Prévoir ses propres obsèques

Nous récitons souvent la prière du Je vous salue Marie (ou de l’Avé Maria) et nous y demandons à Notre Dame de prier pour nous « maintenant et à l’heure de notre mort ».
D’aujourd’hui jusqu’à l’heure de notre mort, c’est un chemin paradoxal qui s’offre à nous :
Vivre pleinement sa vie malgré les difficultés, les souffrances, la maladie
Penser à notre propre mort, au fait que cette vie terrestre va s’arrêter et que nous serons séparés de ceux que nous aimons et des biens auxquels nous nous sommes peut être trop attachés.

Le premier pas dans la préparation à sa propre mort est d’accepter d’y penser et de ne pas hésiter à en parler avec ses proches, un prêtre, ...
Il ne s’agit pas d’être dans la terreur et de redouter à chaque instant cette mort corporelle qui est pour nous tous inéluctable et certaine ! Mais il s’agit d’entrer dans un mouvement de dépouillement et de recentrage sur l’essentiel qui peut nous pousser vers des questionnements existentiels bénéfiques.

Pour le croyant, il s’agit de partager chaque jour un peu plus la vie du Seigneur en Jésus qui est confiance en un Dieu Amour, en un Dieu Père, qui veut nous extraire du péché et d’une mort qui aboutit au néant.
Il s’agit d’habiter chaque jour un peu plus cette espérance en la résurrection, constitutive de la Foi chrétienne (Cf 1 Co15), Foi en une mort qui devient passage et accès à une vie nouvelle.

Le chemin de la vie terrestre prend alors un autre sens : celui de la préparation à cette vie nouvelle qu’il nous est possible d’amorcer dès à présent.

La préparation la plus importante est spirituelle : elle consiste à vivre pleinement dans la confiance en Dieu. Elle passe par une pratique de l’amour de Dieu et de la charité envers nos frères. Elle s’approfondit par une réflexion personnelle utilement portée par des lectures choisies.
Elle s’accompagne de la prière, personnelle ou en groupe, de la pratique des sacrements.
Cette préparation peut se poursuivre par des aspects plus concrets et pratiques qui peuvent couvrir l’expression de ses volontés auprès de ses proches vis à vis de l’organisation des obsèques ( cérémonie souhaitée, lieu des obsèques, inhumation ou crémation, lieu du repos et du souvenir, …).

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse