Au fil des jours blessés

Maladies rares

par Pierre-Marie Hoog

« Cela m’est donné pour en faire quoi ? », s’interroge Pierre-Marie Hoog, sj, devant la paralysie qui le frappe brusquement. Au fil des notes griffonnées durant dix mois « sur de petits bouts de papier pour continuer à me savoir, à me vouloir vivant », se dévoilent d’admirables réflexions, des cris aussi sur le handicap, le corps souffrant et humilié, qui plus est celui d’un prêtre, la prière et la foi, l’espérance, la miséricorde de Dieu. Par son authenticité, par sa beauté, Au fil des jours blessés invite sans conteste à la méditation.

Jésuite, frappé à 55 ans par une paralysie, Pierre-Marie Hoog plonge dans l’univers des malades pendant dix mois, sans savoir ce qui va se passer... Quand il n’a pas trop mal, il écrit des notes que nous lirons lentement : des mots comme extraits d’une gangue de non-savoir sur ce qui va advenir, de l’angoisse traversée au bout de la nuit, de la confiance avec les soignants qui permet à des personnes fragilisées de prendre des décisions risquées.

Tout malade à l’hôpital est un être humilié : cette expérience radicale de pauvreté va lui permettre de communier aux souffrances des personnes qui viennent à lui.
Rencontrer un homme libéré, quelle grâce !

Ed. Vie chrétienne hors-série n°540. Prix 12,00 €.

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse