Témoignage de Claude, une mère qui a souffert de l’alcoolisme de son fils

« On parle enfin de la maladie de l’alcool ! L’humain qui boit et qui n’est plus son maître est un malade, un malade atteint tout entier dans son corps, son esprit et aussi son âme.

A un mal spirituel, proposons un traitement spirituel qui complètera en profondeur les autres thérapies, sans oublier les mouvements de solidarité et de fraternité. L’ami qui écoute est indispensable à celui qui souffre.

Pour ce soin spirituel, on ouvre l’évangile et Jésus nous dit : « Je ne suis pas venu pour les bien portants mais pour les malades ».

Il y a tant de passages d’évangile où le malade alcoolique peut se retrouver.

Et Jésus insiste sur la Foi : « Ta foi t’a sauvé ». Foi qui est une relation de confiance et d’espérance en Dieu dans la simplicité et l’échange, le malade donne en recevant.

Et pourquoi ne pas penser quelques fois à un pèlerinage, démarche faite ensemble avec au cœur le même vouloir. »

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse