aumônier diocésain des Guides et Scouts de France et coordinateur diocésain Initiatives Jeunes, Monseigneur de Sinety a, à partir de 2005, coordonné les aumôneries étudiantes de Paris en tant que délégué pour la Mission catholique d’Ile de France et des chrétiens en grande école et vicaire épiscopal pour la Pastorale des Jeunes ; il a été nommé parallèlement, en 2009, curé de la Paroisse Saint-Germain-des-Prés. Il a été maintenu dans ces fonctions jusqu’à sa nomination par le Cardinal André Vingt-Trois en mai 2016 en tant que Vicaire Général. En charge depuis ses nouvelles fonctions des paroisses du Nord-est de la capital, où se concentrent des centaines d’exilés, Monseigneur de Sinety braque les projecteurs sur les migrants notamment au travers d’une rencontre des conseils pastoraux sur le thème des migrants présidée par Monseigneur Aupetit.

Il est l’auteur de « le Cœur de l’homme quelle pagaille » (Bayard 2016) et « Il faut que des voix s’élèvent » (Flammarion 2018)

Monseigneur de Sinety animera l’atelier “Les migrations : un défis pour l’Europe”.

Gaultier Bès

Gaultier Bès est marié et père de deux enfants. Professeur de lettres, il est aussi directeur-adjoint de Limite, revue d’écologie intégrale. Il a publié deux essais : Nos Limites - Pour une écologie intégrale (Le Centurion, 2014) et Radicalisons-nous ! La politique par la racine (Première Partie, 2017).

Gaultier Bès animera l’atelier “Comment concilier l’ambition politique avec l’exigence d’une écologie intégrale”.

Nathanaël Mion

Diplomé d’HEC et de l’Ecole Normale Supérieure. Il s’intéresse particulièrement à la justice sociale et à l’environnement lors de ses études.
Convaincu que remettre la personne au centre de l’action politique est essentiel pour répondre aux défis contemporains, il rejoint les Poissons Roses en 2012, dont il a été vice-président et responsable Jeunes. Il fait également partie de l’association Le Dorothy comme trésorier.
Il est actuellement assistant parlementaire de la député Stéphanie Rist.

Madeleine Bazin de Jessey

Professeur agrégée de Lettres classiques, titulaire d’un master en Histoire, Madeleine de Jessey a cofondé le mouvement Sens Commun au sein des Républicains en novembre 2013. Elle est nommé en 2014 déléguée nationale chargée des programmes de formation, puis secrétaire nationale à l’enseignement supérieur en 2015. Soutien de François Fillon, elle est chargée du comité de la “France silencieuse” dans son équipe de campagne. Le 10 novembre 2017, elle est nommée présidente par intérim de « Sens commun » après la démission de Christophe Billan.

Elle renonce à ses fonctions le 29 janvier 2018 et se met en retrait de la politique pour des raisons professionnelles et familiales.

Nathanaël Mion et Madeleine Bazin de Jessey animeront l’atelier “Chrétien dans un parti ou parti chrétien ?”

Anne-Laure Britsch
Anne-Laure Britsch est directrice adjointe du cours Alexandre Dumas, une école avec des méthodes pédagogiques qui s’adaptent aux besoins constatés de l’enfant et de sa famille. Financé par la Fondation Espérance banlieues, ce projet vise la population de Montfermeil et des communes avoisinantes en Seine-Saint-Denis dans un contexte de grande urgence éducative. Elle y enseigne des cours de SVT et le français aux collégiens. Il existe actuellement 11 écoles de ce type en France.

Louis Manaranche
Agrégé d’histoire, Louis Manaranche enseigne au lycée Stanislas. Il a fondé le think-thank Fonder Demain, rassemblant de jeunes professionnels désireux de servir la Cité de manière nouvelle. Il est l’auteur de Retrouver l’histoire qui retrace les actes fondateurs de la nation française. Depuis 2017, il dirige l’Observatoire de la Modernité au Collège des Bernardins.

Louis Manaranche et Anne-Laure Britsch animeront l’atelier “les enjeux politiques de l’éducation”.

Sophia Kuby

Sophia Kuby est une philosophe allemande et directrice du bureau Union Européenne ADF International à Bruxelles, une organisation d’avocats qui défend la liberté religieuse, la vie et la famille dans le droit international. Avec une équipe repartie sur neuf bureau dans le monde, ADF International mène des procès stratégique pour défendre des libertés fondamentales. Sophia Kuby a été co-fondatrice et directrice de l’ONG European Dignity Watch à Bruxelles pendant cinq ans. Elle intervient fréquemment dans la débat publique dans des médias européens.

Sophia Kuby animera l’atelier “Politique, lobbying et moyen de pression”

Après trois ans dans la communication en entreprise et en agence, Pierre-Marie Perrin se tourne vers le monde politique comme chef de cabinet de la mairie du Blanc-Mesnil (LR) à partir de 2014.

Pierre-Marie Perrin animera l’atelier “Politique, une profession ?”

Née en 1977, ancienne élève de l’Ecole nationale d’administration (2003), diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris et titulaire d’une maîtrise de droit public (Paris II Panthéon Assas), Laurence Marion est Conseiller d’Etat. Elle a exercé les fonctions de conseiller technique, chargée des libertés publiques, au cabinet du Premier ministre entre 2007 et 2010 où elle suivait en particulier les relations avec les cultes, puis de directrice générale déléguée à l’Etablissement français du sang. Depuis 2015, elle exerce les fonctions de rapporteur public à la section du contentieux du Conseil d’Etat et publie régulièrement dans les revues juridiques. Elle a contribué à la rédaction de plusieurs rapports officiels tels qu’en juin 2015 « Pour que vive la fraternité, propositions pour une réserve citoyenne » et l’étude en cours du Conseil d’Etat sur la révision des lois de bioéthique. Elle préside depuis janvier 2018 la commission de surveillance et de contrôle des publications destinées à la jeunesse.

Antoine Arjakovsky est docteur en histoire.
Il travaille au ministère des affaires étrangères français de 1989 à 2004 en tant que directeur du Collège universitaire français de Moscou et directeur-adjoint de l’Institut français d’Ukraine.
En 2004, il crée et dirige l’Institut d’études œcuméniques au sein de l’Université catholique ukrainienne, dont il reste à ce jour membre du conseil d’administration.
Depuis septembre 2011, il co-dirige avec le père Antoine de Romanet, puis avec le père Jean-Baptiste Arnaud, le département « Politique et Religions » du Pôle de recherche du Collège des Bernardins à Paris.
Il a publié de nombreux ouvrages consacrés à l’histoire de la pensée chrétienne orthodoxe, à la théologie politique et à l’histoire de l’Europe, tels que : Histoire de la conscience européenne (dir.), En attendant le Concile de l’Eglise Orthodoxe ou bien Russie - Ukraine. De la guerre à la paix ?

Antoine Arjakovsky animera l’atelier "Transparence, Vérité et Moralisation"

Alexandre Thébault

Après avoir travaillé sept ans chez Areva au service presse et communication de crise, Alexandre Thébault est aujourd’hui professeur d’histoire et communicant. Il a fondé en janvier 2017 un parcours de formation à l’agir du chrétien en politique : le programme “l’Etincelle”, questionnant le comportement et la place des chrétiens qui souhaitent se mettre au service de la cité. Alexandre Thébault est enfin l’auteur du livre J’avance tu conduis, l’épopée de sa route vers Saint Jacques de Compostelle.

Alexandre Thébault animera l’atelier “Prudence et discernement (action, sens et devoir du vote)”

Deuxième Table Ronde

La deuxième table-ronde sera animée par Mgr Matthieu Rougé, curé de St Ferdinand des Ternes, évêque nommé de Nanterre, et rassemblera Amélie de Montchalin, Député LREM, Dominique Potier, fondateur des « Poissons roses », député PS et Annie Genevard, secrétaire générale du parti les Républicains.

Mgr Rougé animera la deuxième table ronde du dimanche après-midi : "Témoins de l’engagement dans la cité."

Curé de la paroisse Saint-Ferdinand des Ternes, théologien et essayiste, le père Matthieu Rougé a aussi été l’aumônier des parlementaires entre 2004 et 2012. Ordonné en 1994, il a été nommé vicaire de l’église Saint-Séverin en 1996, puis secrétaire particulier du cardinal Lustiger pendant 3 ans. Par ailleurs, après avoir obtenu son doctorat en 1998 avec une thèse consacrée à la doctrine et l’expérience de l’eucharistie chez Guillaume de Saint-Thierry, il est actuellement professeur de théologie au Collège des Bernardins. Le 5 juin 2018, le Pape François l’a nommé évêque de Nanterre.

Il est également membre sociétaire de l’Académie catholique de France, membre de la convention de la Fondation Charles-de-Gaulle et membre du conseil scientifique de l’Institut Jean-Marie Lustiger. Selon lui, comme il s’en est expliqué dans un entretien accordé au Figaro le 18 février 2014, "l’Église ne doit devenir ni une « chapelle » repliée sur elle-même ni un « archipel » insignifiant par peur de trancher avec l’esprit du monde. Le bonheur du chrétien, c’est de vivre « dans le monde » tel qu’il change sans être « du monde », sans être prisonnier des logiques de pouvoir, de mode ou de séduction."

L’ordination épiscopale de Mgr Rougé aura lieu le dimanche 16 septembre à 15h en la cathédrale Sainte-Geneviève-Saint-Maurice de Nanterre.

Amélie de Montchalin interviendra lors de la deuxième table ronde du dimanche après-midi ‘’Témoins de l’engagement dans la cité’’

Amélie de Montchalin est Députée de l’Essonne (Plateau de Saclay) de La République En Marche et membre de la Commission des Finances à l’Assemblée Nationale depuis juin 2017.

Elle a été nommée cheffe de file du groupe LREM à la Commission des Finances. À ce titre, elle est responsable du Budget 2018 pour le groupe LREM. Elle a également été chargée du Rapport Spécial sur le budget de la Recherche et de l’Innovation.

Économiste de formation, diplômée d’HEC et de la Harvard Kennedy School, elle a été Économiste en charge de la Zone Euro chez Exane BNP Paribas pendant les années de crise (2009/2012) et Directrice de la Prospective, Stratégie de Long-Terme et Politiques Publiques du Groupe AXA (2014/2017).

Elle est notamment spécialiste des enjeux de financement de l’économie, de l’innovation et de la transition climatique. Elle a participé à de nombreux groupes de travail internationaux (G20, Conseil de Stabilité Financière...) et européens concernant la régulation financière et la finance durable.

Dominique Potier interviendra lors de la deuxième table ronde du dimanche après-midi : “Témoins de l’engagement dans la cité”

Agriculteur en Meurthe-et-Moselle, Dominique Potier, après un parcours associatif riche, devient maire de Lay-Saint-Remy de 2001 à 2013 avant de devenir député PS à l’occasion des élections législatives de 2012. Engagé sur les questions d’aménagement du territoire et de régulations économiques, Dominique Potier est également le fondateur des « Poissons roses », mouvement de députés PS d’obédience chrétienne. Il contribue fin 2017 à la création d’une nouvelle formation politique « Refondation ».

Annie Genevard interviendra lors de la deuxième table ronde du dimanche après-midi : "Témoins de l’engagement dans la cité".

Née le 7 septembre 1956, Annie Genevard est mariée et mère de 2 filles.
Vice-Présidente de l’Assemblée nationale
Secrétaire générale du parti les Républicains
Secrétaire générale de l’ANEM (Association Nationale des Élus de la Montagne)

Professeur certifié de lettres classiques Spécialiste des sujets Éducation et Culture, Annie Genevard est une élue de terrain qui se veut présente sur tous les fronts. Aussi s’engage-t-elle régulièrement sur des sujets essentiels pour nos concitoyens et nos entreprises comme l’agriculture, l’économie, l’emploi, le commerce, la ruralité, la montagne, les collectivités territoriales, la santé, les gens du voyage…
Adjointe au maire de Morteau de 1995 à 2002, chargée des affaires culturelles, elle devient Maire elle-même en 2002, réélue en 2008 et 2014. Cédric Bôle lui succède en juillet 2017.
En 2008, elle devient membre du comité directeur et rapporteur de la commission culturelle de l’Association des Maires de France. Elle en sera Vice-Présidente de 2014 à 2017.
De 2001 à 2017, elle a présidé le Syndicat mixte du Pays Horloger, à l’initiative d’un cluster économique dédié aux métiers du luxe et de la microtechnique, « Luxe and Tech ».
Cette même année, elle devient Présidente de la commission « développement économique » de la Communauté de communes du Val de Morteau.
De 2004 à 2012, elle est élue Conseillère régionale de Franche-Comté et Présidente du groupe de la droite et du centre de 2010 à 2012, date à laquelle elle quitte le Conseil régional pour l’Assemblée nationale.
Attachée aux enjeux des zones de montagne, elle est membre du Comité directeur de l’ANEM depuis 2012 et Secrétaire générale depuis 2016. Auteur d’un rapport remis au Premier ministre sur l’acte II de la Loi Montagne en 2015, elle deviendra rapporteur de la loi de modernisation, de développement et de protection des territoires de montagne.
Elle est élue députée de la 5ème circonscription du Doubs en 2012 et deviendra membre de la Commission des Affaires culturelles et de l’Éducation dont elle sera secrétaire jusqu’en 2015.
Réélue en juin 2017, elle devient Vice-Présidente de l’Assemblée Nationale le 7 novembre 2017.

- Chevalier des Arts et Lettres
- Chevalier dans l’Ordre des Palmes Académiques
- Chevalier dans l’Ordre National de la Légion d’Honneur

Comment venir ?

Inscriptions

Les inscriptions sont closes.

Il est possible de s’inscrire sur place, en payant en monnaie : 30€ étudiants, 40€ jeunes pros. Les inscriptions aux ateliers sont sous réserve de la place restante disponible.

L’inscription comprend les repas.

Si vous avez un empêchement, vous pouvez proposer de revendre votre place sur l’événement Facebook dédié au week-end. Une fois votre place revendue, signalez-nous par mail le changement de nom, prénom et contact mail.

Approfondir

Le Parcours Zachée est un programme de (trans)formation pour retrouver une cohérence entre foi et vie quotidienne, entre vie personnelle et vie professionnelle, afin de vivre en chrétiens unifiés au cœur du monde.

Il repose sur la doctrine sociale de l’Église et se vit à travers des rencontres régulières (deux soirées par mois environ) d’Octobre à Juin, au sein d’un groupe de croyants. A l’Ascension, un weekend à Paray le Monial regroupe tous les parcours Zachée.

Ce parcours s’appuie sur les enseignements de l’Église, sur des partages en petits groupes, sur des « exercices » simples et concrets et sur des temps de prière et de louange. Il Le Parcours Zachée révèle aux participants qui le suivent un chemin d’accomplissement personnel qui passe par le service des autres et la fidélité à l’Évangile, en travaillant sur l’unification de sa vie, véritable chemin de sainteté pour tous.
À travers des exercices pratiques, basés sur la vie quotidienne, des enseignements accessibles et des temps de partage en équipe, ouverts par un temps de prière et de louange, il donne les repères essentiels pour « grandir » dans le monde tel qu’il est, et dans toutes nos activités, qu’elles soient professionnelles, familiales, ecclésiales, associatives ou politiques.
Le Parcours est né à l’initiative de Pierre-Yves Gomez au sein de la Communauté de l’Emmanuel, qui le propose librement à tous. Il n’est donc pas nécessaire pour le vivre, d’être membre de la Communauté de l’Emmanuel, ni d’y avoir suivi aucun enseignement, aucune session, ou toute autre activité.

Deux paroisses représentent ce parcours lors du week-end de mai :

- Notre-Dame du Travail
A Notre Dame du Travail, le Parcours a été lancé en septembre 2014 avec la particularité de s’adresser à un public de jeunes professionnels, depuis un deuxième parcours ouverts à tous a été créé en septembre 2016, ainsi qu’une proposition d’un mini parcours découverte sur l’écologie en janvier 2017.
Ces parcours viennent alimenter la réflexion sur la paroisse de la spiritualité de Notre Dame du Travail.

- Sainte Marie des Batignolles
A Sainte Marie des Batignolles, le parcours a été lancé en 2016 avec le soutien du père Olivier Teilhard de Chardin, curé de la paroisse des Batignolles. Les rencontres ont lieu deux jeudis par mois à la maison Ozanam et permettent aux 45 participants du parcours de se retrouver pour avancer sur leur chemin de foi. Les intervenants extérieurs qui viennent témoigner sont en lien avec la paroisse et/ou animent des groupes en lien avec la DSE (EDC, Ichtus, CGLPL, fondation Lejeune,...).

Plus d’information sur le Parcours Zachée !

Les Bâtisseurs est un programme sur deux ans, basé sur des enseignements sur la doctrine sociale de l’Eglise et des rencontres d’acteurs de la vie politique, économique et sociale française. Le parcours se compose de 12 soirées de formation à la Doctrine Sociale de l’Eglise et de témoignage.

Il est conseillé à des étudiants en fin d’étude ou des jeunes professionnels, qui ont déjà suivi une formation théologique préalable de type Even. Le parcours de bâtisseurs demande en effet une solide culture générale sur les questions de Foi. Cette formation est sous le patronage de monsieur Jean-Dominique Senard, président de Michelin.

Si vous souhaitez savoir quels sont les grands principes de la doctrine sociale de l’Eglise et comment ils s’articulent concrètement, savoir si la prospérité est immorale et si la richesse est condamnée par la Bible, connaître la différence entre la doctrine sociale de l’Eglise et le marxisme et vous faire un point de vue sur le libéralisme…

Si vous aussi vous entendez résonner l’appel du Pape François à sortir de votre canapé, alors ce groupe de réflexion est fait pour vous.

En plus des soirées, des rendez-vous sont donnés dans l’année (week-end, pèlerinage, messe, en groupe, en commun ou avec d’autres).

Le parcours existe dans deux paroisses.

- Notre-Dame de Grâce de Passy
Un mercredi soir sur trois à 20h30, à Saint-Jean de Passy, 72 rue Raynouard, 75016 Paris

- Saint-Germain-des-Prés
Un mercredi soir sur trois à 20h30, à la paroisse, 3 place Saint-Germain-des-Prés, 75006 Paris

Ce parcours est axé sur un équilibre entre enseignements sur la doctrine sociale et témoignages de chrétiens en responsabilité venant d’horizons différents. La première année les enseignements portent sur les fondamentaux de la doctrine sociale et la seconde année sur l’engagement Chrétien dans la cité.

Découvrez ici plus de renseignements sur les Bâtisseurs !

Le Parcours Ozanam est une formation créée par et pour des étudiants et jeunes professionnels. Ce parcours d’une année leur propose d’étudier et comprendre les implications structurelles de la pensée sociale de l’Église pour mieux exercer leurs responsabilités sur leurs lieux de travail et développer le sens du bien commun.

Il comprend :
- Une formation initiale de 7 séances de cours théoriques sur les grands principes de la DSE
- Des séances d’application : études de cas pratiques, rencontres avec des chrétiens engagés (chef d’entreprise, député, journaliste…), groupes de travail thématiques (écologie, laïcité, entrepreneuriat…)
- Un engagement concret : l’animation d’ateliers sur la DSE dans le cadre des cours de Formation Humaine auprès des élèves du Lycée Rocroy, des travailleurs de demain

Rythme : environ un jeudi soir sur deux d’octobre à mai
Frais d’inscription : 20 € (comprenant les frais de logistique et la location des salles pour toute l’année)

Lieux : salons d’Ichtus (XVII°) ou salle Saint Lambert (XV°)

Plus d’information sur le Parcours Ozanam !

Les Afterworks des Ternes sont des soirées de rencontres et de formation. Les jeunes professionnels du 17ème sont invités à se retrouver autour d’un verre pour réfléchir sur des sujets de société.

A chaque séance un expert intervient sur un sujet défini de société et d’Eglise, en lien avec notre vie professionnelle. Chacun est amené à interagir.

Nous traitons de différents sujets de la DSE, tels que le management, la souffrance, la vocation, la vie privée, l’engagement dans la Cité, etc.

Une fois par mois, tous les événements sont sur la page Facebook.

Plus d’information sur les After-Works des Ternes !

Le MCC est un Mouvement d’Église. Il rassemble des cadres et dirigeants engagés dans le monde économique et social, désireux de mieux vivre l’évangile au cœur de leur vie professionnelle. Il leur propose :

- d’échanger sur leur expérience, sur les questions auxquelles ils sont confrontés sur les lieux où ils exercent leurs responsabilités,
- de partager sur la façon de vivre le quotidien en cohérence avec les valeurs chrétiennes dont ils sont porteurs,
- de témoigner de l’évangile au cœur des réalités économiques et sociales.

Les membres du MCC se réunissent une fois par mois en équipe, constituée d’une dizaine de membres et d’un accompagnateur spirituel appelé par le mouvement.
L’échange porte sur un thème choisi ou sur une situation vécue par un (ou des) membre(s), éclairé par un temps de prière et de partage d’évangile. Les membres du MCC se rencontrent également ponctuellement à l’occasion d’événements régionaux ou nationaux pour échanger sur des questions économiques et sociales.

Le MCC est organisé en régions et secteurs, il propose des points d’accueil et des lieux de rencontre partout en France. Quelques équipes ont été crées dans le monde par des membres expatriés.

Une animation spécifique est proposée pour les Jeunes Professionnels au cours de leurs premières années d’activité et au moment où ils exercent leurs premières responsabilités.

Découvrez plus d’informations sur le MCC !

Voilà plus de 100 ans que le Ceras accompagne l’engagement des chrétiens, et de bien d’autres, sur les terrains sociaux, politiques, économiques, associatifs, caritatifs… Il les invite à mettre en perspective leur action et les aide à mieux élaborer leur position dans le débat public. Il contribue ainsi à faire vivre la doctrine sociale de l’Église. Depuis le début des années 60, plus d’une centaine de Centres sociaux ont été fondés à la suite du Ceras dans la plupart des pays du monde. En France, le Ceras est installé depuis plus de 10 ans en Seine-Saint-Denis, le département le plus pauvre de France. Ce déplacement inaugurait aussi une nouvelle manière de travailler, plus proche des acteurs.

L’équipe du Ceras est composée de Jésuites et de laïcs. Son activité se répartit autour de trois missions : accompagner les associations engagées dans le champ social, mettre en débat les questions qu’elles portent notamment à travers la revue Projet, les former dans ses champs de compétences. http://www.ceras-projet.org/index.php?identifier=qui-sommes-nousLe Ceras offre un certain nombre de ressources pour réfléchir et agir, sur et à partir de, la doctrine sociale de l’Église :
Le site doctrine sociale catholique met à disposition tous les grands textes du magistère ainsi que des introductions et des articles thématiques :
http://www.doctrine-sociale-catholique.fr/
Jeunes et engagés, portraits d’une Église qui (se) bouge, est un web-documentaire sur la doctrine sociale de l’Église avec 21 vidéos sur les principes.
http://www.jeunes-et-engages.fr/
Clameurs, la web série habitée par Laudato si’. Une web série pour, à partir de la lettre du pape, entendre les « clameurs » pour habiter autrement « notre maison commune », la terre.
http://www.clameurs-lawebserie.fr/ et sur youtube (à partir du 13 mars)
La revue Projet : six numéros par an et en ligne. Créée en 1907 par les jésuites et éditée par le Centre de recherche et d’action sociales (Ceras), la Revue Projet entend, par le débat et au croisement de l’action de terrain, de la réflexion universitaire et de la recherche de sens, aider le plus grand nombre à comprendre le monde, mais aussi à le réinventer.
www.revue-projet.com/

La Politique une Bonne Nouvelle

Depuis 20 ans l’association La Politique une Bonne Nouvelle réunit différents mouvements et associations de jeunes dans l’Église, pour proposer réflexion et formation sur l’engagement politique au sens large. Comme le rappelle le Pape François, « la Politique est la plus haute forme de charité ». Pluralité des lieux ecclésiaux et des sensibilités politiques mais ancrage commun dans l’enseignement social de l’Église, la poursuite du bien commun et une recherche de foi : c’est l’ADN PBN !
L’événement phare ? une session d’une semaine l’été :
du 19 au 26 août 2018 dans le Nord, au Centre spirituel du Hautmont
Contact : www.politiquebonnenouvelle.eu

Contacts

Une question sur les inscriptions ?
Anne-Renelde, inscriptions.dse@gmail.com

D’autres questions ?
Elisabeth, jeunesaparis@diocese-paris.net

Téléphone : 01.55.42.81.48