L’Église
Catholique
À Paris

Exposition – Les objets liturgiques : une histoire spirituelle

Durant les deux dernières semaines de juin, la Mairie du 5e arrondissement accueille une exposition d’objets sacrés et de vêtements liturgiques. Porteurs d’histoire, ils sont aussi les symboles du quotidien qui se vit dans les églises.

Un ciboire rare du XIXe siècle, une dalmatique originale de St-Louis en l’Île (4e), des ostensoirs du XVIIIe siècle, une patène dessinée par l’architecte Jean-Marie Duthilleul : dans la salle René Capitant de la Mairie du 5e, près d’une quarantaine d’objets liés à la liturgie seront exposés du 22 au 30 juin. Loin d’être seulement de belles coupes ou de précieux tissus, ils portent en eux une dimension spirituelle que l’événement souhaite mettre en valeur dans le cadre de l’Année sacerdotale. « Tout ce qui sera présenté au public touche à l’Eucharistie, explique Mgr Michel Aupetit, vicaire général chargé de la culture dans le diocèse de Paris. Ces objets accompagnent le prêtre dans son activité quotidienne : ils sont tous en rapport avec sa mission sacerdotale. » Jamais exposés de cette manière, ils sensibiliseront le visiteur à l’acte sacré qui s’accomplit durant la célébration.

Des livres d’Histoire

Faire comprendre au plus grand nombre la portée spirituelle des objets et vêtements liturgiques, c’est en effet le but de cette ex­po­sition. Sans oublier d’expli­quer leur signification. Des panneaux révéleront le secret qui se cache derrière la taille d’un calice, ou le mystère des couleurs changean­tes des étoles. D’au­tres affiches dé­tailleront la provenance des ob­jets appartenant au diocèse et à la Ville de Paris, ainsi que l’ori­gine de leur création. « Chacun porte une histoire riche artisti­que­ment, sou­li­gne Marie-Fran­çoise Pradelle, qui a choisi les objets pour l’exposition. Les cha­subles de Jean-Charles de Cas­tel­bajac, qui ont servi durant la visite de Jean-Paul II à Pa­ris pour les JMJ (Journées Mon­dia­­les de la Jeu­nes­se) de 1997, par exem­ple, sont à la fois le fruit d’un travail de hau­­te couture et les sym­boles d’un mo­ment fort pour les fidèles du dio­cèse. » Ces ob­jets, datant du XVIe siè­cle jus­qu’à nos jours, sont au­tant de pa­ges d’un livre d’histoi­re.

La vitalité de la création contemporaine n’a pourtant pas été mi­se de côté. La cuve baptismale ainsi que le chandelier pascal de Goud­ji, d’ordinaire à Notre-Dame de Pa­ris, seront déplacés exprès pour en témoigner. « Nous voulons honorer l’ancien tout en met­­tant en avant la diversité ar­tistique d’aujour­d’hui », insiste Mgr Au­petit.

Parmi les artistes con­tempo­rains sollicités, des petites Sœurs de la Merci-Dieu de Saint-Jean d’As­sé (72) présenteront bobines, ca­talogues, cônes de fil et échantil­lons de vêtements liturgiques durant toute la durée de l’exposi­tion. En plus des morceaux de tissu qu’el­les étaleront aux yeux des cu­rieux, elles montreront leur ma­nière de créer ces habits précieux grâce à un film qui sera projeté continuellement dans la salle. Elles répondront aussi aux questions des invités lors de l’inau­guration, le 22 juin. Une ma­nière supplémentaire de rappeler que ces objets sont à la fois em­prunts d’une dynamique spirituel­le et d’une richesse humaine. • Sophie Lebrun

Semaine préparatoire

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse