En Avent pour la mission !

Le temps de l’Avent approche et les paroisses commencent à réfléchir à la meilleure manière d’annoncer au plus grand nombre la Bonne Nouvelle hors des murs de l’église. Retour sur ce qui a été fait l’année dernière.

JPEG - 105.5 ko
Les jeunes de St-Laurent (10e), du groupe Jump4joy, mettent leurs talents au service de l’évangélisation du quartier.
Photo : P. Philippe Christory

Ce qui a frappé le P. Gilles Morin lorsqu’il a vécu son premier Noël à N.-D. de Nazareth (15e) il y a cinq ans, c’est l’absence totale de référence à la Nativité chrétienne chez les commerçants. Un choc pour ce prêtre revenu d’un long séjour en Afrique, où le petit Jésus vole largement la vedette au Père Noël. « J’étais abattu et consterné, se souvient-il. Cet étalage dans les vitrines était déconnecté de l’essentiel : des paysages enneigés, des sapins, des cadeaux et des Père Noël joufflus… mais pas une seule crèche. Or Noël, c’est avant tout la naissance de Jésus et non les cadeaux. » Fort de ce constat, il lance alors un concours de crèches dans tout le quartier. Le succès est vite au rendez-vous : seulement six il y a cinq ans, elles sont désormais une vingtaine à orner les vitrines. Chaque année, c’est la paroisse entière qui est mobilisée dès le premier week-end de l’Avent lors de la messe dominicale célébrée à l’intention des commerçants. Pendant les annonces, le curé exhorte ses paroissiens à porter en main propre à leurs commerçants une lettre lançant le concours. Mais il ne s’arrête pas là. Depuis l’année dernière, il distribue également, avec plusieurs fidèles, le journal de Noël du diocèse, mis gratuitement à la disposition des paroisses. « Nous avons fait le tour des boulangeries de notre quartier, se souvient-il. Nous avons été chaque fois très bien accueillis, et tous nos exemplaires commandés sont partis. Cette distribution est éminemment missionnaire car elle nous permet d’échanger sur le sens de Noël. »

Rappeler le sens de Noël

Comme N.-D. de Nazareth, de nombreuses paroisses parisiennes profitent du temps liturgique de l’Avent pour lancer des initiatives pastorales et missionnaires particulières. A St-Lambert de Vaugirard (15e), une équipe paroissiale a son stand sur le marché Convention pendant l’Avent. La paroisse offre à tous les passants le journal de Noël du diocèse ainsi qu’un petit calendrier avec un tableau de la Nativité en couverture. A l’intérieur, un mot du curé, le P. Jean-Pierre Caveau, une prière, les contacts de la paroisse et les dates et horaires des messes des principales fêtes chrétiennes de l’année. Les principaux événements paroissiaux, comme des conférences ou des pèlerinages, sont également annoncés. « On essaie d’être ouvert aux discussions et de donner une image bienveillante de la communauté, explique le P. Caveau. Chaque année, nous donnons près de 4000 calendriers. Les paroissiens sont heureux de les distribuer car c’est l’occasion d’une rencontre et d’un échange. »

Prière et mission

A St-Laurent (10e), l’évangélisation a des allures de fête. Sur le parvis, le deuxième week-end de décembre , c’est toute la paroisse qui accueille les passants dehors. Des chocolats chauds sont servis gratuitement, tandis que des jeunes témoignent de leur bonne humeur avec des chants de gospel ou de louange, guitare électrique, violon et saxophone en main. Sur la façade, une immense banderole annonce Noël et le porche est éclairé d’une lumière orangée afin d’attirer le regard. « On parle avec les passants, on leur explique pourquoi il y a toutes ces animations, explique le P. Philippe Christory, curé de la paroisse. On les invite ensuite à venir à l’intérieur de l’église. Là, des paroissiens les accueillent pour leur montrer et leur expliquer la crèche. » Parallèlement, des binômes sont envoyés en mission d’évangélisation dans le quartier, avec des dépliants donnant les horaires des messes de Noël. « Pour évangéliser, on a besoin de supports de communication attractifs et contemporains, affirme le P. Christory. Il faut que les paroissiens soient heureux et fiers de le donner, et que celui qui le reçoit soit intéressé. » Le samedi soir, une grande veillée de louange est organisée dans l’église, rappelant que toutes les actions missionnaires doivent être enracinées dans la prière. D’ailleurs, chaque dimanche de l’année, la paroisse de St-Laurent consacre la quatrième intention de la prière universelle à la mission d’évangélisation. Signe qu’elle se poursuit après l’Avent. • Charlotte Reynaud

Témoignage

Bruno et Anne, pharmaciens et paroissiens de N.-D. de Nazareth (15e)

« Quand notre curé a lancé le concours de crèches, j’ai sauté sur l’occasion car je trouvais que c’était une belle idée, très simple et très naturelle. C’est une façon discrète mais puissante de parler d’autres choses que des cadeaux et du Père Noël. La Nativité est un des moments les plus forts de la vie chrétienne et cette crèche est une manière de montrer notre Sauveur. La nôtre est volontairement toute simple, centrée sur l’essentiel : nous n’avons pas de décor, seulement les personnages de Marie, Joseph, Jésus et l’âne et le bœuf. Comme elle est sobre, elle interpelle. C’est une manière de montrer que la seule richesse de la crèche est Jésus. En quatre ans, je n’ai jamais eu de critiques. Il faut dire qu’on ne peut pas être hostile au petit Jésus qui est tout fragile et tout frêle. Si certains sont indifférents, d’autres sont heureux et nous remercient. » • Propos recueillis par C.R.

Des pistes pour agir

1 Décorer l’église :
Pour attirer le regard, rien de mieux qu’une église décorée à l’extérieur. Toutes les configurations ne permettent pas d’installer une crèche donnant sur la rue, mais on peut installer une banderole sur la façade. D’autres paroisses profitent également de ce temps liturgique pour éclairer de façon différente le porche ou décorer les portes.

2 Annoncer la nouvelle à vos proches… :
Le diocèse de Paris publie chaque année un journal de Noël gratuit mis à la disposition des paroisses et des fidèles. L’objectif est de le partager avec sa famille, ses proches ou son voisin. Il peut être une manière détournée et discrète d’évoquer le sens premier de Noël, à savoir la naissance du Sauveur.

3 …et à votre prochain :
Le journal de Noël du diocèse a pour vocation d’être distribué largement, notamment chez les commerçants et plus particulièrement chez les boulangers, qui ont donné leur accord. L’année dernière, plusieurs paroisses avaient organisé des missions pour donner ce journal sur les marchés, aux bouches de métro et chez les commerçants.

4 Faire un cadeau :
Donner gratuitement à Noël, voilà qui est révolutionnaire ! Pour évangéliser les passants, pourquoi ne pas commencer par leur faire un cadeau. Plusieurs paroisses distribuent ainsi des petits Jésus en plastique, des calendriers, des cartes de vœux ou des gâteaux faits maison. Une manière agréable d’engager une discussion.

5 S’informer :
Les prêtres et paroissiens qui prévoient une animation particulière pour l’Avent peuvent d’ores et déjà réserver leur lundi 21 novembre pour une réunion sur « La mission de Noël ». Animé par Mgr Nahmias, ce temps d’échange sera l’occasion de partager les expériences passées et de glaner de nombreuses informations. Cette réunion aura lieu le lundi 21 novembre à 19h à N.-D. de Nazareth (15e), 351 rue Lecourbe. Inscriptions : 01 53 10 33 43.

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse