Historique de la paroisse

En 1888, un bienfaiteur de l’abbé Deleuze, alors vicaire à Saint-Pierre de Chaillot, acheta l’Hôtel Ruggieri, au 172 rue Championnet dont il détacha, pour y édifier une église dans ce quartier, 1500 m² de terrain. Mais le conseil municipal s’oppose au projet. Le consul de Hollande avait projeté de fonder un hôpital ; l’Administration lui donne un accord, y compris pour la construction d’une chapelle ; le 19 mai 1891, mardi de la Pentecôte, fut célébrée la 1ère messe dans la chapelle placée sous le vocable de Notre-Dame du Sacré-Coeur.

Pour évangéliser le quartier, l’abbé se focalise d’abord sur la jeunesse : Pour cela, il construit des salles de patronages et une école. Ainsi voyaient le jour les Oeuvres de la rue Championnet qui allaient prospérer dans des activités sociales diverses.

Le 9 février 1907, une ordonnance du Cardinal Richard détachait une partie des territoires de Notre-Dame de Clignancourt et de Saint-Michel des Batignolles pour fonder la paroisse autour de la chapelle ; elle prit, sans doute à ce moment, le nom de Sainte-Geneviève. M. l’abbé Garnier en fut le premier curé, installé le 17 février 1907.

La chapelle étant trop exiguë, on entreprend son extension par l’adjonction des bas-cotés et d’un clocher entre 1908 et 1911.

Ce n’est qu’en 1988, à la suite d’un réaménagement des locaux paroissiaux trop vétustes, et d’une rénovation de l’église, que l’ensemble a pris la physionomie offerte aujourd’hui.

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse