L’Église
Catholique
À Paris

Comment se ressourcent-ils ?

Le lundi souvent pris par les prêtres comme jour « off » est ainsi absolument nécessaire, comme les vacances régulières. Mais il est aussi un moyen cité par tous : la prière.


Un temps d’oraison quotidien fait seul ou en équipe quand ils sont membres de la Fraternité missionnaire des prêtres pour la ville, ce qui est le cas à St-Ambroise et à St-Joseph des Nations. Pour le P. Chatillon, l’oraison est devenue « une nécessité impérieuse. Cela ne l’a pas toujours été, mais comment vivre ma foi si je ne suis pas enraciné dans la parole de Dieu et le coeur à coeur auquel elle me convie ? »

Le P. Gambart témoigne aussi que la parole de Dieu est au coeur de sa vie. Le jeudi, lors du conseil traditionnel des prêtres en paroisse, les réunions débutent souvent par un échange sur les textes du dimanche suivant. Le partage en équipe est aussi important pour eux que la méditation personnelle. Pour les prêtres comme pour les laïcs, la Parole se lit en Eglise.

Ils expérimentent ainsi, comme en témoigne le P. Gambart, « qu’on ne se lasse jamais de la Parole. Elle se renouvelle toujours et nous demande un travail ermanent car comme nous nous adressons à des personnes différentes au fil des années, il y a toujours une manière nouvelle de la transmettre ».

L’eucharistie célébrée chaque jour est aussi une de leurs principales
ressources et leur grande joie. Elle tient une place centrale dans la vie de tout prêtre. « C’est un appel quotidien à la conversion », explique
le P. Chatillon. Enfin, comme le rappelle le P. Gollnisch : « Le ministère nourrit le ministère ; lorsque nous faisons du catéchisme ou de l’évangélisation de rue, cela nous renforce. » Frédérique de Watrigant

Paru dans Paris Notre-Dame N°1268 le 15/01/09

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse