Diaconat et célibat

Les diacres qui s’engagent au célibat manifestent à tous que le célibat est une vraie vocation : « il y en a qui ont choisi de ne pas se marier à cause du Royaume des cieux » (Mt 19, 12).

L’ordination, selon la tradition permanente de l’Église, fixe ceux qui la reçoivent dans l’état de vie où ils sont. Si la plupart des hommes appelés au diaconat sont mariés, certains diacres sont appelés à vivre le célibat, soit parce qu’ils sont devenus veufs, soit parce qu’ayant entendu l’appel alors qu’ils sont célibataires, ils s’engagent à ne pas se marier.

La présence dans l’Église de diacres s’engageant définitivement au célibat souligne que le célibat est une vraie vocation. Elle rend visible par là même que le célibat demandé aux prêtres, aux religieux ou religieuses n’est pas une mesure de discipline, mais une manifestation de l’attente du royaume. Ceux qui vivent cet appel témoignent dans l’Église et dans le monde que l’amour de Dieu est capable de remplir totalement une vie. « Dieu seul suffit » disait sainte Thérèse d’Avila.

D’une autre façon que les hommes mariés qui vivent la fidélité dans le mariage, les diacres célibataires, avec tous ceux qui vivent cette vocation dans l’Église, témoignent de l’importance et de la valeur d’un engagement pour la vie.

L’engagement des diacres célibataires leur donne une proximité particulière avec les personnes si nombreuses aujourd’hui qui vivent une pauvreté affective : personnes seules, isolées, malades, abandonnées.

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse