Encourager les jeunes à s’engager dans la société

P. N.-D. - La JOC [1] a lancé, en cette année électorale, la campagne « Impose ta voix », qui vise à sensibiliser les jeunes à la nécessité de voter et de prendre part à la vie de la société. En quoi cela consiste-t-il ?

JPEG - 34 ko
Stéphane Haar, 27 ans, est le président de la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC) depuis 2009.
Photo : Pierre-Louis Lensel

Stéphane Haar – Les jeunes des milieux populaires que touche la JOC constituent la part de la population qui, de manière générale, se sent la moins concernée par la politique et qui s’abstient le plus de voter aux élections. Une grande enquête nationale que nous avons réalisée l’année dernière auprès de 6 000 jeunes, dont plusieurs centaines de Parisiens, a notamment révélé que 75% d’entre eux estiment que les hommes politiques ne les considèrent que comme des chiffres ou des objets. Cela montre à quel point le monde politique souffre d’une mauvaise image parmi eux. C’est à partir de ce constat que la JOC a décidé de lancer « Impose ta voix ». Il ne s’agit pas simplement de dire que voter est un droit et un devoir. Notre but est de faire découvrir la vie politique à des jeunes qui, souvent, la connaissent mal, et les incidences qu’elle a sur leur quotidien. Cette volonté s’est concrétisée par des rencontres ludiques et participatives organisées au sein de nos équipes à travers la France, notamment à partir d’un livret que nous avons réalisé, et par des tables rondes avec des personnes engagées politiquement.

P. N.-D. - Cette sensibilisation s’inscrit-elle aussi dans une logique chrétienne ?

S. H. – Oui, bien sûr. Je crois que nous sommes amenés, en tant que chrétiens, à nous engager dans la société simplement par amour pour notre prochain. La continuation de la Bonne Nouvelle, la construction du Royaume de Dieu, cela passe aussi par la vie publique. Même si celle-ci peut être insatisfaisante à bien des égards, nous sommes appelés à en être acteurs pour agir sur elle. Cela peut se traduire par le vote, bien entendu, mais aussi par l’action associative ou directement politique. Ce que nous souhaitons à la JOC, c’est aider les jeunes à travailler leur esprit critique pour qu’ils puissent ensuite réfléchir à leur rôle dans la société. Je pense que cela participe d’une certaine unité de vie : nous sommes appelés à être chrétiens dans notre famille, avec nos amis, au travail, mais aussi dans le monde. À la JOC, nous touchons aussi des non-chrétiens ou des jeunes au départ peu intéressés par la foi. Quand, sur un sujet donné, ils sont amenés à lire un texte du Nouveau Testament ou de la doctrine sociale de l’Église, ils peuvent être surpris par la force et même la radicalité du message. L’Évangile interpelle et porte une vision essentielle de l’homme et de la société.

P. N.-D. - Y a-t-il un lien entre « Impose ta voix » et le texte de la Conférence des évêques de France « Élections : un vote pour quelle société ? »

S. H. – Il n’y a pas de lien direct mais, localement, des équipes de la JOC ont utilisé des extraits du texte de la CEF pour alimenter leur réflexion. C’est un repère utile pour contribuer au discernement qui a pu les « titiller ». • Propos recueillis par Pierre-Louis Lensel

[1Jeunesse ouvrière chrétienne. Plus de renseignements : www.joc.asso.fr

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse