L’Église
Catholique
À Paris

Inauguration de la restauration de l’église Sainte-Odile

Le samedi 29 novembre 2008 aura lieu, sous la présidence du Cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, l’inauguration de la restauration de l’église Sainte Odile située dans le 17eme arrondissement, sur un territoire regroupant 19 000 habitants.

« UN ÉCLAT RETROUVÉ À SAINTE-ODILE »

Edifiée à partir de 1935, à la demande de Monseigneur Verdier, archevêque de Paris et sous l’impulsion de Monseigneur Loutil, curé de St François de Sales et écrivain journaliste de La Croix connu sous le pseudonyme de Pierre l’Ermite. Elle fut entièrement financée par la générosité de très nombreux donateurs de Paris, d’Alsace, de France et même d’Europe. Dédiée à Sainte Odile, elle devint l’église des Alsaciens à Paris en « reconnaissance française à la fidélité de l’Alsace en exil de 1871 à 1918 ».

Construite par l’architecte Jacques Barge avec la collaboration de nombreux artistes, elle est l’un des témoins majeurs de l’architecture sacrée des années 30 et, à ce titre, inscrite depuis 2001 à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques.

Une première phase de la restauration a été effectuée en 1998 par les Chantiers du Cardinal, pour la restauration de la couverture en cuivre des coupoles de l’église et la verrière de la sacristie.

Une deuxième phase en 2005, a vu se réaliser la rénovation intérieure de l’église avec un nettoyage complet du chœur et un éclairage reprenant les dispositifs originels.
Le coût de cette phase de 200.000€ a été financé par le Diocèse et la générosité des paroissiens.

La troisième phase, qui vient de s’achever, a mis en œuvre le ravalement des murs extérieurs et des coupoles de l’édifice, y compris la reprise intégrale sur toute la hauteur du clocher et à l’intérieur la rénovation de la nef, des trois chapelles absidiales et d’une mise en lumière adaptée. Les vitraux ont été également nettoyés.

Le coût global de cette dernière phase de 1.132.000€ a été financé à 20% par l’État - Direction régionale des Affaires Culturelles d’Ile de France, à 40% par la Ville de Paris, à 31% par le Diocèse de Paris et à 9% par les paroissiens.

Ces deux dernières phases ont été conduites par Monsieur Montauffier Hervé, Architecte, sous le contrôle de Madame Caroline Piel, (Conservateur en Chef des Monuments Historiques.) et de Madame Dominique Herla-Douçot, ABF (Architecte des Bâtiments de France) et avec le soutien technique du LRMH (Laboratoire de Recherche des Monuments Historiques), de la Commission d’Art Sacré du Diocèse de Paris et du service Travaux de l’ADP (M. P. Lafontaine).

Ainsi, la paroisse sera encore de façon plus visible au service des personnes qui vivent à l’ombre de son clocher, le plus haut de Paris, et doté d’un carillon manuel de 23 cloches qui se font entendre lors des concerts donnés par le carillonneur titulaire.

Une antenne d’ART, CULTURE et FOI, animée par des paroissiens, propose très régulièrement des visites guidées de l’édifice.

A noter que la Sainte Odile sera fêtée cette année le dimanche 14 Décembre prochain.

Cliquez ici pour consulter l’intégralité du dossier de presse

Communiqués

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse