Situations particulières

L’Église catholique accueille ceux qui demandent un mariage chrétien. Pour que le mariage soit célébré l’un des deux conjoints au moins doit être baptisé dans l’Église catholique. Cependant des différences de tradition religieuse peuvent exister entre les conjoints. Vous trouverez ici des réponses aux situations particulières.

Puis-je me marier à l’Église si :

- Je suis baptisé(e), mon futur conjoint ne l’est pas ? Oui. Le conjoint baptisé dans la religion catholique doit demander à son évêque (par l’intermédiaire du prêtre de sa paroisse) une dispense pour disparité de culte ; il promet de rester fidèle à la foi de l’Église et, pour ce qui dépend de lui, d’y éveiller ses enfants.

- Je suis baptisé(e), mon futur conjoint est d’une religion non chrétienne (juif, musulman, bouddhiste…) ? Oui. Les conditions sont les mêmes que dans le cas précédent.

- Je suis baptisé(e), mon futur conjoint est d’une autre religion chrétienne (protestant, orthodoxe…) ? Oui. Le conjoint baptisé dans la religion catholique doit demander (par l’intermédiaire du prêtre de sa paroisse) un accord à son évêque.

- Nous ne sommes pas baptisés ? L’Église catholique respecte votre mariage mais ne peut le recevoir dans L’Église car vous n’en faites pas partie. Il est possible de recevoir le baptême à tout âge. Renseignez-vous dans l’église la plus proche de votre domicile.

- Je suis en cours de préparation au baptême, mon futur conjoint est baptisé ? Si le mariage intervient avant le baptême, le conjoint baptisé devra demander une dispense pour disparité de culte.

- Je suis en cours de préparation au baptême, mon futur conjoint n’est pas baptisé ou d’une autre religion ? Le mariage dans l’Église catholique sera célébré après le baptême.

- Je suis divorcé(e), je m’étais marié(e) à l’église ? Le mariage étant indissoluble aux yeux de l’Église, un nouveau mariage ne sera pas possible. Dans certains cas, peu nombreux, (immaturité, vice de consentement…), le mariage religieux peut être déclaré nul.

- Je suis divorcé (e) mais je ne m’étais pas marié(e) à l’église ? Si vous êtes baptisé dans l’Église catholique, après une enquête de non-mariage religieux et l’assurance que le divorce s’est passé dans la justice (vous n’avez pas lésé votre conjoint, ni vos enfants…), le mariage à l’Église sera possible. En effet, l’Église considère que votre démarche de baptisé n’ayant pas abouti, ce mariage n’est pas valide. En, préparant votre mariage religieux, informez le prêtre de votre situation.

Si vous n’êtes pas baptisé et si votre premier conjoint ne l’était pas non plus, votre mariage civil est reconnu valide puisque conclu en toute connaissance de cause. L’Église ne peut intervenir pour quelque chose (mariage civil) qui n’est pas de sa compétence. Elle respecte les engagements humains pris par les personnes qui ne sont pas ses fidèles. Le mariage religieux ne sera pas possible.

- Je suis veuf (ve), marié(e) à l’église la première fois ? Vous êtes libre de contracter un nouveau mariage.

- Je suis veuf (ve), mais je ne m’étais pas marié(e) à l’église ? Vous êtes libre de contracter un nouveau mariage.

- Nous sommes mariés civilement depuis 10 ans ? Il n’est jamais trop tard pour se marier devant Dieu.

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse