L’Église
Catholique
À Paris

Compte-rendu des rencontres des Assises pour la mission du 6 décembre 2008

Samedi 6 décembre 2008, se sont déroulées les 2e rencontres diocésaines des Assises pour la mission. Les trois thèmes de ce samedi étaient : « Les familles et parents » à St-Pierre du Gros Caillou (7e), « Les étudiants et les jeunes professionnels » à Ste-Anne de la Butte aux Cailles (13e), et « La culture » au Collège des Bernardins (5e). Sur quels points ont-elles permis d’avancer ?

L’évangélisation par la culture

C’est dans un lieu emblématique de la culture, le Collège des Bernardins, que se sont retrouvés, ce samedi 6 décembre, environ 180 paroissiens pour les Assises sur la culture. Une équipe l’avait longuement préparée. Le P. Pa­trick Sempère, vicaire à St-Christophe de Javel, M. Patrice Cavelier, diacre et secrétaire général de Radio France, le P. Thierry de l’Epine au service de la chaire de recherche du Collège des Bernardins, le P. Philippe Desgens, curé de St-Roch, et Mme Alice Herbet, paroissienne de St-Christophe de Javel, sous la responsabilité de Mgr Jérôme Beau, ont été conduits par cette question : comment la culture peut-elle être missionnaire dans nos paroisses ?

La culture avait été définie par l’équipe dans le sens de sa manifestation artistique (peinture, sculpture, architecture, littérature, théâ­tre, etc.). Pour préparer cette après-midi, chacun avait rencontré des personnes travaillant dans le secteur artistique afin, comme l’explique le P. Sempère, « de partir de la réalité du terrain et non d’idées toutes faites ».

Depuis septembre, ils se sont retrouvés pour réfléchir sur les constatations faites. Première difficulté : une œuvre artistique suscite une réaction émotionnelle qui n’est souvent pas dépassée. Or si on veut aider les paroisses, il faut aller plus loin. Deuxième difficulté : il existe beaucoup de frilosité dans nos paroisses pour accueillir l’art contemporain, mal connu et mal compris. L’équipe avait donc le souci d’aider les prêtres et les laïcs en charge de ces manifestations à acquérir des clés de lecture pour accueillir ces nouvelles expressions artistiques qui portent aussi une dimension missionnaire. Samedi après-midi, les exposés du P. Sempère sur le contexte culturel actuel, de Patrick Pépin sur la diversité culturelle, et d’Isabelle Renaud Chamska – présidente d’Art, Culture et Foi – sur le conflit entre la valorisation et la création, ont précédé un travail de groupe.

A partir de ce qu’ils venaient d’entendre, les pa­rois­siens avaient une heure pour donner 1. une conviction forte ; 2. un critère qui permette de dire si une activité culturelle est au service de la mission ; 3. une question en sus­pens. Après une petite collation et la visite de l’exposition de Parmiggiani, le P. Michel Brière, aumônier des Beaux-Arts, donnait un très bel exposé sur les critères permettant à l’Eglise de vivre, grâce à l’art, l’évangélisation des cultures et l’inculturation de l’évangile. Pour conclure, Mgr Jérôme Beau, en reprenant le travail des groupes, montrait comment l’art pouvait être vu comme une critique et un ap­pel à notre culture pour l’aider à mieux percevoir ce que veut dire « être homme ».

Soutenir la famille et la parentalité

Sept personnes ont pris part au travail de la cellule « famille-parents » : trois couples et une femme mariée. Après avoir réper­torié ce qui se fait au­tour de la famille dans le diocèse, la cellule a sélectionné cinq initiatives qui permettent aux paroisses de réfléchir, de relire ce qu’elles font ou de passer à l’action.

L’après-midi a débuté par une in­troduction de Mgr Eric de Moulins-Beaufort. Puis, le P. Philippe Bordeyne, théologien, a défini la réalité de la famille et du couple au XXIe siècle, et évoqué les enjeux pour les communautés chrétiennes. Ensuite, cinq initiatives ont été présentées :

- « Carrefour de Grenelle Maison de la Famille » (St-Jean-Baptiste de Grenelle, 15e), lieu de rencontre et d’écoute ouvert à tous, pour accompagner les parents dans leur rôle d’éducateurs.

- « Famille Notre-Dame », (N.-D. du Bon Conseil, 18e, un exemple d’adaptation de Foyer Notre-Dame en fonction du lieu et de l’environnement.

- « Parents seuls », (St-François de Sales, 17e), un lieu de soutien plus spécifique pour tous les parents seuls.

- « Journée famille », (St-Nicolas des Champs, 3e), pour mieux connaître les familles de la paroisse.

- Les parcours « Elle et Lui ».

Puis une présentation des besoins du couple en fonction du nombre d’années de vie ensemble a été faite. Enfin, les participants ont pris part à un travail personnel, puis en petits groupes ont réfléchi sur leurs attentes de la paroisse, des autres familles, et d’ailleurs. La conclusion de Mgr Eric de Moulins-Beaufort.

Les étudiants et les jeunes professionnels

Les jeunes se trouvent souvent là où on ne les at­tend pas, tel est le constat de l’équipe qui a préparé la rencontre des Assi­ses « Étudiants et jeunes profession­nels ». « Nous voyons des grou­pes qui ont dé­marré avec une poignée de jeu­nes et qui en rassemblent au­jourd’hui plus d’une centaine, constate Martin Guespereau, l’un des organisa­teurs. »

Le but des organisateurs : s’interroger, avec les participants, sur l’élan missionnaire des activités : trop de jeunes parisiens n’ont pas l’occasion de rencontrer le Christ et son Église. Pour les éclairer, le P. Paul Dollié, vicaire à St-Nicolas des Champs (3e) a énoncé ce qu’il a appelé « les Béatitudes de la mission » : Ces béatitudes énoncent des points de vigilance pour que les jeunes puissent se construire en vue de la mission. « Heureux celui qui pour­ra rencontrer le Christ dans l’activité paroissiale ; heureux celui qui fera de la rencontre du Christ un rendez-vous régulier ; heureux celui à qui l’on donnera les moyens de vivre une conversion personnelle ; heureux celui qui deviendra adulte ; heureux celui qui comprendra que le bonheur passe par l’engagement ;… ».

Cet exposé a été appuyé par des témoignages de jeunes, engagés dans la prière et au service de l’autre. « L’idée n’est pas de “faire quelque chose”, précise Martin Guespereau, mais de créer un terreau favorable à la rencontre du Christ. »

Compte-rendu réalisé par la rédaction du journal Paris Notre-Dame.

Comptes-rendus

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse