Assemblée plénière : les évêques en communion

PN.-D. - Quel est l’objectif des assemblées plénières de la Conférence des évêques à Lourdes ?

JPEG - 8.8 ko
Mgr Éric de Moulins-Beaufort, évêque auxiliaire.
© Laetitia du Chayla

Mgr Eric de Moulins-Beaufort - Les assemblées plénières réunissent l’ensemble des évêques de France, deux fois par an. A celle de novembre prennent part les évêques des départements et des collectivités d’outre-mer, ainsi que des représentants des autres Conférences épiscopales d’Europe. Ces assemblées donnent aux évêques la possibilité de traiter, ensemble, les sujets qui les concernent tous. Sur certains points prévus par le droit canonique, elles amènent une prise de décision : par exemple, pour les traductions liturgiques, ou pour l’application de certaines règles canoniques comme le montant à partir duquel la vente d’un bien par une congrégation religieuse requiert l’autorisation de l’évêque. Sur beaucoup d’autres points, elles permettent surtout d’enrichir la réflexion de chacun. Les frontières des diocèses n’empêchent pas les fidèles d’aller de l’un à l’autre : de même, les questions qui se posent dans un diocèse ne concernent pas que ce dernier. Les assemblées sont donc un temps fraternel de prière commune, de réflexion pastorale, et de prise en charge des grandes questions que les chrétiens ont à affronter. Ce que les assemblées décident est important bien sûr, mais plus encore est important le fait de nous confier ensemble au Seigneur pour ajuster notre mission et conduire l’Église sur les chemins que Dieu nous ouvre.

P.N.-D. –Pourquoi est-il important que les évêques se retrouvent ?

Mgr Eric de Moulins- Beaufort - Dans un diocèse, l’évêque est seul, quels que soient ses conseillers. Il exerce en personne la mission du Christ. Il est bon pour lui, humainement mais plus encore théologalement, de sentir concrètement que des frères portent son fardeau avec lui, et qu’il en soutient d’autres. En tant qu’évêque auxiliaire à Paris, je ne connais pas cette situation car notre archevêque dispose de cinq évêques auxiliaires. Nous profitons de son expérience et de sa sagesse, et lui même peut s’appuyer sur nous pour la conduite du diocèse, ainsi que pour réfléchir à la vie et à la mission de l’Église. A Lourdes, nous apprenons à ouvrir notre cœur, notre esprit et notre prière à ce que vivent tous les diocèses de France. La présence des invités étrangers assure aussi que notre assemblée participe à la vie de l’Église entière.

P.N.-D. - Mgr Vingt-Trois a été réélu président de la Conférence des évêques. Quel est son rôle ?

Mgr Eric de Moulins-Beaufort - Avec le conseil permanent, le président prépare l’ordre du jour et avec les vice-présidents, il veille à son bon déroulement. Il conduit les débats, distribue la parole, propose les décisions à prendre, formule les questions à trancher. Par le discours d’ouverture et celui de clôture, il assure la continuité des travaux. Il aide ainsi les autres évêques à situer leur réflexion dans la vie de l’Église, dans notre pays et dans le monde. • Propos recueillis par Sophie Lebrun

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse