Donne un sens à ta coloc avec la Jéricho’loc !

Une vingtaine de colocation entre jeunes catholiques se sont formées à Paris depuis septembre 2011.

En partageant une prière hebdomadaire, un service commun et par le souci de prendre du temps ensemble, ils vivent leur foi sous le même toit.

Jéricho’loc s’adresse d’abord aux jeunes qui sont déjà en colocation et qui désirent ajouter une dimension communautaire et spirituelle à leur vie quotidienne. Néanmoins, si vous projetez de vous mettre en colocation et que la proposition Jéricho’loc vous tente, n’hésitez pas à rejoindre le groupe Facebook pour obtenir des informations ou bien pour être mis en relation avec d’autres jeunes ayant également le souhait de créer une Jéricho’Loc. Une Jéricho’log est également joignable pour répondre à vos questions, par mail.

En revanche, Jéricho’loc n’a pas de logement à proposer et n’a pas vocation à participer à la recherche de logement, ce sera donc à vous de trouver un appartement pour construire votre Jéricho’loc !

Jéricho’loc, l’apport de vivre dans le partage des valeurs de l’Église

Raphaëlle a vécu à Toulouse pendant deux ans. C’est là-bas qu’elle a vécu sa première Jéricho’loc. Séduite par cette vie communautaire entre jeunes catholiques, elle a souhaité implanter le réseau Jéricho’loc à Paris. Le Père Philippe de Maistre l’a guidé pour établir la charte Jéricho’loc qui reprend les grandes lignes de celle qu’a expérimentée Raphaëlle à Toulouse. Le Père de Maistre a attiré l’attention de Raphaëlle pour ne pas mettre trop d’obligations dans la charte mais surtout des engagements simples à la mesure de chacun. Les 18-35 ans sont sollicités par de multiples propositions, selon le Père de Maistre, il ne fallait pas surcharger la charte.

Depuis septembre 2011, ils sont quarante à cinquante jeunes à vivre en colocation qui respecte la charte Jéricho’loc. La vingtaine de fraternités Jéricho’loc se retrouvent une fois par trimestre pour échanger. Le constat est sans appel : ce qu’ils vivent ensemble, cette fraternité auprès du Christ, ils ne pourraient pas l’expérimenter dans une colocation "lambda".

La proposition Jéricho’Loc se veut simple et surtout modulable par chaque colocation. Organisée autour de 3 piliers : la prière, le service et le partage, chaque Jericho’Loc aura à définir sa manière de vivre les 3 engagements. Pour certaines colocations, ils vivront le partage et la prière en se retrouvant une fois par semaine pour dîner et prier. Pour le Service, ils pourront choisir d’accueillir à leur table des personnes isolées.Mais pour d’autres il s’agira de dire les laudes ensembles le matin, faire des visites aux malades une fois par mois ou encore aller ensemble à la messe le dimanche.

Les jeunes qui sont appelés à entrer dans une Jéricho’loc sont souvent engagés dans des services de solidarité ou de bénévolat. Pour ceux qui cherchent à être au service, la Jéricho’loc apporte aussi à celui qui y entre la possibilité de s’inscrire dans une démarche vers l’autre. Certains colocs font des maraudes ensemble, d’autres sont cheftaines Scouts et Guides. En somme la Jéricho’Loc offre l’expérience d’une Sain(t)e émulation.

JPEG - 121.9 ko
© Laurence Faure

La Jéricho’loc : un état d’esprit

Chaque membre de la Jéricho’loc a :

- une volonté résolue de suivre le Christ et de le mettre au cœur de sa vie
- une ouverture à la diversité de l’Eglise Catholique et à son enseignement
- un désir de vivre la charité dans l’acceptation des différences d’ordre social, culturel, politique…
- une volonté de comprendre l’autre, de l’écouter, de le recevoir comme un frère dans le Christ et de vivre une authentique amitié entre garçon et fille
- la volonté de prendre du temps les uns pour les autres dans un esprit de partage
- Le désir de dépasser l’endurcissement du cœur pour aller jusqu’au pardon
- le désir d’accueillir la fraternité comme un lieu de correction fraternelle, d’édification mutuelle et de stimulation à la sainteté

Un réseau de mini fraternités qui rayonne dans tout Paris et qui est appelé à faire boule de neige…

Contact : Jericho’Log

Rejoins le groupe Facebook pour être au courant des prochaines Jericho’loc qui se montent !


Le témoignage de Sophie qui vit dans une Jéricho’loc du 15ème arrondissement de Paris depuis juillet 2011 :

"La vie des jeunes pros à Paris va à 100 à l’heure, on file du bureau à un apéro, de l’apéro à une conf et ensuite on « passe juste » à une crémaillère…bref on peut facilement ne pas être chez soi un seul soir de la semaine. Et sans parler des week-end…

Quand on s’est mis en coloc tous les quatre, en juillet dernier, on ne voulait pas se croiser seulement le matin au petit-déjeuner. On avait envie de trouver un moyen de se voir régulièrement, d’avoir une vraie vie de colocs, de ne pas simplement « cohabiter » mais de vivre ensemble et que cela ait du sens et porte du fruit. Ça aurait été dommage de vivre à côté toute l’année et de ne pas se donner les moyens de se tirer vers le haut les uns les autres.

Pour ça, la Jéricho’loc c’est l’idéal : on nous propose trois piliers, qui sont le partage, la prière et le service. Ensuite, à nous de choisir comment nous voulons les vivre, et à quel rythme. Chez nous, on a commencé par instituer le dîner de coloc tous les mardis soirs et puis on a eu envie de dire les complies ensemble après le diner. Réserver tous ses mardis à la coloc c’est exigeant, ça implique de refuser d’éventuels autres diners, ne pas sortir trop tard du bureau, faire les courses, cuisiner… mais dix mois après on est toujours tous les quatre au rendez-vous, contents de papoter sur nos journées, nos week-end, l’appart’ etc.

Et puis au fur et à mesure on a pris d’autres petits engagements qu’on a trouvés ensemble mais que chacun a choisi, et cela nous aide à structurer notre semaine, à nous engager dans de petites choses, à y être fidèle…Bien sur on aurait pu décider de faire tout ça sans l’aide de Jéricho’loc mais avec un peu de recul, je pense qu’on n’aurait pas réussi à tenir ces petits choix, on l’aurait fait pendant un mois et puis chacun aurait trouvé mille excuses. Le fait qu’on soit une Jéricho’loc, avec un cadre, même très souple, et des rencontres de temps en temps, ça nous aide au quotidien, et sans doute au-delà de la coloc’."

Sophie, en coloc dans le 15ème arrondissement de Paris avec Marie, Jérôme et Quentin

Logements solidaires ou spi

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse