Éclairage de l’église Saint-Jean-Bosco

L’église Saint-Jean-Bosco (79 rue Alexandre Dumas, 75020) construite dans les années 1930 est l’un des derniers exemples de décors figurés d’église avant leur disparition après la guerre.

L’ensemble de la décoration, mosaïques, fresques et une partie des vitraux, provient de l’entreprise Mauméjean Frères, ce qui lui donne une grande unité. L’éclairage n’était plus aux normes de sécurité, et ne fonctionnait pas bien. Il a été entièrement refait, pour mettre en valeur au maximum la richesse du décor. Il a été inauguré pour la Saint-Jean-Bosco, le 31 janvier 2006.

Le haut des voûtes représente la vie de Jésus dans les mystères du Rosaire, placé dans le plan du salut.

Le plafond depuis l’orgue jusqu’au chœur, évoque les litanies de la Vierge, puis l’agneau de l’Apocalypse sur le livre aux sept sceaux et s’achève sur une Trinité.

Les mystères glorieux du Rosaire, tout autour du chœur, entourent la Trinité qui domine l’autel principal. Le Père tient le Christ ressuscité, ils sont enveloppés par un immense oiseau Saint Esprit entouré des signes du Zodiaque, exprimant l’éternité de Dieu. 

Le chœur met en valeur à gauche sainte Anne instruisant la Vierge, puis la Cène et deux évangélistes, et à droite les deux autres évangélistes, Cana et la maman de saint Jean Bosco instruisant son fils.

Après la nef, l’éclairage met en valeur le transept et les mosaïques de C. Mauméjean en l’honneur de la Marie, secours des chrétiens. Sujet rare, les moments où elle a reçu le nom de Notre-Dame Auxiliatrice : la bataille de Lépante, le siège de Vienne défendue par Jean Sobieski, et le retour du pape à Rome en 1814. Don Bosco l’honorait sous ce vocable La congrégation féminine qu’il a créé e avec Marie Dominique Mazzarello, prit le nom de “Filles de Marie Auxiliatrice”. 

Saint Jean-Bosco est entouré d’une évocation des trois églises qu’il a construites : Marie-Auxiliatrice et Saint-Jean à Turin, le Sacré-Cœur à Rome. La scène est complétée par une évocation de son voyage à Paris en 1883, les lieux principaux où il a prêché : Saint-Augustin, La Madeleine, Sainte-Clotilde, Saint-Pierre du Gros-Caillou, et les personnes qu’il a rencontrées. Sans oublier le Cardinal Verdier, qui a consacré l’église Saint-Jean-Bosco.

La chaire en béton, onyx, mosaïque et vitraux de Mauméjean représente le sacrifice du Christ offert par son Père, entre la vigne et le blé, entre l’autel des parfums du temple de Jérusalem et l’hostie de la messe, en riche mosaïque et cabochons de verre moulé.

Le baptistère en fresque incrustée de mosaïque de Mauméjean, représente les 3 types de baptême reconnus : le baptême d’eau, le baptême de sang des martyrs et le baptême de désir. L’eau du Jourdain coule jusqu’au sol et entoure la cuve baptismale marquée de l’agneau de l’apocalypse.

Le baptistère est fermé par une grille en ferronnerie de Kiss ornée de 12 céramiques de Luc et Marjolaine Lanel évoquant la vie de Jean-Baptiste en clair d’un côté, et en symbole de l’autre.

Aménagements liturgiques

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse