Rencontres Art & spiritualité

Depuis de nombreuses années, les conférences d’Art, Culture et Foi mettent en évidence l’intime synergie qui existe entre l’art, la culture et la foi, en proposant à un large public un thème précis de découverte et de réflexion.

Programme téléchargeable
En 2021, cycle de 6 conférences avec projections sur le thème « VISAGES DU CHRIST DANS L’ART (VIe - XVIIIe siècle) ».
 
Les jeudi 7 et mardis 12, 19 et 26 janvier en visioconférence, et les mardis 2 et 9 février 2021 au Collège des Bernardins, 20 rue de Poissy, Paris 5e .
- de 17h45 à 19h15 : inscription obligatoire.

VISAGES DU CHRIST DANS L’ART (VIe - XVIIIe siècle)

“Il est l’image du Dieu invisible”
Le Christ Pantocrator (icône, 6e siècle)
Monastère Sainte-Catherine du Sinaï

« Tu ne feras aucune image sculptée, rien qui ressemble à ce qui est dans les cieux, là-haut... » (Ex 20, 4) : l’injonction du Seigneur est connue qui veut qu’en milieu juif, on ne représente ni Dieu ni les Baals de peur d’avoir la tentation d’idolâtrer ces derniers en lieu et place du vrai Dieu.
Qu’en est-il en milieu chrétien ? Cet absolu a-t-il été respecté au départ ? On le sait, les premiers symboles du Christ apparaissent seulement vers le milieu du IIIe siècle, notamment à travers la figure du Bon Pasteur dont l’utilisation ambivalente concerne aussi bien le monde païen que le monde chrétien. Il a donc fallu transgresser l’interdit judaïque en s’appuyant sur l’Incarnation et en tentant d’humaniser le visage du Dieu invisible.
Du berger des représentations primitives jusqu’aux représentations "scandaleuses" de l’après Seconde Guerre mondiale, en passant par le Christ Pantocrator, l’art nous a révélé des images multiformes du Christ, conjuguant, séparant ses deux natures ou du moins glissant de l’une à l’autre.
L’objectif de ce cycle est de montrer plus que de démontrer comment la théologie, les crises de l’Église, l’évolution du goût et des sociétés, et pour une part décisive la liturgie et la musique ont modelé au fil de deux mille ans de christianisme le visage du Fils de l’Homme.
L’art doit à la Seconde Personne de la Trinité un tribut exceptionnel où l’image figurative, comme les représentations fréquemment aniconiques qui lui ont succédé dans l’art contemporain, renouant en quelque sorte avec l’interdit des origines, peuvent être interprétées comme autant de réponses possibles à la révélation sans ambiguïté du Christ qui trouve sa formulation la plus haute en saint Jean : "Qui me voit voit le Père" (Jn 14,9).
Ce nouveau cycle d’Art Culture et Foi / Paris invite ainsi à s’interroger sur le sens de ces représentations si variées. Chaque chef d’œuvre présenté dans ces conférences en fait découvrir un aspect particulier. D. Z.


Programmes antérieurs

Contact

Art, Culture et Foi / Paris
10 rue du Cloître-Notre-Dame 75004 Paris
Bureaux : 26 rue du Général-Foy 75008 Paris
Tél. 01 78 91 91 65 - E-mail

Avec le soutien de

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse