L’Église
Catholique
À Paris

À la rencontre du pape Benoît XVI

« Comment rendrai-je au Seigneur tout le bien qu’il m’a fait ? » (Psaume 115,12)

« Benoît XVI » est né Joseph Ratzinger en Allemagne (Bavière), le 16 avril 1927. C’est par sa famille qu’il a pu découvrir dès sa jeunesse la beauté et la vérité de la foi au Christ, dans une période difficile où le régime nazi entretenait un climat de forte hostilité contre l’Église catholique. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a été enrôlé contre sa volonté dans les jeunesses hitlériennes, dès son quatorzième anniversaire ; à l’âge de 16 ans, il fut incorporé dans les services auxiliaires de la défense antiaérienne allemande.

Ordonné prêtre en juin 1951, il n’a pas cessé, dans ses études et son enseignement, de rechercher la vérité et de la servir, comme le souligne sa devise épiscopale, choisie lors de son ordination comme archevêque de Munich et Freising en mars 1977 : « Collaborateur de la Vérité ».

Tout au long de sa vie, le cardinal Joseph Ratzinger a été en charge d’enseignements philosophiques et théologiques dans divers instituts. Il est aussi intervenu comme expert au Concile Vatican II, puis il a présidé la Commission théologique internationale avant d’exercer la charge de Préfet de la Congrégation de la doctrine de la foi, pendant 23 ans.

La veille de son élection comme 265ème successeur de saint Pierre, il disait à ses frères cardinaux : « Notre ministère est un don du Christ aux hommes, pour construire son corps − le monde nouveau. Vivons notre ministère comme cela, comme don du Christ aux hommes ! Mais, en cette heure, prions surtout avec insistance le Seigneur, pour qu’après le grand don du pape Jean Paul II, il nous donne à nouveau un pasteur selon son cœur, un pasteur qui nous guide à la connaissance du Christ, à son amour, à la vraie joie. »

Depuis son élection, le 19 avril 2005 sur le siège de saint Pierre, Benoît XVI a œuvré à l’unité de l’Église − une Église engagée auprès des pauvres et délaissés de la vie, dans un monde en crise (Cf. Encyclique Caritas in Veritate) − et à la poursuite de la mise en œuvre du Concile Vatican II. Dénonçant sans cesse le relativisme qui gagne les sociétés modernes, il souhaite que chacun puisse vivre un « réveil spirituel » et accéder à la splendeur de la Vérité, dans la lumière de Dieu.

Pour notre pape, les Journées Mondiales de la Jeunesse sont un lieu privilégié de contact entre les jeunes − qui veulent « trouver la vie elle-même dans sa grandeur et sa beauté » − et l’Église − qui propose dans le Christ le chemin de Vie. Sensible à ce que vivent les jeunes, à leurs aspirations et à leurs problèmes, Benoît XVI les invite à garder ferme leur lien au Christ et à enraciner en Lui seul leurs désirs, leur foi, leurs choix, leur existence.

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse