Jean Siffrein Maury

(1810-1814)

Né le 26 juin 1746 à Valréas (Vaucluse), mort le 11 mai 1817 à Rome, inhumé à Santa Maria in Vallicella (Rome).

Il avait été vicaire général et official du diocèse de Lombez. Précepteur particulier à Paris, orateur et prédicateur du roi, membre de l’Académie française (1784), il fut député aux États Généraux (1789), défen­dit la monarchie et l’Église à l’Assemblée constituante puis quitta la France (1791) pour Coblence et Rome.

Après la proclamation de l’Empire, il fit allé­geance à Napoléon ler, se montrant un de ses plus plats courtisans et celui-ci lui donna l’archevêché de Paris, qu’il accepta et entreprit de diriger sans avoir reçu les bulles papales de nomination.

Pie VII lui ordonna de renoncer au siège parisien et déclara nuls ses actes. Maury refusa mais fut déposé par le chapitre de Paris après la chute de Napoléon.

Rome le convoqua pour s’ex­pliquer (1814) et le pape le fit emprisonner six mois au château Saint-Ange. Rentré en grâce, il mourut à Rome. Louis XVIII refusa qu’il fût inhumé à la Trinité-des-Monts (son titre cardinalice).

On a de lui ses œuvres oratoires, sa correspondance diplomatique et des mémoires.

Chronologie des archevêques

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse