Introduction de Mgr André Vingt-Trois à l’Exhortation Apostolique “Sacramentum Caritatis”

13 février 2007

L’Exhortation Apostolique post-synodale Sacramentum Caritatis a été publiée le 13 février 2007 par le Vatican. Vous trouverez ci-dessous une brève présentation proposée par Mgr André Vingt-Trois.

L’Eucharistie, cœur de l’Église

L’Exhortation Apostolique post-synodale Sacramentum Caritatis que vient de nous adresser le Pape Benoît XVI nous propose une relecture très argumentée du travail des évêques réunis pour la onzième session synodale à Rome en octobre 2005. Elle mérite une lecture attentive : ce texte nous conduit, en effet, à parcourir toutes les harmoniques du sacrement de l’Eucharistie dans la vie de l’Église et dans la vie de chaque chrétien. Les amateurs de nouveautés ou de scoop seront probablement déçus. Cette exhortation apostolique n’apporte aucune révélation ni aucune innovation quant à la discipline de l’Église ; elle replace l’ensemble de cette discipline dans une ample méditation de la réalité eucharistique dans toutes ses dimensions.

A ceux qui doutaient que le Pape fût vraiment dans le droit fil du Concile Vatican II et qui imaginaient qu’il pourrait en relativiser les orientations liturgiques, elle apporte toutes les précisions nécessaires dès son introduction (n°3). Le Pape y resitue ces décisions et ces orientations liturgiques dans une lecture historique des adaptations successives des rites. « Les Pères synodaux, écrit-il, ont en particulier constaté et rappelé l’influence bénéfique que la réforme liturgique réalisée à partir du Concile œcuménique Vatican II a eue pour la vie de l’Église.Concrètement, il s’agit de lire les changements voulus par le Concile à l’intérieur de l’unité qui caractérise le développement historique du rite lui-même, sans introduire de ruptures artificielles. »

A chaque instant la méditation théologique et spirituelle est appliquée à des situations pastorales pour lesquelles sont formulées des orientations pratiques. Ainsi celles-ci ne sont-elles pas coupées de leurs fondements ; elles apparaissent dans leur pleine vérité. L’exhortation apostolique ne veut pas être un catalogue de prescriptions rituelles. La méditation du Pape sur le sacrement de l’Eucharistie et sur la vie eucharistique de l’Église se développe en trois étapes :

  • L’Eucharistie, Mystère à croire.
  • L’Eucharistie, Mystère à célébrer.
  • L’Eucharistie, Mystère à vivre.

La première partie expose et commente la foi de l’Église dans l’Eucharistie. Elle est tout entière centrée sur l’amour trinitaire et l’amour de Dieu pour les hommes qui se manifeste dans le sacrifice du Christ rendu accessible par le sacrement eucharistique. L’Eucharistie est perçue dans son lien fondateur avec l’Église et dans sa relation avec les autres sacrements, notamment les sacrements de l’initiation chrétienne.

La deuxième partie concerne plus directement la célébration de l’Eucharistie en insistant sur le lien entre la célébration et la beauté. Il n’est pas question seulement de la beauté des bâtiments et de l’espace liturgique mais avant tout de la beauté de l’action liturgique elle-même : la manière de célébrer, la place de la musique et des chants, l’intériorisation par chacun du mystère célébré. La structure de la célébration est elle-même brièvement rappelée, notamment pour souligner l’unité de l’action liturgique du commencement à la fin de la célébration. Selon l’intention pastorale du Concile, cet ensemble de réflexions veut servir la participation active des chrétiens à la liturgie.

Enfin, la troisième partie explore les modalités de la mise en œuvre d’une forme eucharistique de la vie chrétienne. Elle rappelle le sens et l’obligation de la sanctification du Jour du Seigneur. Mais, plus largement, elle envisage comment l’Eucharistie transforme nos manières de vivre en nous associant pleinement au don d’amour que nous y recevons : laissons à nouveau nos mœurs être modelés par l’amour auquel nous sommes appelés.

Quelques jours avant les fêtes de Pâques, alors que nous nous préparons à célébrer la dernière Cène, cette exhortation nous invite tous à renouveler notre compréhension de l’Eucharistie et à améliorer notre manière de la célébrer et d’y participer. Dans les semaines qui viennent, sans doute sera-t-il nécessaire d’organiser dans les paroisses des temps de rencontre pour aider chacun à assimiler l’enseignement très riche de cette exhortation sans se contenter de quelques titres de journaux.

Plus largement, le Pape nous invite à nous joindre à l’action de grâce des Pères du synode pour les fruits produits par la mise en œuvre de la réforme liturgique du Concile, rappelée sans ambiguïtés. Nous sommes confortés dans notre désir d’améliorer sans cesse nos manières de célébrer dignement la liturgie, dans notre résolution de corriger ce qui doit l’être dans nos pratiques pour que progresse encore la beauté de notre vie ecclésiale.

+ André Vingt-Trois
Archevêque de Paris

Interventions

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse