Se transporter

Des pistes pour agir

  • Regarder ceux qui sont avec moi dans le métro ou le bus et prier pour eux, leur sourire.
  • Profiter des déplacements à pied dans mon quartier, et profiter des moments de lenteur et des rencontres en chemin.
  • Vérifier si je ne pourrais pas aller travailler en transport en commun, en vélo ou avec d’autres.
  • Privilégier le rafraîchissement mécanique plutôt que la climatisation.
  • Réfléchir aux critères de choix de ma voiture : confort, prestige, vitesse, respect de l’environnement, besoins de ma famille.
  • Aller à pieds aux lieux proches de chez moi : marché, piscine,etc.
  • Sans condamner mes trajets en avion qui sont parfois nécessaires au travail ou à la découverte, prendre le temps de réfléchir en conscience à leur impact sur le “changement climatique”.

Vivre l’encyclique “Laudato si’”

« Cependant, il est possible d’élargir de nouveau le regard, et la liberté humaine est capable de limiter la technique, de l’orienter, comme de la mettre au service d’un autre type de progrès, plus sain, plus humain, plus social, plus intégral. » (112)

« La qualité de vie dans les villes est étroitement liée au transport, qui est souvent une cause de grandes souffrances pour les habitants. » (153)

« Dans les villes, circulent beaucoup d’automobiles utilisées seulement par une ou deux personnes, raison pour laquelle la circulation devient difficile, le niveau de pollution élevé, d’énormes quantités d’énergie non renouvelable sont consommées et la construction d’autoroutes supplémentaires se révèle nécessaire ainsi que des lieux de stationnement qui nuisent au tissu urbain. » (153)

Cette page est extraite du livret Vivre l’encyclique “Laudato si’”. Ce livret ludique a pour but d’aider chacun individuellement, en famille ou en groupe et en paroisse, à réfléchir sur ce qu’il peut changer ou améliorer dans sa manière d’agir, de consommer, de regarder, pour être un meilleur intendant des dons de Dieu.

- Acheter le carnet Vivre l’encyclique “Laudato si’”.