L’Église
Catholique
À Paris

Discours du pape Benoît XVI lors de la rencontre avec les confirmands

« Les dons de l’Esprit sont des réalités magnifiques, qui vous permettent de vous former comme chrétiens, de vivre l’Évangile et d’être membres actifs de la communauté. »

Extrait.

Les dons de l’Esprit sont des réalités magnifiques, qui vous permettent de vous former comme chrétiens, de vivre l’Évangile et d’être membres actifs de la communauté. Je rappelle brièvement ces dons, desquels parlait déjà le prophète Isaïe et puis Jésus :

— le premier don est la sagesse, qui vous fait découvrir combien le Seigneur est bon et grand, et comme son nom l’indique, rend votre vie pleine de saveur, pour que vous soyez, comme le disait Jésus, « sel de la terre » ;

— puis le don de l’intelligence, afin que vous puissiez comprendre en profondeur la Parole de Dieu et la vérité de la foi ;

— ensuite le don du conseil, qui guidera chacun de vous à la découverte du projet de Dieu sur votre vie, vie de chacun de vous ;

— le don de la force, pour vaincre les tentations du mal et faire toujours le bien, même si cela demande des sacrifices ;

— vient ensuite le don de la science, non pas la science au sens technique, comme enseignée à l’université, mais la science dans le sens plus profond, qui enseigne à trouver dans la création les signes, les traces de Dieu, à comprendre comment Dieu parle en tout temps et me parle à moi, et à animer le travail de chaque jour par l’Évangile ; comprendre qu’il y a une profondeur dans les choses, et comprendre cette profondeur et ainsi donner saveur au travail, même celui qui est difficile ;

— un autre don est celui de la piété, qui garde vivante en nos cœurs la flamme d’amour pour notre Père qui est aux cieux, de façon à Le prier chaque jour avec la confiance et la tendresse d’enfants aimés ; de façon aussi à ne pas oublier la réalité fondamentale du monde et de ma vie : que Dieu existe et que Dieu me connaît et attend ma réponse à son projet ;

— et finalement le septième et dernier don est la crainte de Dieu — nous avons parlé auparavant de la peur — ; crainte de Dieu ne veut pas dire peur, mais ressentir pour Lui un profond respect, le respect de la volonté de Dieu qui est le vrai dessein de ma vie et le chemin à travers lequel la vie personnelle et communautaire peut être bonne ; et aujourd’hui, avec toutes les crises qui frappent le monde, nous voyons combien il est important que chacun respecte cette volonté de Dieu gravée dans nos cœurs, et en accord avec laquelle nous devons vivre ; ainsi cette crainte de Dieu est désir de faire le bien, de faire la vérité, de faire la volonté de Dieu.

- Lire le discours du pape Benoît XVI lors de la rencontre avec les confirmands (Rencontre mondiale des familles 2012)

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse