Pour mémoire : le Cardinal Lustiger et Art, Culture et Foi

A la suite de la disparition de Mgr Lustiger, nous avons demandé à M. Jacques Jonnart, qui participa très activement à la création et au développement de notre association, de rappeler le rôle du Cardinal-Archevêque de Paris dans la définition et la mise en oeuvre de la mission qui est aujourd’hui la nôtre.

Ces quelques lignes veulent rappeler les circonstances de la création d’Art, Culture et Foi et l’implication très grande du Cardinal Lustiger dès ses débuts comme dans les années qui ont suivi.

A l’automne 1988 mon ami François Bloch-Lainé, qui avait été mon chef de clan routier pendant la guerre, m’a appris que le Cardinal Lustiger lui avait demandé s’il accepterait de prendre la présidence d’une association qu’il souhaitait créer et qui s’appellerait « Art, Culture et Foi ». L’objet de cette association était de favoriser et de soutenir toutes les activités à caractère culturel ou artistique dans le diocèse de Paris. François Bloch-Lainé a bien volontiers accepté cette proposition et m’a alors demandé si je serais prêt à partir à ses côtés dans ce grand projet. C’est donc ainsi que fut créée A.C.F. au mois de mars 1989. Son conseil d’administration, composé par le Cardinal et par François Bloch-Lainé, comprenait des hommes très proches de l’un comme de l’autre, dont le Père Bernard Violle, membre de droit, qui avait été, avec le futur Mgr Vingt-Trois, l’un de ses vicaires à Sainte-Jeanne-de-Chantal.

Les premiers pas de l’association furent suivis de très près par le Cardinal qui s’intéressait beaucoup à notre action et nous recevait assez fréquemment rue Barbet-de-Jouy. Cette action s’est manifestée dès nos débuts dans plusieurs domaines :

  • Le Cardinal, qui souhaitait créer de nouvelles structures dans le diocèse de Paris, nous a demandé de participer aux réflexions qui allaient conduire à la création de « Musique sacrée à Notre-Dame » et de la « Fondation Notre-Dame » qui ont pris l’importance que l’on sait.
  • Il s’est, en outre, impliqué dans certaines manifestations organisées par A.C.F. C’est ainsi qu’il a accepté que de grandes artistes chorégraphes donnent un spectacle de danse au pied de l’autel de la cathédrale Notre-Dame. C’était assez audacieux mais Madame Golovine et les autres danseuses ont remporté un très vif succès auprès de toute l’assemblée, frappée par la signification spirituelle de ces danses comme de la musique qui les accompagnait.
  • A l’occasion du dixième anniversaire de la galerie Saint-Séverin, il a participé au rassemblement de tous les artistes qui avaient exposé à la Galerie et que nous avions invités afin qu’ils puissent l’y rencontrer. Il a conversé avec eux très longuement, jusqu’à 21 h passées.
  • Le Cardinal a suivi également de très près la constitution des premières « sections paroissiales » d’A.C.F. et les contacts que nous entretenions avec leurs curés en vue de leur apporter notre aide dans les domaines variés des visites de leurs églises, des manifestations musicales, des expositions, des conférences…

Nous avons reçu une aide décisive, toutes ces premières années, du Père Bernard Violle auquel le Cardinal accordait son entière confiance. Ils nous ont quittés aujourd’hui tous les deux.

Que Dieu les bénisse !

Lorsque François Bloch-Lainé a laissé, au-delà de ses 80 ans, la présidence de l’association, le Cardinal a choisi pour lui succéder M. Gérard Liné qu’il appréciait de longue date car il avait travaillé à ses côtés au Centre Richelieu. Sous cette nouvelle présidence, et avec l’aide de Mgr Guiberteau qui avait succédé au Père Violle, A.C.F. a continué à se développer : Galerie Saint-Séverin et Marais Chrétien, séries de conférences annuelles à l’École cathédrale, réunions régulières de toutes les sections paroissiales sur le thème des visites d’églises, concerts spirituels… Ensuite, sous la présidence de Jérôme Andriveau appelé par Mgr d’Ornellas, a démarré le Festival chrétien du XVe arrondissement.

A.C.F. a 18 ans cette année, et poursuit son action sous la présidence d’Isabelle Renaud-Chamska, le Père Jean-Jacques Launay étant membre de droit.

Tous nos voeux les accompagnent !

Jacques Jonnart

Cf. texte du Cardinal Lustiger à l’occasion du lancement d’Art Culture et Foi "Artistes recherchent peuple désespérément" (1989)

Retour

Contact

Art, Culture et Foi / Paris
10 rue du Cloître-Notre-Dame 75004 Paris
Bureaux : 26 rue du Général-Foy 75008 Paris
Tél. 01 78 91 91 65 - E-mail

Avec le soutien de

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse