L’Église
Catholique
À Paris

Table ronde sur « Clavel et mai 68 » à l’Ecole Cathédrale

L’Ecole Cathédrale organise le mardi 20 mai prochain, de 19h30 à 21h30, la première conférence du cycle « Homme, histoire et société », 8 rue Massillon, à Paris 4ème

Les événements de Mai 68 ont marqué un moment de rupture, brisant en même temps la transmission du savoir et tous les anciens moyens de comprendre et de vivre. Né en 1920, normalien, philosophe, journaliste, Maurice Clavel y voyait « l’exigence, la réalité fondamentale de l’homme tel que le Dieu du judéo-christianisme l’a révélé ». Lui qui venait d’être converti, de rencontrer la foi chrétienne, mettait en effet en parallèle son propre cheminement religieux avec la convulsion de la société française, prise sous l’impulsion d’une mise en cause totale et quasi-révolutionnaire de sa culture. Clavel espérait un retour de la transcendance, voire de la foi chrétienne dans cette prise de conscience collective, un peu comme Vatican II avait permis le renouvellement intérieur de l’Eglise catholique. Quarante ans après, la postérité de Mai 68 s’estompe dans nos mémoires : renaissance ou régression, s’est-elle disloquée et dispersée, à l’image de ceux que l’on avait appelés, peut-être un peu rapidement, les “nouveaux philosophes” ? Dans quel sens pourrait-on aujourd’hui réentendre “l’affirmation de Dieu” si chère à Clavel en ces années troublées ?

Conférence de Jean-Pierre Le Goff, philosophe, écrivain et sociologue, rattaché à l’université Paris I, et président de l’association Politique Autrement. Il est notamment l’auteur d’ouvrages célèbres sur la modernisation des organisations, le management, mais aussi sur les transformations culturelles qui traversent nos sociétés.

Il a écrit Mai 68, l’héritage impossible, complété d’une postface Mai 68 n’appartient à personne, Paris, éd. La Découverte, 2002.

La démocratie post-totalitaire, Paris, éd. La Découverte, 2002.

Répondants :
- Edouard Husson, historien, maître de conférences à l’Université Paris IV
- Monette Vacquin, psychanalyste, auteur notamment de Main basse sur les vivants, Fayard, 1998
- Débat animé par Gérard Leclerc, philosophe et journaliste.

Entrée libre - Renseignements et inscriptions à l’Ecole Cathédrale, 8 rue Massillon, Paris 4ème tel : 01 42 34 99 40.

Contact presse : Anne de Rambuteau/ 01 42 34 99 79/ 06 80 89 70 42

Communiqués

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse