Texte de Mgr Michel Golfier

Il faut neuf mois pour que l’enfant soit prêt, neuf mois bien nécessaires pour que l’enfant prépare ses parents à “devenir mère et père”. C’est en quelque sorte l’enfant qui les provoque. C’est le petit qui fait percevoir à ses parents la richesse de l’amour qui lui est nécessaire.

Si les parents pouvaient se croire puissants et maître de la vie, ils découvriraient que l’enfant les dépasse et qu’il révèle en eux une grande fragilité. Ils se sentent responsables de la vie qu’ils ont eux-mêmes reçue et qu’ils transmettent à leur tour.
Tout futur parent vit une aventure d’ordre spirituel, quelles que soient ses convictions religieuses. Le croyant nomme Dieu. Le chrétien peut l’appeler Père dans la famille du Dieu Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit. Il relie cette aventure humaine à sa foi. Les parents ne “font” pas un enfant, ils accueillent la vie d’un enfant qui leur est confié. C’est alors l’émerveillement qui peut devenir prière, en contemplant Jésus “Dieu né homme” et en invoquant Marie, Mère des hommes et Mère de Dieu.

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse