L’Église
Catholique
À Paris

Carême 2012 « Hosanna dans la ville ! » : tous en mission

Point d’orgue du projet « Mission métropoles », l’événement missionnaire « Hosanna dans la ville ! » aura lieu pendant le week-end des Rameaux, autour de N.-D. de Paris. Une manifestation conviviale et spirituelle à
laquelle chaque baptisé est invité à s’associer.

JPEG - 95.2 ko
Convivialité et prière sont au programme de l’événement missionnaire « Hosanna dans la ville ! » qui se déroulera autour de Notre-Dame de Paris pendant le week-end des Rameaux, du 30 mars au 1er avril.
Photo : Renaud Julian

Le carême arrive et, avec lui, la mise en place des traditionnelles initiatives missionnaires et paroissiales comme l’accompagnement des catéchumènes vers Pâques, la distribution de buis et l’invitation aux offices de la semaine sainte… Cette année, en plus de ces démarches, le diocèse de Paris, qui participe au projet « Mission métropoles » [1], organise « Hosanna dans la ville ! », un événement missionnaire de grande envergure qui se déroulera pendant le week-end des Rameaux, du 30 mars au 1er avril, autour de Notre-Dame, lieu de rencontre entre l’Église et le monde. « Cet événement est un signal fort, envoyé à tous les baptisés, afin de les encourager à annoncer l’Évangile autour d’eux, souligne Mgr Jean-Yves Nahmias, évêque auxiliaire, chargé du projet à Paris. Pour les Parisiens, c’est aussi une invitation à participer à l’effort du diocèse pour redonner sens aux fêtes liturgiques, en particulier celles de la semaine sainte. »

Tous appelés à œuvrer

De la cathèdre de Notre-Dame jusqu’aux paroisses alentour, l’événement s’organise et les Parisiens se mobilisent sur les 144 animations proposées ce week-end-là. Parmi les tentes qui seront disposées sur le parvis, celle du Service de la catéchèse proposera des ateliers pour les enfants. Le baptême, la solidarité internationale ou encore la famille seront autant de thèmes représentés dans les stands. Pour animer le parvis, un podium permettra aux groupes de jeunes musiciens – qui se seront inscrits au préalable – de se produire. Tandis que des lycéens feront visiter la cathédrale aux personnes de passage, les néophytes et adultes récemment confirmés seront invités à se joindre aux 300 témoins qui se tiendront à la disposition des visiteurs, autour de la cathédrale, pour leur proposer de plonger dans la joie de Pâques.

Témoins de la vie chrétienne

La vie sacramentelle comme la charité : toutes les dimensions de la foi chrétienne seront présentes. Outre « le bol de riz géant » ouvert à tous le vendredi 30 mars sur le parvis, des confessions seront proposées durant tout le weekend dans Notre-Dame, où auront également lieu différentes manifestations et célébrations. Le dimanche matin, un petit-déjeuner sera servi aux sans-abri au chevet de la cathédrale. En outre, animée par les communautés de l’Emmanuel, d’Aïn Karem ainsi que par le mouvement Anuncio, l’évangélisation qui aura lieu tout autour de la cathédrale, sera ouverte aux paroissiens souhaitant en faire l’expérience. Toutes les personnes voulant s’associer à l’événement pourront le faire par leur prière et leur présence. À noter, l’animation spirituelle proposée à St-Louis-en-l’Ile (4e), où les visiteurs seront invités à plonger dans l’oraison grâce à l’animation de différents groupes de prière parisiens. Chacun pourra y déposer ses intentions de prière. • Laurence Faure

Ils partagent leur foi, ils témoignent

- Laure, St-Louis-en-l’Île (4e)

« Je me prépare à accueillir les visiteurs de St-Louis en- l’Île (4e), pour la durée de la manifestation “Hosanna dans la ville !” L’objectif de la paroisse est de leur proposer de rentrer dans la prière par la beauté de la liturgie. Conçus sur la base d’offices monastiques, ces moments de prière seront animés “non-stop” durant tout le week-end par des groupes de prière et chorales parisiennes de “styles” divers : Abba, le Jeune chœur liturgique de Paris ou encore celui des Apprentis d’Auteuil. Chacun, selon sa sensibilité, rendra la liturgie accessible au visiteur. C’est cela qui me touche dans ce projet : la diversité dans l’unité est très évangélisatrice et signe d’une belle complémentarité au sein même de l’Église. C’est une joie d’en être témoin. »

- Philippe, N.-D. du Bon Conseil (18e)

« Je participe aux missions d’évangélisation de carême de ma paroisse depuis sept ans, durant lesquelles nous effectuons, par binômes, un porte-à porte chez les gens du quartier. Ma motivation est d’abord née d’un constat : j’ai grandi à une époque où les gens avaient une véritable connaissance du christianisme, qu’ils soient pratiquants ou non. Aujourd’hui, force est de constater que les personnes sont souvent athées par méconnaissance totale de la foi chrétienne. Ce sont des gens que l’Église ne peut plus toucher, car l’indifférence ambiante sur le fait religieux et la “déchristianisation” ont cassé le lien entre elle et ces hommes. J’ai ainsi pris conscience que c’était aussi à nous, baptisés, d’aider l’Église à rétablir ce lien et de transmettre notre joie de connaître Jésus Christ, vainqueur du péché. Lors de nos missions, nous réveillons plutôt une curiosité enfouie que l’hostilité, et constatons qu’un certain nombre de personnes sont en attente de pouvoir dialoguer avec l’Église. À nous de permettre au Christ de parler à travers nous afin que les hommes croient ! »

- Christophe, St-Pierre-de-Montrouge (14e)

« Baptisé à Pâques l’année dernière, je ressens depuis le besoin de parler de ma foi autour de moi afin que les gens sachent pourquoi je suis devenu “autre” par le baptême et que je vis, désormais, porté par le Christ. Je souhaite que mes paroles et ma prière puissent ricocher sur ceux qui ne croient pas. Je pense que l’évangélisation est constitutive de l’Église et que nous sommes appelés, sur les pas de saint Paul, à espérer et à prier pour ce qui est entrepris par Elle. “En marche” depuis mon entrée en catéchuménat, je suis prêt à participer à cette mission avec l’Église. »

Propos recueillis par L. F.

Des pistes pour agir

  1. J’en parle à mon curé pour constituer un petit groupe paroissial.
  2. Pour me préparer à l’évangélisation de rue, je m’engage à participer à une soirée de formation animée par le mouvement Anuncio, le jeudi 15 mars à 20h, à St-Louis d’Antin (9e). Inscriptions avant le 10 mars.
  3. Je souhaite participer à la logistique : repas, mise en place, rangement. Je m’inscris avant le 20 mars.
  4. Je souhaite inviter des amis. Je leur propose de participer à un concert, une rencontre, une veillée, une lecture des Confessions de saint Augustin… Je transmets l’invitation (des dépliants sont disponibles dans vos paroisses).
  5. Je m’associe en faisant un don - Chèque à l’ordre de « ACEA Ste-Clotilde – Mission métropoles », à envoyer au 8 rue Gît-le-Coeur, 75006 Paris.

À noter : à Notre-Dame, une veillée de prière, présidée par Mgr André Vingt-Trois, aura lieu le vendredi 30 mars à 20h30. La Maîtrise de Notre-Dame se produira en concert le samedi 31mars à 20h30. Retrouvez le détail du programme dans les prochains numéros de Paris Notre-Dame et sur le site www.missionmetropoles.fr

[1Les diocèses de Paris, Barcelone, Bruxelles, Budapest, Dublin, Francfort, Lisbonne, Liverpool, Turin, Varsovie, Vienne et Zagreb vivront le carême au diapason cette année. Répondant à l’appel du Conseil
pontifical pour la Nouvelle Évangélisation, ces douze capitales
européennes lanceront le projet « Mission Métropoles » au début du carême. Objectif : favoriser la visibilité en Europe d’une Église missionnaire. Entre autres manifestations, chaque diocèse a prévu une distribution de l’Évangile selon saint Marc en 9 langues, des conférences et des missions d’évangélisation autour des
cathédrales, choisies comme épicentres de l’événement. • L. F.

On en parle

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse