Maison Saint-Augustin

La Maison Saint Augustin (MSA) est une année de fondation spirituelle du diocèse de Paris, année de discernement et de formation en vue du ministère de prêtre diocésain.

Elle précède l’entrée au Séminaire. Depuis la fondation par le cardinal Lustiger en septembre 1984, près de cinq cents jeunes ont vécu cette année.

Un bon nombre d’entre eux sont aujourd’hui prêtres à Paris ou dans d’autres diocèses.

« Enracinés et fondés dans le Christ, affermis dans la foi » (Col 2, 7)

« Une fondation spirituelle de la vocation »

La Maison Saint Augustin (MSA) est une année de fondation spirituelle du diocèse de Paris, année de discernement et de formation en vue du ministère de prêtre diocésain. Elle précède l’entrée au Séminaire. Depuis la fondation par le cardinal Lustiger en septembre 1984, près de cinq cents jeunes ont vécu cette année. Un bon nombre d’entre eux sont aujourd’hui prêtres à Paris ou dans d’autres diocèses.

« La vocation naît dans l’Église…
La vocation grandit dans l’Église…
La vocation est soutenue par l’Église… »

Message du Pape François pour les Vocations 2016

« Tout homme qui vient à moi, qui écoute mes paroles et qui les met en pratique, je vais vous montrer à qui il ressemble. Il ressemble à un homme qui bâtit une maison. Il a creusé très profond, et il a posé les fondations sur le roc. Quand est venue l’inondation, le torrent s’est précipité sur cette maison, mais il n’a pas pu l’ébranler parce qu’elle était bien bâtie. » (Luc 6, 47-48)

Les 5 axes principaux de la formation à la Maison Saint-Augustin

1. Le contact assidu avec la Parole de Dieu, écrite et transmise, notamment dans l’oraison et à travers la lecture intégrale de la Bible.

2. La prière personnelle accompagnée par la direction spirituelle : après Pâques, la retraite de trente jours des Exercices spirituels de saint Ignace est vécue dans différents centres spirituels jésuites.

3. La liturgie : la messe quotidienne, l’Office divin, la célébration des mystères du Christ au long d’une année liturgique. Les dimanches et les solennités sont célébrés en communauté à la Maison Saint-Augustin.

4. La présence auprès des personnes malades ou handicapées : chaque jeudi après-midi est consacré à la visite des malades dans le cadre d’une aumônerie d’hôpital. Au retour des vacances de Noël, chacun est envoyé pendant un mois partager la vie d’une communauté de l’Arche, ou bien auprès des personnes de la rue, ou encore des personnes en fin de vie.

5. La vie communautaire : un aspect essentiel de l’année qui permet d’éprouver dans la vie quotidienne avec des frères, la vérité du chemin spirituel.

7h – Laudes puis petit déjeuner
8h – Temps personnel pour lire la Bible et prier
10h30 – Cours (chant, théologie, liturgie, Écriture Sainte, spiritualité, le sacerdoce)
12h – Messe
12h45 – Déjeuner
14h15 – Sport, ou service communautaire, ou visites à l’hôpital
17h – Temps personnel, ou adoration, chapelet…
19h – Vêpres
19h30 – Dîner
20h45 – Réunion de communauté le lundi, d’équipe le mardi, détente le samedi
Temps libre le mercredi soir et le dimanche après-midi.

Prière à la Maison Saint-Augustin
© Pierre-Louis Lensel

« Pour moi, cela a répondu à un désir que j’avais d’être accompagné pour parvenir à me poser les bonnes questions tout en m’apportant des éléments de réponse solides. J’ai vécu mon passage à la Maison Saint-Augustin comme un voyage intérieur. L’un des moments qui m’a marqué a été la retraite de trente jours que nous avons faite dans un centre spirituel jésuite. Cela a été une expérience exigeante mais aussi un lieu de vérité, pour mieux découvrir ce lien à Dieu que le péché ne peut rompre. Cela m’a apporté une meilleure connaissance de Jésus qui m’a aidé à mieux L’aimer et à mieux Le suivre. »

« Avant d’y entrer, je faisais beaucoup de choses, je sortais beaucoup. Je crois que j’avais besoin d’une rupture, de consacrer du temps à Dieu de cette façon. Cela a été une année pour unifier ma vie autour du Christ. J’y ai réalisé que je pouvais passer d’une activité à l’autre mais toujours Le retrouver. Cela m’a vraiment permis de faire un choix libre : de dire un oui à la fois concret et réfléchi. »

« Dans ce lieu, j’ai approfondi ma connaissance de la prière et développé une sorte de familiarité avec la Parole de Dieu. À côté de cela, j’ai aussi été marqué par la vie en communauté. C’est une expérience qu’on vit avec et face à ses frères. On se découvre dans la rencontre avec autrui. C’est d’ailleurs un aspect que j’ai aussi vécu lors des visites hebdomadaires à l’hôpital ou pendant mon experience à L’Arche de Jean Vanier. Cela m’a aidé à comprendre très concrètement que le chemin sur lequel nous sommes appelés n’est pas seulement un itinéraire intellectuel. »

Le mot du Supérieur

Contact

Séminaire de Paris
Place du Louvre
75001 Paris
seminairedeparis@diocese-paris.net

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse