Protection des plus fragiles – Lutte contre la pédophilie et les agressions sexuelles

« Il n’y pas de place dans le ministère de l’Église pour ceux qui commettent ces abus, et je m’engage à ne pas tolérer le mal infligé à un mineur, par qui que ce soit, indépendamment de son état clérical. Tous les évêques doivent exercer leur service pastoral avec le plus grand soin pour assurer la protection des mineurs. »
Pape François – 7 juillet 2014

« L’Evangile ne transige pas avec ce qui porte atteinte et méprise la dignité de tout homme, et plus encore quand il s’agit des plus faibles. »
Homélie de Mgr Luc Crépy, évêque du Puy-en-Velay et responsable de la Cellule permanente de lutte contre la pédophilie – Lourdes, 7 novembre 2016

Le diocèse de Paris travaille depuis plusieurs années à la prévention et à la prise en charge des cas de pédophilie et d’agressions sexuelles, en prenant toute la mesure de la gravité des actes qui auraient pu être commis. Le dispositif d’accueil, d’écoute et de suivi mis en place a pour objectif de traiter chaque cas de façon responsable. Toutes les personnes qui s’adresseraient au diocèse trouveront un véritable soutien, afin que leur souffrance puisse s’exprimer et être entendue. Le diocèse de Paris s’engage à les accueillir, les écouter, les accompagner et les soutenir sur ces sujets douloureux, en toute confiance.

Il encourage également ces personnes à s’adresser à la justice, soit en contactant directement la Brigade de Protection des Mineurs (Police Judiciaire de Paris) au 01 49 96 32 50 ou en déposant un signalement ou une plainte directement auprès du Procureur de la République de Paris.

Comment contacter le diocèse de Paris en toute confidentialité ?

Afin de faciliter une démarche par nature difficile, mais nécessaire, une adresse de messagerie est dédiée à ces sujets :

signalement@diocese-paris.net

Les messages envoyés à cette adresse sont automatiquement réceptionnés par un des vicaires généraux du diocèse de Paris. Les vicaires généraux sont les plus proches collaborateurs du cardinal Vingt-Trois. Ils sont au nombre de cinq à Paris, et quatre d’entre eux sont également évêques auxiliaires.

S’il est plus simple pour une personne d’en parler à un prêtre du diocèse, cela reste bien sûr possible.

Quel est le dispositif d’accueil et d’écoute proposé ?

Un dispositif renforcé, accordant plus d’importance à l’accueil, l’écoute et l’accompagnement de la souffrance des victimes d’abus sexuels, quelle que soit l’ancienneté des faits, est mis en place au sein du Diocèse de Paris :

Ce dispositif a pour objectif d’accueillir pleinement la parole de toute personne sur ces sujets difficiles, et que chacun puisse, en confiance, être accompagné et suivi selon ses souhaits. Il permet également de garantir que la relation établie avec les victimes et leur famille puisse être suivie sur le long terme, et que la situation des prêtres concernés puisse être régulièrement réévaluée avec prudence, et dans le plus grand respect du droit civil et canonique.

Interview

Interview de Philippine de Saint Pierre, suite à l’Assemblée plénière d’automne des évêques de France qui s’est déroulée du 4 au 9 novembre 2016 à Lourdes. Au cours de cet entretien, le cardinal Vingt-Trois revient longuement sur un moment fort de l’assemblée, la journée de prière et de repentance pour les victimes d’abus sexuels. Il détaille également les actions du diocèse de Paris pour lutter contre la pédophilie.