« Chargé d’accompagner les orientations épiscopales »

P.N.-D. – Pouvez vous vous présenter en quelques mots ?

Mgr Bruno Lefevre Pontalis, vicaire général.
Mgr Bruno Lefevre Pontalis, vicaire général.
© Ariane Rollier

Mgr B. Lefevre Pontalis – Je suis un Parisien à 100 % pour ne pas dire à 150 %, ma famille étant parisienne depuis plusieurs générations. Je suis né à Paris et y ai fait mes études, à Janson et Gerson (16e). J’ai été orphelin assez jeune : nous sommes très soudés mes trois sœurs, mon frère et moi. Après trois ans de droit, j’ai travaillé un an avant de faire mon service militaire. C’est à l’âge de 23 ans, après plusieurs années de discernement, que je suis entré au séminaire d’Issy-les-Moulineaux pour le diocèse de Paris. J’ai été ordonné prêtre par le cardinal Lustiger en 1985. J’ai depuis exercé des ministères variés, en œuvrant beaucoup dans les paroisses, comme vicaire puis comme curé, et auprès des jeunes, notamment en étant aumônier diocésain de scouts, et aumônier de collèges – lycées. Ma dernière expérience est celle de curé à St-Léon (15e).

P.N.-D. – Que dire de cette dernière expérience de neuf ans ?

Mgr B. L. P. – C’est radicalement nouveau d’être curé lorsqu’on a été vicaire : on bascule « dans la cour des grands » en quelque sorte. On accompagne sur le chemin de la foi la communauté qui nous est confiée à travers les événements de la vie, du diocèse et de l’Église. On a une proximité au quotidien. J’ai été très heureux dans ce ministère. St-Léon est une vraie ruche, avec des mouvements qui foisonnent. Cela a été une grâce pour moi que d’entrer dans ce dynamisme et de me mettre au service de cette pastorale. Le cœur de la vie paroissiale a toujours été pour moi l’assemblée eucharistique du dimanche, qui rassemble toutes les générations et dont jaillit tout le reste : aussi, « Eucharistie et mission » allait de soi pour notre communauté, même si cette année a permis d’ancrer encore plus cela dans la conscience des fidèles.

P.N.-D. – À peine renouvelé pour trois ans dans votre mission, comment avez-vous reçu en août votre nomination comme vicaire général ?

Mgr B. L. P. – Cela m’a fait l’effet d’un tsunami. Je ne m’y attendais pas du tout. J’ai pris trois jours de prière et de conseil avant d’accepter cette mission confiée par l’archevêque. J’ai finalement accueilli cette demande comme un appel providentiel à aller plus loin, à avancer au large en me mettant au service de l’Église à un autre niveau, celui du diocèse. Une grâce de ma nomination est de pouvoir m’appuyer à la fois sur l’appel objectif de l’archevêque et sur sa confiance en moi, ainsi que sur l’équipe très fraternelle des vicaires généraux.

P.N.-D. – Que signifie pour vous cette nouvelle mission ?

Mgr B. L. P. – Ma responsabilité est d’être au service du charisme épiscopal, de la communion sacerdotale et diocésaine. Plus précisément, le vicaire général doit être très proche de l’évêque, qui peut le déléguer sur la totalité du diocèse. Je suis donc chargé d’accompagner, de faire passer et de mettre en œuvre ses orientations afin qu’il réussisse ses objectifs. Cette année, cela se traduira d’abord par mes visites auprès des conseils pastoraux. L’autre échéance à laquelle nous allons devoir rapidement réfléchir et pour laquelle je vais constituer une équipe, c’est le projet missionnaire Avent-Noël 2014. • Propos recueillis par Ariane Rollier

Retrouvez Mgr Lefevre Pontalis dans une vidéo sur www.paris.catholique.fr

Contact

Paris Notre-Dame
10 rue du Cloître Notre-Dame
75004 Paris
Tél : 01 78 91 92 04
parisnotredame.fr

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse