Jean Baptiste Royer

(1798-1801)

Né le 18 octobre 1733, à Cuiseaux (Saône-et-Loire), mort le 11 avril 1807 à Besançon.

Député de l’Ain à la Constituante, il accepta la Constitution civile du clergé et fut élu évêque de ce département (6 février 1791).

À la Convention, il vota pour le bannissement de Louis XVI. Opposé aux Jacobins, arrêté, il reprit sa place de député après la chute de Robespierre et fut élu évêque de Paris par le clergé constitutionnel.

Il fut atteint par le discrédit qui frappait l’Église constitutionnelle, les défections de ses membres et une série de conflits avec les autres évêques et son propre clergé.

Démissionnaire après le Concordat, il ne se vit pas proposer de siège épiscopal et se retira à Cuiseaux puis à Besançon, s’occupant exclusivement des malades dans les hôpitaux.

Il mourut pieusement après avoir rétracté ses serments révolutionnaires.

Chronologie des archevêques

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse