L’Église
Catholique
À Paris

7 février - Bienheureuse Marie de la Providence

Née à Lille le 25 mars 1825 et morte à Paris en 1871, elle est la fondatrice de la congrégation des auxiliatrices.

Eugénie Smet, la fondatrice de la Congrégation des sœurs auxiliatrices du Purgatoire, est d’origine flamande. Elle est née à Lille le 25 mars 1825 puis a vécu à Loos-lez-Lille, petit village du nord de la France. Très jeune, elle découvre la charité envers les âmes souffrantes du Purgatoire et le service des pauvres. Malgré des signes clairs et les encouragements du curé d’Ars pour fonder sa congrégation, elle se heurte à Paris à de grosses difficultés.

C’est en 1856 que prend corps la communauté rue de la Barouillère (actuelle rue Saint-Jean-Baptiste-de-La-Salle) grâce à l’appui de Mgr Sibour, archevêque de Paris. Les soins gratuits des pauvres à domicile constituent l’activité principale de l’institut naissant, auquel les laïcs sont, dès le départ, associés. La direction des Pères jésuites confirme la spiritualité ignacienne du projet : faire connaître et aimer Jésus-Christ, lui « donner des âmes », en travaillant à construire le Royaume « des profondeurs du purgatoire aux dernières limites de la terre ».

Elle meurt le 7 février 1871, emportée par un cancer, à l’âge de 45 ans. Elle expire en murmurant : « Charité, charité, charité... ».

Pie XII l’a béatifiée en 1957.

Maison mère des sœurs auxiliatrices des âmes du Purgatoire
16, rue Saint-Jean-Baptiste-de-La-Salle, 6e - M° Vaneau

C’est là que s’installent les sœurs six mois après la fondation en 1856. Dès les premiers jours, les pauvres du quartier font appel à elles et elles répondent à cette attente. Le corps de Marie de la Providence repose dans la crypte.

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse