Conférences annuelles d’Art, Culture et Foi / Paris : "Des vitraux pour nos églises : une théologie de la lumière"

Du 8 janvier au 21 février 2008.

  • Cycle 2008 : du 8 janvier au 21 février 2008, 8 Conférences–débats avec projections à l’École Cathédrale de Paris, 8 rue Massillon - Paris 4e - de 18h30 à 20h. Tous les détails.

La finalité de la lumière dans la construction des églises chrétiennes - vision historique par Jean-Paul Deremble, Maître de conférence. Université de Lille III - Histoire de l’art.
- Mardi 8 janvier 2008 de 18h30 à 20h.
La célébration de la lumière occupe une place centrale dans la pratique du Mystère chrétien. "Dieu est Lumière". Le choix d’une orientation, le passage de l’obscurité à la lumière, l’ouverture de fenêtres de plus en plus vastes, le traitement de la lumière par les vitraux, la restauration des ambiances lumineuses originelles, autant de lignes de forces qui polarisent la construction des églises chrétiennes et qui expriment la volonté d’une célébration architecturale de la lumière.

Du Mans à la Nouvelle Orléans, l’histoire de la renaissance du vitrail au XIXe siècle par Stéphane Arrondeau, Docteur en Histoire.
- Vendredi 11 janvier 2008 de 18h30 à 20h.
Stéphane Arrondeau, docteur en histoire, est un spécialiste du XIXe siècle. Il est également devenu créateur de vitraux. En tant que chercheur associé du Laboratoire d’histoire Anthropologique de l’Université du Mans il poursuit ses recherches sur l’école mancelle de peinture sur verre. Sa conférence montrera, dans un premier temps, l’aspect technique de son travail de verrier. Puis il fera partager à l’auditoire ses découvertes les plus récentes à propos de l’exportation de la production des ateliers de verriers du Mans au XIXe siècle, notamment à destination des États-Unis où il a lui-même effectué plusieurs séjours de recherche.

"Fais de l’Éternel tes délices", l’arbre de Jessé, de l’art du Moyen Age aux vitraux de Carole Benzakem à Varennes-Jarcy (2002), par Sylvie Bethmont-Gallerand, Historienne d’art. Université Paris I.
- Mercredi 16 janvier 2008 de 18h30 à 20h.
Sylvie Bethmont-Gallerand, historienne de l’Art et artiste, est professeur d’iconographie chrétienne à l’École Cathédrale de Paris. Au cœur de ses recherches en iconographie biblique, l’arbre de Jessé est un motif courant de l’art du Moyen Age, mais unique par sa conception. Ce n’est pas l’illustration d’un texte de la Bible mais un montage d’images et de textes, dont la riche symbolique, celle de l’arbre, de l’échelle céleste, de la maternité divine, de la lignée royale du Christ, renvoie à de nombreuses images nées de la foi. Particulièrement représenté dans l’art du vitrail jusqu’aux temps modernes, il a été le motif choisi pour la commande publique récente des verrières de Varennes-Jarcy, dont la réalisation allie les plus exigeantes techniques des verriers médiévaux aux recherches plastiques de l’une des artistes majeures de l’époque contemporaine.

Le vitrail des XIIIe et XIVe siècles, messages et témoignages par Françoise Perrot, Directeur de recherche au CNRS.
- Vendredi 25 janvier 2008 de 18h30 à 20h.
Françoise Perrot est directrice de recherche au CNRS et grande spécialiste du vitrail, elle a contribué à la fondation du Centre international du Vitrail à Chartres qu’elle dirigea de nombreuses années. Ses recherches sur le vitrail prennent en compte à la fois les aspects techniques, l’approche iconographique et les phénomènes de société qui accompagnent cette production artistique. Au centre de ses recherches récentes les vitraux de la Sainte-Chapelle de Paris, commandités par saint Louis, présentent un programme iconographique dont la complexité ne saurait surprendre étant donné que l’on est au coeur du palais royal et donc du pouvoir.

Pour accompagner ces conférences une Visite guidée est organisée par Art, Culture et Foi / Paris :
"De Baudet de Soissons à Jean Bazaine : les vitraux de Saint-Séverin (XIVe-XXe siècles)" par Laure Beaumont-Maillet, Directeur honoraire du Département des estampes et de la photographie à la BNF. Rendez-vous à l’église Saint-Séverin :
- samedi 26 janvier 2008, à 15h, 3 rue des Prêtres Saint-Séverin. En savoir plus....

Le vitrail-sculpture, une invention du XXe siècle ? par Paul-Louis Rinuy, Professeur à l’Université Paris VIII.
- Lundi 28 janvier 2008 de 18h30 à 20h.
Professeur à l’Université de Paris VIII, enseignant à l’Institut des Arts Sacrés, critique d’art et écrivain : Les vitraux contemporains ne sont pas simplement images et jeux de couleurs, mais ils constituent, dans la réalité de leur matière, une présence singulière dans les églises. Cette expérience dans le vitrail d’une présence matérielle, sculpturale, et qui porte sens en dehors même de ce qui est représenté, paraît mériter tout notre intérêt. Dans quelle mesure une invention formelle aussi lumineuse que le vitrail peut-elle nous ramener existentiellement à notre être là, ici et maintenant ? Comment cette expérience esthétique est-elle en soi découverte et révélation théologique, au sens où la théologie est davantage une interrogation qu’un discours sur Dieu ?

Lumière et Incarnation, le vitrail abstrait après 1945 par Fanny Drugeon, Docteur en Histoire des arts contemporains – Université de Nantes.
- Mardi 5 février 2008 de 18h30 à 20h.
Mener des recherches sur les relations entre l’abstraction et l’Église catholique au XXe siècle conduit irrémédiablement à s’interroger sur la question du vitrail abstrait. Après 1945, celui-ci trouve progressivement sa place au sein des églises, malgré tous les paradoxes qui y sont liés, tant du côté des artistes que du côté de l’Église.

Les vitraux de Ferrières-en-Gâtinais par Michel Maupoix, Président de l’Association régionale "Rencontre avec le Patrimoine Religieux"
- Jeudi 14 février 2008 de 18h30 à 20h.
Michel Maupoix, Président de l’Association régionale Rencontre avec le Patrimoine Religieux, a mené une longue recherche sur l’ancienne abbaye bénédictine de Ferrières-en-Gâtinais fondée en 630. L’église abbatiale des XII-XIIIe siècles a été restaurée après la guerre de cent ans et ses verrières datées du XVIe siècle, sont les témoins de cette période de reconstruction et d’embellissement, des changements de styles et de mentalités qui l’accompagnent, alors que la Renaissance venue d’Italie pénètre progressivement les édifices et les décors en France. Ce programme s’inscrit pleinement dans les débats de la Réforme, jouant de la typologie, de l’association de l’ancien et du nouveau, pour renouveler l’annonce de la foi et affirmer les positions spirituelles et dogmatiques de l’Église catholique. Ces verrières sont des témoignages rayonnant d’une période de transition artistique et spirituelle, alors que naît le monde moderne.

Deux expressions du vitrail contemporain en Loir-et-Cher : à la cathédrale de Blois, l’austère simplicité de Jan Dibbets au service de la lumière et de la Parole, et à Huisseau-sur-Cosson, l’exultation spirituelle et lyrique d’Henri Guérin par Martine Tissier de Mallerais, Conservateur en chef honoraire du patrimoine.
- Jeudi 21 février 2008 de 18h30 à 20h.
Le diocèse de Blois a bénéficié, entre 2000 et 2005, de deux programmes importants de vitraux contemporains : les 33 grandes verrières de l’artiste hollandais Jan Dibbets à la cathédrale de Blois reconstruite dans le style gothique à la fin du XVIIe siècle et les 9 vitraux du peintre verrier Henri Guérin, de réputation internationale, dans une ancienne église de village proche de Chambord, Huisseau-sur-Cosson.
Réalisés dans un esprit totalement différent, ces deux ensembles sont l’un et l’autre de grande qualité artistique et d’une profonde intensité religieuse. Il est intéressant d’analyser ces deux formes d’expression du vitrail contemporain.

Programmes antérieurs

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse