L’Église
Catholique
À Paris

Compte-rendu des rencontres des Assises pour la mission du 17 janvier 2009

Les Assises pour la mission se poursuivent. Samedi 17 janvier 2009, trois nouvelles rencontres ont eu lieu. Au total, plus de 500 paroissiens parisiens y ont pris part. Comptes-rendus.

Rencontre sur les missions

Samedi, plus de 140 personnes ont participé à la rencontre des Assises qui portait sur les missions au Collège des Bernardins. L’équipe qui avait préparé la rencontre, sous la responsabilité de Mgr Jean-Yves Nahmias, était composée d’un prêtre référent, le P. Stéphane Esclef, curé de N.-D. de Lourdes (20e), du P. Henri de l’Éprevier, curé de N.-D. de l’Assomption des Buttes-Chaumont (19e), de Laurent et d’Axelle Faussadier, paroissiens des Buttes-Chaumont, de Jean-Guy et Marie-Laure d’Ussel de St-Ferdinand des Ternes (17e), et de Danielle Allaire, de N-D de Lourdes.

Tous avaient déjà une expérience de mission dans leurs paroisses, la mission étant définie comme ce qui touche l’annonce explicite de la foi. Par exemple, les d’Ussel ont fait du porte à porte et le P. de l’Éprevier de l’évangélisation de rue, Danielle Allaire et le P. Esclef des missions paroissiales. Au début de leurs rencontres, ils ont remarqué que de puis Toussaint 2004, la mission, comme ils l’entendaient, n’était plus un sujet tabou. Cette expérience avait permis d’apaiser les clivages, ce qui permettait d’aller plus loin dans la réflexion. Pour cela, ils se sont appuyés sur des documents essentiels du magistère, comme les encycliques Evangelii nutiandi de Paul VI et Redemptoris missio de Jean-Paul II ou l’homélie de la messe de clôture du Cardinal Vingt-Trois lors de l’Assemblée plénière des évêques à Lourdes.

Après avoir mis en commun leurs expériences, ils ont cherché à établir des critères de discernement qui permettent de dire si telle ou telle expérience était vraiment missionnaire. Ils en ont trouvé dix qui sont pour n’en citer que certains : vouloir éveiller le désir de Dieu avec respect, sortir à l’extérieur de l’église, toucher ceux qui ne fréquentent pas l’Église, accepter la gratuité de la démarche… Ces critères ont été donnés samedi aux participants afin qu’ils puissent repartir avec des éléments qui leur permettent d’évaluer ce qu’ils vivent dans leur communauté.

Après un temps d’accueil, Mgr Nahmias a exposé les objectifs de la rencontre et rappelé ce qu’on entendait par mission. Après la projection d’un document qui évoque les initiatives depuis la Toussaint 2004, Paul Airiau, jeune historien est intervenu pour expliquer que la mission est une proposition qui vient susciter la liberté de celui à qui elle s’adresse. Il a aussi très bien expliqué le concept de laïcité. Ensuite les dix critères ont été présentés puis trois laïcs ont témoigné de différentes expériences de mission menées dans des quartiers de Paris. Après, les participants se sont répartis en 10 groupes de travail. Là ils ont été invités pendant 45 min à s’exprimer sur leurs expériences de mission, s’ils en avaient, et sur les critères présentés précédemment, et à en donner éventuellement d’autres. Durant la pause, une synthèse du travail de chaque équipe a été remise aux responsables de la cellule, et les participants ont été invités à rencontrer les trois témoins. Pour conclure, la cellule a présenté les synthèses des groupes de partages, puis un débat fort intéressant s’est instauré entre les personnes présentes et les organisateurs. La rencontre s’est conclue par la messe célébrée en l’église de St-Louis en l’Ile. Chacun est reparti enrichi de l’expérience spirituelle qu’il venait de faire. « La mission c’est l’affaire de tous. » • F. de Watrigant

La solidarité - la charité : Tout est dans la manière de faire

Les actions caritatives menées dans les paroisses sont-elles toutes missionnaires ? La question peut paraître étrange. Une action caritative n’est-elle pas toujours missionnaire ? « Ce n’est pas la nature de l’action qui est ou non missionnaire, mais la manière de la faire », répond Laurent Ruyssen, diacre à N.-D. de la Croix (20e), l’un des animateurs de la rencontre « Solidarité – charité », le 17 janvier à St-Jean-Baptiste de Grenelle (15e). Comment se positionne-t-on par rapport à la personne accueillie ? Lui donne-t-on de la place ? A-t-elle l’opportunité de découvrir le message du Christ ? L’initiative est-elle missionnaire également pour les personnes qui la mettent en œuvre ? Pour l’Église ?

Ces questions ont été posées par le groupe de préparation de la rencontre « Solidarité-charité » à des paroisses, à la suite des visites pastorales. A partir des réponses données, le groupe a dégagé sept caractéristiques missionnaires : l’implication de la paroisse autour de l’initiative, la prière, la confiance en Dieu, l’implication du quartier, le regard d’amour des accueillants vis-à-vis des accueillis, le déplacement vers les personnes physiquement éloignées de la paroisse, le souci de la « libération spirituelle »de la personne. Le 17 janvier, ces caractéristiques ont été présentées à quelque 260 personnes, qui ont été invitées à réagir, à partir d’un questionnaire : « Parmi les sept caractéristiques missionnaires présentées, laquelle manque le plus à votre activité ? Quelle est celle qui répond le mieux à un appel de l’Évangile ?Quelle est celle qui est la plus missionnaire ? »

Il était ensuite demandé aux participants, très attentifs, de proposer une idée d’initiative et de dire quelle caractéristique pourrait manquer parmi celles déjà mises en lumière. « Bien sûr, il n’est pas question d’être catégorique sur ce qu’il faut faire ou ne pas faire, précise Laurent Ruyssen. Mais certaines initiatives mises en œuvre dans les paroisses nous ont semblé intéressantes. » Dans une paroisse de Paris, par exemple, des personnes vont visiter des prisonniers. Ce geste n’est pas la propriété d’un petit nombre, il est porté par toute la communauté, notamment dans la prière. • B. Hériard

Le catéchuménat, des critères pour agir et relire

Neuf personnes de paroisses aux sensibilités très différentes ont participé à la cellule de préparation de la rencontre sur le catéchuménat. Menée par Henry Mellottée, diacre à St-Gabriel, et Mgr Jérôme Beau, évêque auxiliaire, l’équipe s’est retrouvée une dizaine de fois. Pour préparer la rencontre des Assises, la « cellule » a mené une enquête auprès de 23 responsables du catéchuménat en paroisse. Elle a aussi rencontré plusieurs néophytes qui ont témoigné de ce qu’ils ont vécu pendant leur cheminement catéchuménal.

Objectif : faire le point sur le fonctionnement des parcours en paroisse, répertorier les difficultés et les bonnes idées. Cette enquête a fait ressortir quatre points d’attention, qui ont été au centre de la rencontre des Assises :

1. Comment susciter plus largement des demandes de baptême ?
2. Comment améliorer l’accueil des personnes qui demandent le baptême ? Et notamment l’accueil de ceux qui ont des situations conjugales compliquées.
3. Quels sont les parcours utilisés ? Quelles en sont les étapes ? Combien fait-on de scrutins ? Quelle articulation existe-t-il entre l’accompagnement personnel et les réunions de groupe ? Comment les décisions sont-elles prises ?...
4. Comment mieux intégrer les néophytes dans la communauté paroissiale ?

Pour chaque thème, la cellule de préparation amis en lumière des critères de discernement de deux sortes : ceux qui permettent de lancer de nouvelles actions, et ceux qui peuvent aider à évaluer les actions réalisées. Sur le premier thème par exemple, un premier critère consiste à se demander si la paroisse a suscité des actions pour augmenter les demandes de baptême. Pour quels motifs ces actions ont-elles été entreprises, ou non entreprises, renouvelées ou non renouvelées ? Si oui, quelles évaluations en ont été faites ?… Durant la rencontre des Assises à St-Augustin, après une présentation du travail fait par l’équipe, les 160 participants se sont divisés en huit groupes (2 par thème) afin d’échanger sur les critères, de les critiquer, les enrichir ou les compléter.

La rencontre s’est poursuivie par les conclusions de Mgr Jérôme Beau tirées des différents carrefours. Puis, à 18h30, la messe a été célébrée. • S. Sismondi

Paru dans Paris Notre-Dame

Comptes-rendus

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse